I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What is life without a little risk ? ∞ Sirius.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: What is life without a little risk ? ∞ Sirius.   Mer 25 Jan - 23:37


Sirius O. Black
"a little quote"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

17 ans ∞ 7 année ∞ Célibataire
Sang Pur ∞ Épouvantard : Son frère ∞ Patronus : Un énorme chien
Gryffondor ∞ feat: Ben Barnes ∞ crédits tumblr


Caracter

A vrai dire, j’ai toujours trouvé difficile de me décrire avec les justes mots. Je suppose que je dois être courage, brave et loyale, vu que je suis à Gryffondor, mais est-ce vraiment tout ce que je suis ? Je suppose que non. J’ai toujours été un bon élève malgré mon comportement laissant à désirer. Oui, faut se l’avouer, je suis un véritable casse pieds, à la limite du délinquant, voir criminel quand on sait ce que j’ai pu faire comme bêtises, mais dans le fond, je ne suis pas méchant. On va dire que j’aime seulement m’amuser. Il n’y a rien de mieux que de rire avec ses amis, n’est-ce pas ? A part peut-être charmer les demoiselles, ça aussi, je suis excellent à ce petit jeu. Ce n’est jamais très sérieux, et à vrai dire, je n’ai jamais eu de conquête à proprement parler. C’est plus de réussir à plaire que de vouloir faire tomber une fille amoureuse et vice-versa. Il faut bien passer le temps, me diriez vous. En tout cas, sauf peut-être sur le côté totalement têtu et obstiné, je n’ai rien à voir avec ma famille. Je ne suis pas roublard et ambitieux à en tuer ce qui sont sur ma route, surprenant, n’est-ce pas ? Enfin, j’ai menti, peut-être suis-je aussi vantard et prétentieux qu’un Serpentard.


My Life

J’aurai aimé dire que mon enfance a été la plus belle qu’un petit garçon puisse rêver d’avoir, et que ma famille m’a toujours soutenu et aimé, mais ce n’est pas le cas, et je vous mentirai si je le faisais. En réalité, je n’ai jamais vraiment eu de bonnes relations avec mes parents. Je suis absolument le contraire de ce qu’ils auraient voulu que je sois. La famille Black est une longue lignée de sorcier au Sang Pur, et mes parents ne font pas exception. Pour eux, la pureté du sang fait un sorcier, et leurs propos sur tous autres formes de magie sont très souvent bien loin de l’admiration et la gentillesse. En résumé, pour un Black, absolument rien ne peut lui être supérieur. Aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais partagé cette vision du monde, et pourtant, quand j’étais un enfant, j’ai vraiment essayé de comprendre, et de suivre l’avis de mes parents. Pour moi, le monde n’a jamais été blanc ou noir, mais plutôt une magnifique palette de couleur allant de l’un à l’autre.

Néanmoins, j’ai grandi surprotéger. Quand j’étais plus jeune, j’étais la fierté de mes parents, leur tout premier petit garçon, et un descendant parfait pour perpétuer le nom Black. Rien ne pouvait les rendre plus heureux, hormis la naissance de Regulus, mon petit frère. Nous avons deux ans d’écart, et son arrivé à la maison était un peu la cerise sur le gâteau. A l’époque tout allait pour le meilleur des mondes. Mon frère et moi-même nous nous entendions très bien, et en tout point, on aurait pu croire que la famille Black était la famille parfaite, comme on les trouve dans les romans. Et puis j’ai grandit. J’ai commencé à me poser des questions sur notre façon de vivre, et sur pourquoi est-ce qu’on devrait être forcément mieux que les autres. Un jour, j’ai eu l’audace de formuler mes interrogations à voix haute. Je n’avais encore jamais vu autant de déception et de colère dans le regard de mes parents. A croire que de sous-entendre qu’un sorcier est un sorcier peu importe d’où il vient, c’était la question de trop. Mais à l’époque, j’étais encore trop jeune et dépendant de mes parents pour leur tenir tête et essayer de prouver qu’ils avaient tord. Et, je dois l’admettre, je ne pensais peut-être pas qu’ils avaient totalement tord, mais je ne comprenais seulement pas pourquoi ils en arrivaient à un tel raisonnement.

Ce qui a réellement marqué la fin de cette belle époque, c’est mon arrivé à Poudlard. Avant de recevoir ma lettre, même si une petite voix au fond de moi me disait que mes parents étaient injustes, je les écoutais. Après, ça n’a plus jamais été pareil. Dans le fond, mon seul regret, c’est de ne pas avoir comprit plutôt. Ma première année à Poudlard a sûrement été la plus belle année que j’ai vécu jusque là. Je n’étais pas stressé ou inquiet lorsque j’ai prit pour la première fois le Poudlard Express, j’étais plutôt impatient de découvrir d’autres personnes que ma famille, et d’apprendre à devenir un meilleur sorcier. C’est là que j’ai fait l’une des plus belles rencontres de ma vie : James Potter. Je l’ignorai encore, mais ce garçon allait devenir le meilleur ami que je puisse jamais espérer avoir. Le train n’était même pas encore arrivé à destination que nous étions déjà amis. D’ailleurs, je n’ai pas tarder à rencontrer Remus Lupin, et Peter Pettigrow qui eux aussi deviendraient des amis très proches à peine sommes nous descendu du train.

A mesure que nous gravissions les marches pour aller jusqu’au Chapeau magique, mon coeur s’emballait, et le stresse montait en moi. Dans ma famille, on va tous à Serpentard, c’est une question d’honneur, mais moi, j’espérai surtout aller là où je serai le mieux. Finalement, j’entends mon nom, je m’avance, un des professeurs place le Choixpeau sur ma tête, et là, c’est le drame. Plus jamais après ça mes parents n’ont été fiers de moi. Gryffondor. L’exact opposé de ce qu’ils attendaient de moi. Autant dire qu’après ça, je n’ai plus eu beaucoup de nouvelles. Au début, je l’ai assez mal vécu. J’avais toujours fait en sorte d’être parfait pour qu’ils soient fiers de moi, et juste de ne pas être un Serpentard avait suffit à les décevoir profondément. Et puis finalement, ils ne m’ont pas manqué. Je dirai même que mon année est passé bien trop vite.

L’été entre ma première et deuxième année d’école a certainement été le plus long de toute ma vie. J’étais dans une étrange situation qui faisait que je ne pouvais absolument pas parler de mes amis ou de ma vie à Poudlard à mes parents sans que je reçois une remarque désobligeante, mais dé que je leur parlais d’autres choses, et surtout de ce qu’ils voulaient entendre, je regagnais un semblant d’intérêt. Le pire, c’est que même Regulus ne me voyait plus de la même façon, lui qui avait toujours été mon petit frère adoré. Je ne me suis jamais vraiment sentit plus chez moi qu’à Poudlard, mais avant ça, le 12 square Grimmaurd n’a jamais autant représenter un lieu d’oppression et de mal être à mes yeux. Je n’y avais plus réellement ma place, mais c’était ma famille, et je ne pouvais pas me permettre de les quitter.

Quand l’été s’est terminé, j’ai retrouvé mes amis en direction de Poudlard, et c’est là que je me suis rendu compte d’à quel point on avait pu être ridicule quand j’ai croisé les premières années. Je me souviens particulièrement d’une jeune fille qui, à peine nous avait-elle vu, c’est empressé de sauter dans un compartiment aléatoirement. Une fille aussi bizarre ne pouvait être que la copine de Peter, ce que je lui ai dit. D’ailleurs, le soir on a apprit qu’elle s’appelait Peyton, et à voir comment elle nous fuyait toujours, James n’a pu s’empêcher de demander à Peter si la rupture n’était pas trop difficile. Je crois qu’on est le seul à avoir vraiment rit de cette histoire. J’ai passé le reste de l’année à rire et m’amuser de pleins coeurs, profitant de ne pas avoir mes parents sur le dos. Poudlard était officiellement devenu l’endroit que je préférai sur terre.

J’avais hâte que Regulus me rejoigne à Poudlard. Je pourrai enfin lui montrer ce que j’ai comprit, et pourquoi la vie était si différente de ce que nos parents nous disaient. Il est vrai que nous n’étions déjà plus aussi proche qu’avant, mais il n’en restait pas moins mon petit frère, et je ne voulais rien de plus que son bien. Mais lorsque son nom a été annoncé, il a été envoyé à Serpentard, et peu importe ce que je pouvais lui dire, Regulus était fier d’être un Black, fier d’être un Sang-Pur, et fier de ne pas être comme moi. Ca a été l’année la plus difficile pour moi. Plus le temps passait, plus je voyais la personne à qui je tenais le plus s’éloigner de moi sans rien pouvoir faire. Devant tous le monde, je n’ai jamais perdu la face, faisant toujours semblant que tout allait bien pour le meilleur des mondes, mais en secret, je commençais à nourrir la peur que ce lien soit détruit à jamais. A l’époque, j’ai apprit ce qu’était un Epouventard, et le mien était encore l’image d’un Erlking, à vrai dire, maintenant, je fuis les Epouventard comme la peste, parce que je sais que ce qui me refléteraient c’est la peur la plus profonde que je nourris, celle de voir mon petit frère devenir le monstre qu’il pourrait être s’il continue ainsi.

Ma quatrième année a été la plus surprenante. C’est là que j’ai apprit le vrai secret de Remus. En réalité, peut-être qu’il nous l’avait déjà dit, mais pour moi, ce n’était pas réel jusqu’à ce qu’il me l’avoue directement, et que je comprenne enfin qu’il était sérieux. Qui aurait cru que notre cher Remus si sérieux, et si intelligent était en réalité un Loup-Garou. Vivre avec ce secret à du être si terrible… Je pense que quand il me  l’a annoncé, il s’attendait réellement à ce que je le rejette, ou que je le méprise, mais c’était déjà trop tard, le mal était fait. Remus était déjà l’un des notre, un frère, en quelques sortes. A l’époque, je venais seulement de comprendre que j’avais perdu mon petit frère, je me refusais totalement d’en perdre un autre. Alors on a commencé à chercher une solution. Et puis on a eu deux idées un peu folles, sachant que l’une prendrait plus de temps que l’autre. La première était d’inventer une carte qui permettrait de savoir exactement qui était où et quand à Poudlard, et la seconde était de devenir nous même des animaux pour l’accompagner les nuits de pleine Lune. A la fin de notre année de quatrième, nous avions donné naissance à ce qu’on appela la Carte du Maraudeurs.

C’est là que les choses ce compliquent. Il existait un moyen de devenir ce qu’on appelle un animagus, mais c’était long, laborieux, et douloureux. Pendant l’été, nous nous sommes très sérieusement penché sur la question, alors que Remus, bien que touché, continuait de nous répéter que ce n’était pas légale. Le processus étaient en plusieurs étapes toutes aussi difficiles que les autres, mais le pire, c’était la première transformation. Nous avons eu énormément de chance de réussir si facilement alors que pour d’autres, ça s’est soldé par la mort, et je suppose que l’on en était conscient. Jusqu’à ce qu’on réussisse notre première transformation, aucun d’entre nous ne savaient ce que l’on deviendrait. J’ai eu de la chance, je me suis changé grand chien. James, lui, était devenu un majestueux cerf, et Peter, le pauvre Peter, est devenu un rat répugnant. On ne peut pas dire que j’ai eu une longue vie jusqu’à présent, mais je vous jure que je n’ai jamais ressentit pire douleur que celle de la transformation. Seulement, il était trop tard pour revenir en arrière, et c’était pour Remus, alors on est allé jusqu’au bout, devenant mettre de nos métamorphoses, qui, avec le temps, devinrent naturelles, simples, et indolores.

Je pourrai vous parler de ma sixième année d’étude à Poudlard, mais ce qui s’est passé de plus important durant cette année, ce n’est pas ce que j’ai vécu en cours. Ce que je ne vous ai pas dit, jusque là, c’est que la situation n’a cessé d’empirer avec mes parents. Plus le temps passait, moins j’appréciais ce qu’ils pouvaient me dire, et plus on se disputait. Sauf qu’un jour, ça a très mal tourné. Je me suis disputé un peu trop fort avec eux, et la minute d’après, j’étais dehors de chez moi, une valise à la main, me demandant sérieusement ce que j’allais bien pouvoir faire. Heureusement, j’avais James. Il n’a pas hésité une seule seconde à s’arranger avec ses parents pour m’accueillir chez lui, et sans ça, je me serai retrouvé totalement à la rue. Il n’y a pas de retour en arrière possible, maintenant que j’ai claqué la porte, c’est définitif. J’ai apprit plus tard que j’avais officiellement été renié de la famille. Aujourd’hui, Black n’est plus qu’un nom pour moi, et ne signifie plus rien. J’aurai pu dire que je regrette de ne pas avoir emmené mon frère avec moi, mais la vérité, c’est que je sais très bien qu’il ne m’aurait pas suivi. A ses yeux, je crois que ça fait très longtemps que je n’étais plus son grand frère, mais juste un de ses membres de la famille qu’on apprécie pas, et qu’on est obligé de supporter par égard pour ses parents.

Et me voilà donc aujourd’hui, en septième année à Poudlard, et je vous ai tout dit. Enfin presque, j’ai oublié de vous parler de Severus, mais peu importe, de toute façon, il ne sert pas à grand chose hormis être ridicule.


Behind the mask...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

∞ Pseudo/Prénom: Kuroro.
∞ Age: Ca ne se demande pas à une dame, voyons.
∞ Où as-tu trouvé le fofo? Dans la valise de Newt, il l'avait bien caché !
∞ Qu'en penses-tu? Il est magnifique.

© sobade.


Dernière édition par Sirius O. Black le Ven 27 Jan - 16:08, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 199
Réputation : 8
avatar

Poufsouffle
MessageSujet: Re: What is life without a little risk ? ∞ Sirius.   Jeu 26 Jan - 20:27

Sirius O. Black a écrit:
∞ Qu'en penses-tu? Il est magnifique.

Grâce à qui hein ? Encore merci pour le header et toutes les images du fofo ! :6Lind:
Passons aux choses sérieuses. Bienvenue sur le Time Turner. Tu disposes d'une semaine pour rédiger ta fiche, n'hésite pas à demander un délais supplémentaire si tu manques de temps. :7Lind: :21Lind:



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: What is life without a little risk ? ∞ Sirius.   Jeu 26 Jan - 23:29

Merci à toi ! :gros<3:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 106
Réputation : 2
avatar

Serdaigle
MessageSujet: Re: What is life without a little risk ? ∞ Sirius.   Ven 27 Jan - 16:21

Lindsay R. Jedusor a écrit:

Sirius O. Black a écrit:
∞ Qu'en penses-tu? Il est magnifique.

Grâce à qui hein ? Encore merci pour le header et toutes les images du fofo !  :6Lind:  
+1, on a commencé la construction du temple, on t'envoie les photos très vite. :9Lind:
Bienvenue encore une fois sur TT, j'ai super hâte de RP avec toi. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: What is life without a little risk ? ∞ Sirius.   Ven 27 Jan - 17:00

Merci à toi ! :9Lind:

Le temple, c'est adorable, mais le privilège d'avoir pu aider, et un merci suffisse à me rendre heureuse de vous avoir aider ! :gros<3:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 199
Réputation : 8
avatar

Poufsouffle
MessageSujet: Re: What is life without a little risk ? ∞ Sirius.   Ven 27 Jan - 17:13


WOHOO
Bienvenue en enfer, gamin.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Si vous allez à Gryffondor
Vous rejoindrez les courageux,
Les plus hardis et les plus forts
Sont rassemblés en ce haut lieu. »

Tu sais déjà tout ce que je pense de ta fiche. Mais je vais te le répéter. Je n'aime pas ta fiche, je l'adore. Encore une fois, il y a deux ou trois fautes, mais rien de grave. J'aime ton Sirius. J'adore ta fiche. Bref, bon jeu sur TT !

Bravo mon petit, on est tous fiers de toi ! Maintenant, tu peux te joindre à nous, mais avant ça, je te conseille de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], puis aussi n'hésite pas à venir te [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour qu'on puisse te faire plein de câlins, et si tu cherches l'amour, on a également pour nos coeurs solitaires un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Non, vraiment, je sais, on vous chouchoute. Bon, après toute cette paperasse remplie, tu peux créer un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], histoire de s'y retrouver. Enfin, amuse-toi ! On te rappelle que chaque rp doit faire dix lignes minimum, et de s'éclater. Et si tu as envie de papoter, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est là pour toi ! Bon jeu, jeune sorcier !
© sobade.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: What is life without a little risk ? ∞ Sirius.   

Revenir en haut Aller en bas
 
What is life without a little risk ? ∞ Sirius.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Tournoi de risk à mtl
» Liens pour le Tournoi De Risk Avec Humains & Photos des Prix
» Tournoi De Risk avec Humains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Prologue :: Répartition :: Affaires classées-
Sauter vers: