I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Sam 28 Jan - 0:19


You're so bad for me.




Sirius & Peyton




Je n'arrivais pas à dormir cette nuit et je ne savais même pas pourquoi. Je mettais levé et je mettais tout naturellement rendue aux cuisines du château. Deux ou trois elfes de maisons étaient venus me demander ce que je désirais. Je ne m'attendais pas à ça. On ne m'avait jamais dit que des elfes travaillaient dans les cuisines du château. Je me laissais tenter par deux chocolat chaud. Si je n'arrivais pas à dormir, autant être sûre d'avoir de quoi tenir la nuit. Je remerciais les elfes avant de faire le chemin inverse mais il était loin d'être tranquille. Je dus faire un détour pour éviter le concierge de l'école. Cette fois, j'ai failli me faire prendre. Je courus vers le portrait de la Grosse Dame en lui disant le mot de passe. J'entrais dans la salle commune, soulagée d'être arrivée sans ennuie. Je m'asseyais sur le canapé, rapportant mes jambes contre mon torse. Je regardais les flammes dans la cheminée et me perdis dans mes pensées. J'avais bien avancé ces dernières années. J'avais réussi à m'assumer, à être la personne que je devais être et ce n'était pas plus mal. Qu'est ce que ça faisait du bien d'être soi-même.

Des pas me firent sortir de mes pensées. Je regardais l'escalier qui menait au dortoir des garçons avant de voir Sirius arriver dans la salle commune. « Légère insomnie ou l'odeur du chocolat chaud était trop tentant ? » Tout en lui adressant un sourire, je lui tendis une des deux tasses qui était en ma possession.Tant pis, une tasse me ferrait tenir la nuit. Et dire qu'il m'avait fallu quatre ans pour enfin lui adresser la parole. J'avais fuit les Maraudeurs comme la peste. Ça avait été complètement inutile. Il a fallut que Kathleen me tire les oreilles pour que je me réveille. Il a fallut qu'elle me dise mes quatre vérités pour que je me dise que je n'étais plus dans cette école de moldue avec ces élèves pour me juger. Ici, je n'étais pas différente. J'étais une sorcière, comme tout le monde. Je soufflais légèrement sur mon chocolat et le portait à mes lèvres, buvant une gorgée. J'avais bien changé.


       
luckyred.



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.


Dernière édition par Peyton E. Dickson le Mar 7 Fév - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Sam 28 Jan - 11:28

You're so bad for me.
Peyton & Sirius

La nuit était tombée depuis maintenant quelques heures. Sirius était allongé sur son lit à fixer le plafond sans réussir à trouver le sommeil, perdu dans ses pensées, et le stresse pour son devoir à rendre le lendemain qu’il n’avait pas eu le temps de faire correctement. Il était le seul encore réveiller dans le dortoir des garçons, et à son grand désespoir, il n’avait pas pensé à prendre de la lecture. Un soupire lui échappa. L’ennuie le rongeant peu à peu, mais le sommeil ne se montrant toujours pas, il décida de se lever pour admirer le paysage dehors. De temps à autre, une ombre apparaissait sur la pelouse du parc avant de disparaitre dans les buissons. Créatures magiques de la forêt interdite, ou simplement un chat qui se promenait par là. Le silence complait régnait dans le dortoir. Au loin, on entendait le crépitement du feu dans la grande salle, qui selon Sirius, aurait du être éteint pour éviter que la tour ne prenne feu dans la nuit.

Rien ne vint briser le silence. Pourtant, l’odeur du chocolat chaud se répandit dans les escaliers, et vint jusqu’au jeune homme pour son plus grand plaisir. Au moins, il n’était le seul à ne pas réussir à trouver le sommeil. Il lança un regard autour de lui pour être sur que ses camarades dormaient toujours, et en essayant de faire le moins de bruit possible - ce qui n’était pas chose aisé étant donné le bazar dans le dortoir - et descendit à la salle commune voir qui était son compagnon d’infortune. Assise sur le canapé, une jeune femme, que Sirius reconnut immédiatement, tenait une tasse de chocolat. En étendant le bruit des pas du jeune homme, elle se retourna vers lui en lui tendant une tasse. « Peut-être un peu des deux. Mais pour ne pas mentir, c’est le chocolat qui a finit de me convaincre de descendre. » Il sourit en prenant la tasse et s’asseyant à côté de Peyton.

Peyton était une fille particulière que Sirius avait rencontré pendant sa deuxième année. Il a fallu quatre ans pour qu’il entende la voix de la Gryffondor pour la fois. Quelque part, il faut dire qu’elle a réussi à le perturber très fortement pendant toutes ses années, sachant que par habitude, aucune fille ne l’évite. Finalement, ils s’entendaient assez bien, même si les conversations entre eux se faisaient assez rare. « Le chocolat des cuisines de Poudlard est certainement le meilleur chocolat que j’ai jamais bu, faut me comprendre. » Pour accompagner ses propos, le jeune homme porta la tasse à ses lèves et but une gorgée du breuvage, se brulant légèrement la langue au passage. Il reporta ensuite son attention sur la demoiselle. « Tu es réveillée depuis longtemps ? »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Sam 28 Jan - 15:14


You're so bad for me.




Sirius & Peyton




La nuit était bien avancée mais je ne sentais toujours pas la moindre fatigue. J'étais bien réveillée et je ne pense pas que ce soit maintenant que je trouverais le sommeil. Après mon escapade jusqu'aux cuisines, j'étais encore plus réveillée que lorsque je regardais le plafond ou les filles de mon dortoir qui, elles, dormaient paisiblement. Je me demandais qu'est-ce qu'il se passait dans ma tête. Je ne réfléchissais pas à grand chose, et je n'avais pas de grandes questions existentielles. Vive les insomnies. Quelle tête aurais-je demain lorsque je serais en cours ? J'espère ne pas dormir pendant le cours de défense contre les forces du mal ou d'histoire de la magie, même si ça ne semblait pas gagné d'avance.

Je n'avais pas prévu de me retrouver en pleine nuit dans la salle commune, un chocolat chaud à la main. Et encore moins avec Sirius Black. Il n'avait même pas refusé ma deuxième tasse de chocolat chaud. En plus, il osait me dire que l'odeur  l'avait convaincu de descendre. Je l'observais du coin de l’œil suite à sa remarque et le vis boire le contenu de la tasse. Déguste-le bien Black, tu me dois un chocolat chaud maintenant. « Hum... Le chocolat chaud de Poudlard est peut-être le meilleur que tu n'aies jamais bu, mais là d'où je viens, c'est moi qui prépare le meilleur chocolat chaud. » Oui, je me vantais légèrement. Pour une fois que je pouvais me le permettre. Ce n'était pas tous les jours que je me vantais de la sorte, mais il faut dire que j'aimais bien préparer du chocolat chaud maison pour mes parents. Surtout lors des fêtes de Noël. C'était un petit plaisir qui n'arrivait que peu de fois dans l'année. Et oui, quand on a pas trop les moyens, on ne peut pas se permettre énormément de chose.

« À vrai dire je n'ai pas encore fermé l’œil de la nuit. » Je portais une nouvelle fois ma tasse à mes lèvres, buvant une nouvelle fois une gorgée du chocolat. Il n'y avait pas à dire, du chocolat chaud et le feu de la cheminée faisait bon ménage. C'était agréable et ça me rappelait fortement les soirées d'hiver chez moi. Je repensais à ce qu'il m'avait répondu quelques minutes plus tôt lorsqu'il était arrivé dans la salle commune. « Qu'est ce qui t'empêche de dormir ? » Après tout, ne m'avait-il pas dit que l'insomnie était une des raisons pour laquelle il était descendu. Même si, en grande partie, il était là pour la tasse de chocolat chaud que je lui avais donné lorsqu'il était arrivé. À croire que j'avais prévu que quelqu'un viendrait me tenir compagnie. Je regardais le feu de la cheminée, me perdant légèrement dans mes pensées. « C'est assez drôle quand on y pense. Qui aurait cru, il y a trois ans de cela, que je finirais par arrêter de vous fuir toi et tes amis ? Et, surtout, qui aurait cru que nous pourrions discuter et que je te donnerais un de mes chocolats chauds devant la cheminée de la salle commune ? » Oups. Avais-je pensé tout haut ?


       
luckyred.



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Dim 29 Jan - 23:15

You're so bad for me.
Peyton & Sirius

Le Gryffondor posa le regard sur la jeune femme à ses côtés. «  Si tu sais préparer le chocolat mieux que celui qu’on à Poudlard, la prochaine fois, il faudra que je te ramène de quoi en faire, parce que je veux goûter. » Il sourit à Peyton avant de se re-concentrer sur sa tasse. En réalité, ce n’était même pas un grand amateur de chocolat, et pourtant à Poudlard, il adorait en boire devant la cheminée. Après tous, le chocolat, ça console, c’est bon pour le cerveau, et c’est meilleur quand on le partage. Quoi de mieux pour se faire des amis ? Un sourire charmeur, peut-être. Sirius misait plus sur le second que le premier, généralement, mais pour créer des liens d’amitiés avec Peyton, l’histoire a démontré que son sourire charmeur ne servait pas à grand chose. Puis l’objectif du jeune homme n’était pas de séduire la demoiselle, alors ce genre de ruse pour filles faciles à charmer, il n’en avait pas besoin.  

Il prit une gorgée de chocolat pendant que la jeune femme lui expliqua qu’elle n’avait pas réussi à dormir de la nuit. Au moins, là dessus, ils étaient deux. La journée du lendemain ne s’annonçait pas très facile.  « Et bien… Je dois t’avouer que je ne sais pas trop. Peut-être le sentiment de ne pas avoir assez travailler ? Ou l’envie d’aller faire une sortie nocturne dans les bois. » Son air malicieux sur le visage, il se ravisa rapidement, ajoutant qu’il plaisantait. Après tous, il était habitué aux sorties nocturnes une fois à trois fois par mois, au minimum, quand son meilleur ami reprenait les traits d’un magnifique et majestueux loup garou, et il fallait éviter que ça s’ébruite trop, même si la plus part des gens le soupçonnaient déjà de faire le mur. Disons qu’il devait faire semblant, ou au moins ne pas attirer l’attention sur son ami. Dans le plus grand des calmes, et très naturellement, il éluda la question d’un geste de la main.  

Mais la Gryffondor n’était déjà plus là. Elle avait l’air perdue dans ses pensées, à l’évidence, elle n’avait même pas du entendre les paroles de Sirius et encore moins vu son geste de la main. Un instant, il hésita à la laisser seule à ses réflexions, mais finalement, il se dit que ça ne devait pas être très poli d’abandonner une jeune fille sans même dire au revoir. Finalement, des paroles sortir de la bouche de la jeune femme, mais Sirius n’était pas sûr qu’elles lui soient dirigées. « Et bien, à te dire la vérité, je pense être premier surprit. Bien que généralement personne ne m’évite, toi, tu es particulière, et l’idée de venir te séduire comme toutes les autres ne m’a jamais effleuré. Disons que tu n’as pas l’air d’être ce genre de fille. » Il fit un petit sourire pour laisser entendre que c’était gentil, puis il reposa la tasse et se leva. L’idée de manger des sucreries avec son chocolat lui plaisait, et il avait décidé que Peyton était déjà perdue dans ses pensées alors qu’elle ne remarquerait peut-être même pas qu’il ne soit plus là. « Je vais chercher des marshmallow, je reviens. » Et il s’exécuta aussitôt.
Made by Neon Demon


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Lun 30 Jan - 0:07


You're so bad for me.




Sirius & Peyton




Pourquoi lui avais-je parlé de mon chocolat chaud maison ? C'était le comble. Déjà qu'il buvait dans ma deuxième tasse de chocolat, voilà maintenant qu'il voulait que je lui en fasse un. Ne prends pas tes rêves pour la réalité, Black. Et tu as intérêt à redescendre sur terre. Je ne te ferais pas l'honneur de te faire un chocolat chaud. De plus, je doutais fortement qu'il connaissent les ingrédients pour faire un chocolat chaud maison. S'il me ramenait du chocolat en poudre, je n'hésiterai pas une seconde à lui jeter à la figure. Qu'il ne me prenne pas pour une amatrice sinon, je serais vexée.

Il avait finit par me dire qu'il avait le sentiment de ne pas avoir assez travailler avant de parler de sa sortie nocturne dans les bois. Je le regardais tout en haussant un sourcil. Sérieusement ? Je voyais très bien son air malicieux et il ajouta rapidement qu'il plaisantait. Je lui donnais un coup de coude. « De toute façon, je n'y ai pas cru une seule seconde. Qui s'inquiéterait de ne pas avoir assez travaillé et allez faire un tour dans les bois par la même occasion ? » Vrai, mais sur le coup, et ça, je ne lui dirais pas, j'avais réellement cru qu'il voulait allez faire un tour dans les bois. Mais quelle idée. On ne savait même pas quel genre de créatures se trouvaient dans cette forêt. De plus, ce n'est pas pour rien si elle porte le nom de Forêt Interdite. Les garçons et leur goût pour l'aventure et le danger... Ridicule.

Je m'étais finalement plongée dans mes pensées. Je me souvenais du temps où je ne pensais qu'à fuir Sirius et ses amis. Le temps où j'étais encore trop timide pour m'affirmer et assumer le fait que j'étais une sorcière. Car oui, s'il fallait mettre un mot sur mon problème de l'époque, c'était d'assumer le fait que je sois une sorcière, quelqu'un capable de faire de la magie et de ne pas être le monstre comme on me le disait dans cette école moldue. J'entendais Sirius me parler, me dire que j'étais particulière et que l'idée de venir me séduire ne lui était même pas passée par la tête. Mais, j'entendis surtout que je n'avais pas l'air d'être ce genre de fille. Hein ? Quel genre de fille ? Mais de quoi il parlait à la fin ? Je le regardais se lever et me dire qu'il allait chercher des marshmallows. Je n'eus même pas le temps de lui répondre qu'il était déjà parti. Mais... Qu'est ce qu'il se passe dans la tête des garçons pour qu'ils agissent tous aussi bizarrement. Je n'avais même pas pu le prévenir pour le concierge. Tant pis pour lui. Ça lui apprendra à me laisser seul.

Je me levais, la tasse à la main et continuait de regarder le feu dans la cheminée. Ça faisait un moment qu'il était parti et il était toujours pas revenu. Je suis certaine qu'il s'est fait prendre. Puis, mes yeux se posèrent sur la tasse que je lui avais donné. Je versais un peu de son contenu dans la mienne. Avec un peu de chance, il ne verra rien. Je me dirigeais ensuite vers la fenêtre. Je m'essayais sur la table qui en était proche et regardait l'extérieur avant de boire une gorgée de chocolat. Tout d'un coup, j'avais envie de manger des marshmallows. Il avait certainement eu une bonne idée d'aller en chercher finalement. Je l'entendis finalement revenir. « Alors, ces marshmallows ? » C'est officiel, je viens de me faire passer pour une affamée.


       
luckyred.



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Lun 30 Jan - 0:40

You're so bad for me.
Peyton & Sirius

Sortir de la salle commune en pleine nuit pour redescendre jusqu’au cuisine et y voler quelques mashmarllow n’était pas chose aisée. Encore moins quand le concierge était déjà présent dans les escaliers à guetter l’arriver du moindre petit faiseur-de-mur. Sirius soupira. Le chemin qu’il comptait prendre se trouvait juste derrière l’homme au balais aussi redoutable qu’un sabre ninja. Il n’avait plus qu’à rebrousser chemin et faire le tour complet du château en restant assez discret pour ne pas qu’on l’entende, et pour ne pas qu’on le voit. Finalement, ça ressemblait plus à une partie de cache-cache géant qu’un véritable challenge, mais au moins, il ne ferait pas perdre de point à sa maison. Lorsqu’il arriva aux cuisines, le concierge était juste à quelques mètres plus loin dans un couloir adjacent. Bien qu’il récupéra très vite ses marshmallow, il fut contraint d’attendre plusieurs longues minutes que l’homme et son balais s’en aille. Etant dans les cuisines, Sirius en a profité pour piquer quelques petites choses à grignoter en plus. Quitte à attendre à rien faire dans une cuisine, autant manger.

Après plusieurs minutes, il ressortit, un paquet de marshmallow dans les bras. Retourner à la salle commune fut beaucoup plus facile et sans encombre. Peyton était devant la cheminée avec sa tasse à la main quand il regagna la pièce. Il brandit aussitôt son trophée pour le montrer à la jeune femme. « Désolé de t’avoir fait attendre, le concierge avait l’air bien décider à donner plusieurs de retenus à un élève ce soir… » Il revint s’assoir, et ouvrir le paquet qu’il tenait encore. Il attrapa quelques marshmallow avant de le tendre à Peyton pour qu’elle le prenne, ayant déjà prit tout ce qu’il voulait à l’intérieur. Le jeune homme attrapa ensuite sa tasse de chocolat. « Tiens, j’aurai peut-être du monter d’autres tasses, il m’en reste pas beaucoup… » Ou peut-être était-ce le signe qu’il était tant qu’il se couche ? Peu importe, il n’en but pas, préférant avaler un marshmallow à la place. La gourmandise est un vilain défaut, mais parfois, être gourmand ne fait pas de mal.

Il n’ajouta pas un mot, l’air concentré dans sa dégustation comme si les sucreries allaient soudainement avoir des jambes et s’en fuir. Le jeune homme fixait le feu, continuant de penser qu’il faudrait réellement ne pas oublier de l’éteindre parce que même les sortilèges ne peuvent rien contre un feu qui se déclare dans la nuit… Finalement, il reporta son attention sur Peyton. « Dis, est-ce que ça t’arrive souvent de ne pas réussir à dormir la nuit comme ça ? Si c’est le cas, il faudrait faire attention à ton stresse. Le stresse cause parfois des insomnies. Enfin, après, tu fais ce que tu veux. » Il but une gorgée du liquide maintenant plus tiède que chaud.
Made by Neon Demon


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Lun 30 Jan - 1:00


You're so bad for me.




Sirius & Peyton




« Si tu avais pris le temps de m'écouter avant de partir, tu aurais su que le concierge devait être tout prêt. J'ai failli me faire prendre tout à l'heure. » Victoire. Je m'assis à côté de lui, posais ma tasse et prit le paquet de marshmallow. Je plongeais ma main dedans et commençais à en manger quelques uns. C'était tellement bon. Néanmoins, le meilleur était de mettre de petits carrés de marshmallows dans son chocolat chaud et boire le contenu quand les petites sucreries étaient en train de fondre dans le liquide. Rien qu'à cette pensée, j'avais envie de mon chocolat chaud maison. En parlant de chocolat, je ne relevais pas sa remarque sur sa tasse, me contentant de tourner légèrement le regard. Tant pis pour toi Black, tu n'avais qu'à pas me laisser toute seule avec du chocolat chaud.

Je reportais mon attention sur lui quand il me parla de mon éventuel stress. Je ris un moment à sa remarque. « C'est celui qui me dit qu'il a du mal à dormir à cause de ses devoirs qui me dis ça où je rêve ? Ne t'en fais pas pour mon stress, je le gère très bien. Par contre, tu devrais t'inquiéter pour ton propre stress. Enfin, ce n'est que mon avis. » Je lui souris tout en me résignant à poser le paquet de marshmallow. Si Kathleen apprenait que je mangeais dans la nuit des sucreries, elle me réprimanderait certainement en disant que je ne fais pas assez attention à moi, que je risque de grossir et faire fuir les garçons. N'empêche, elle se débrouillait très bien pour éviter que ces derniers m'approchent. Je pris ma tasse de chocolat et regardait son contenu. « Tu sais ce qui est étrange. C'est plus je bois du chocolat chaud, plus j'ai le sentiment que ma tasse ne se vide pas. Étrange n'est ce pas ? » Je lui lançais un regard en coin avec un sourire amusé. Non, je ne pouvais pas cacher mes blagues ou même ce que j'avais fait très longtemps. Je finis par boire encore un peu du contenu mais, cette fois, pas question que je la repose. On ne sait jamais avec Sirius.

J'attrapais le paquet de marshmallow et le posait à côté de moi. Je pris une des sucreries et la regardait légèrement perdu dans mes pensées. « J'ai une question à te poser. » Je marquais une pause lorsque je mangeais le marshmallow que je venais de prendre. À croire que je voulais garder le suspens. En fait, pas du tout. Je ne savais pas comment poser ma question et j'espérais juste gagner du temps. « Tout à l'heure, avant que tu sortes de la salle commune, tu as dis que j'étais particulière, que je n'étais pas ce genre de fille. Qu'est ce que tu voulais dire par là ? » Oui, je voulais savoir.


       
luckyred.



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Lun 30 Jan - 20:53

You're so bad for me.
Peyton & Sirius

Sirius aurait très bien pu répondre qu’il n’est pas le genre à se retourner dans son lit encore et encore durant toute la nuit seulement parce qu’il stresse, mais ça n’aurait en rien aider à faire avancer la conversation, et il avait déjà la bouche pleine. On peut dire ce qu’on voudra de la famille Black, mais une chose est certaine avec elle : l’éducation doit être parfaite, ou on n’en fait partit. Certes, techniquement, il n’en faisait plus partit aux yeux de sa mère, mais il avait été renié tard, et avait eu le temps d’apprendre les bonnes manières avant. Quand il était plus jeune, s’il avait le malheur de ne pas obéir aux ordres de sa mère… Sirius frissonna à cette pensée. Il ne regrettait vraiment pas cette époque. Son marshmallow avalé, il s’en pressa d’en attraper un autre. « J’ai l’impression que le niveau de nos deux tasses sont liés l’un à l’autre, mais c’est pas grave, disons que c’est parce que je t’ai piqué une de tes deux tasses. »

Et puis Peyton lui demanda en quoi elle n’était ce genre de fille, et Sirius n’avait pas vraiment envie de faire un exposé sur les genres de filles alors il se contenta de mettre un marshmallow dans sa bouche. Quand on mange, on est pas obligé de parler, encore moins de répondre à des questions, alors c’était l’idéal. Il évita ainsi la question pendant deux à trois minutes, mais s’il ne voulait pas être impoli, ou faire imaginer des choses à la Gryffondor, il fallait bien y répondre. « Oh tu sais… » Il but une gorgée de chocolat. « Il y a différents genres de filles. Le premier est celles qui courent après les garçons, qui veulent toujours être les plus belles, et se faire remarquer à tout prix. Le deuxième est celles qui ne veulent pas particulièrement attirer l’attention, ni même se faire remarquer pour leur beauté mais qui apprécie de l’être quand même, et qui se laissent facilement charmer. Puis après, il y a les autres, celles qui sont particulières. Celles qui ne cherchent vraiment pas à plaire, et qui le font parfois sans faire exprès - ce qui n’est pas ton cas - et qui peut importe combien on essaye de les séduire, elles ne se laisseront pas charmer facilement, parce qu’elle veulent, c’est un type bien, pas un type à la réputation du magnifique Sirius Black. »

En réalité, il n’était pas réellement fier des bruits qui couraient sur lui dans les couloirs. Il avait parfois l’impression qu’il existait deux Sirius : Celui qu’il est réellement, et celui que les gens pensent qu’il est. Il aurait aimé qu’on le comprenne un peu plus, derrière l’image du garçon un peu trop joueur, et un peu charmeur. Seulement, c’était déjà trop tard. Maintenant, il avait cette image de garçon qui joue avec les filles, et qui se lance des défis débiles juste pour ressentir de l’adrénaline. Tant pis. Il soupira en réfléchissant à tous ça, avant d’avoir une sorte de prise de conscience. « Mais attends, ça t’intéresse ce que je pense de toi ? Je veux dire, pourquoi tu me demandes ce que je voulais dire ? Je croyais que peu importe ce que je te dirai, de toute façon, mon avis ne comptait pas. » Voilà une pensée qui le réconforta quelque peu.  
Made by Neon Demon


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Lun 30 Jan - 22:13


You're so bad for me.




Sirius & Peyton




Je ne répondis pas à la remarque sur nos deux tasses. Je me contentais de sourire et de rire légèrement. Il avait marqué un point. Il m'avait piqué une de mes tasses de chocolat. Quoi que... Non. C'est faux. Il ne m'avait rien demandé et rien ne m'avait obligé à lui en donner une. Après tout, j'aurais très bien pu garder les deux tasses pour moi, mais c'était avant tout de la politesse. J'aurais été une égoïste si j'avais gardé les deux pour moi. Et ça aurait été impoli de ne pas proposer. J'ai fait ce que j'avais à faire. Mes parents m'avaient bien éduqué, ils n'avaient pas à s'en faire pour ça. J'étais la fille polie et gentille qu'ils avaient éduqué. Enfin, c'est comme ça que je me voyais.

Les minutes me semblaient comme une éternité lorsque je posais ma question. En attente de réponse, je remarquais bien qu'il prenait tout son temps en mangeant les marshmallows qu'il avait ramené des cuisines. J'étais prête à abandonner, dire que ce n'était pas grave, qu'il n'était pas obligé de répondre quand il me fit tout un discours sur les différents genres de filles. J'étais loin d'imaginer que les garçons étudiaient cette question. Même moi je n'y avais jamais pensé. J'écoutais attentivement, surtout lorsque mon genre de fille arriva. Alors, c'était comme ça que les garçons voyaient les filles particulières. C'est vrai que la personne avec qui je me voyait serait un type bien, tout comme me le décrivait Sirius. Je bu une gorgée de chocolat tout en écoutant la fin de son argumentaire. « Et bien... Tu rigoles pas, hein. C'est parce que j'ai jamais dit ce genre de chose à quiconque avant alors j'ai peur de finir toute rouge de honte. Mais... Pourquoi je raconte tout ça moi ? » Je toussais légèrement et portait une nouvelle fois la tasse à mes lèvres avant de reprendre tout en détournant légèrement le regard. J'étais assez mal à l'aise. Je n'avais pas l'habitude de dire ce genre de chose aux gens qui m'entouraient. Les relations humaines n'ont jamais été mon point fort. Bon, il y avait Kathleen et Carter, mais ils ne comptaient pas réellement. « Je sais pas ce que les autres pensent de toi, avec tous les bruits qui courent, mais quand on te connaît, je peux te dire que tu es un type bien. Et te sens pas poussé des ailes hein, c'est parce que c'est ce que je pense. À moins que tu joues le rôle du type bien en ce moment même ? » Je le regardais de travers, comme si je cherchais à déterminer le vrai du faux avant de rire bêtement. « Sérieusement, c'est vraiment ce que je pense. »

J'avais plutôt bien géré le fait d'être mal à l'aise. Non, pas tellement en fait. J'avais surtout l'air ridicule. Mais je savais pas comment réagir à sa remarque, elle m'avait plutôt surprise. « Attends. Qui a dit que ton avis ne comptait pas ? Après tout, il y a rien de mal à savoir ce que les autres pensent de soi. Enfin, je crois. » C'est vrai que j'aurais bien voulu ne pas savoir ce que les élèves pensaient de moi à l'époque.


       
luckyred.



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Lun 30 Jan - 23:57

You're so bad for me.
Peyton & Sirius

Sirius fit un sourire amusé en voyant Peyton mal à l’aise. Il avait vu juste, et il le savait. Il avait une sorte de sixième sens en ce qui concerne les filles et ce qu’elles peuvent être. Par contre, ce à quoi il ne s’attendait pas, c’est à entendre qu’il était un type bien. On lui avait dit qu’il était bien des choses, mais un type bien, c’était la première fois. Il resta choquer l’espace de quelques secondes avant de déployer un rire qu’il fut forcer d’étouffer presque aussitôt du revers de sa main. Le regard de la demoiselle ne l’aidait pas à retrouver son sérieux, et pourtant, il le fallait s’il ne voulait pas réveiller tout Gryffondor. Au bout de quelques instants, il finit par réussir à inspirer assez profondément pour retrouver assez de calme pour prononcer quelques mots. « Je suis désolé, mais sur le coup, c’était une bonne blague. Je suis sûr que personne ne pense ça de moi. Je suis bien des choses aux yeux des autres, mais pas un type bien. Un coureur de jupon, un gamin, un traitre… Merci, si tu étais sincère, parce que ça me touche quand même. Mais si c’était qu’une blague, s’il te plait, ne me le dis pas. C’est agréable d’avoir l’impression qu’une personne au moins pense que je peux être quelqu’un de bien. » Sirius attrapa sa tasse, quelques marshmallow, mélangeant le tout, et finissant presque le contenu de sa tasse par la même occasion.

Il aurait pu seulement hocher la tête et dire qu’il comprend. Il aurait pu ne rien dire de plus. Mais quelque part, d’entre que son avis compte, ça l’a à la fois touché et profondément attristé. Parce que lui avait du tant correspondre à l’avis et l’opinion de ses parents. Il savait exactement ce qu’on ressent quand on est pas conforme, et à quel point ça fait mal de se sentir anormal juste parce qu’on est ce qu’on est, et ça, il ne le souhaitait vraiment à personne. « Mon avis devrait pas importer parce que tu es une fille bien. Tu es le genre de fille qui me font penser que quelque part, vous n’êtes pas toutes ridicules et superficielles. Tu as pas besoin qu’on te donne notre avis sur toi, parce que le seul qui devrait compter, c’est le tien. Il n’a que toi qui sait ce qui est bon pour toi ou non, et tu es une fille trop bien pour que l’avis des autres gâches ce que tu es. Fais moi confiance, peu importe ce que je peux dire, et ce que n’importe qui peut dire de toi, gardes la certitude que tu es une fille bien, et qu’il n’y a que ce que tu penses vraiment de toi qui compte, pas ce que les autres attendent de toi. Mais ne vas pas t’imaginer que je te le répéterai, je le ferai pas. Je suis pas le genre de garçon à dire ce genre de choses d’habitudes. » Il passa la main dans ses cheveux pour se recoiffer. Bien qu’il ait été totalement sincère, il ne voulait pas non plus donner l’impression qu’il était trop sérieux.  

Son regard se posa ensuite sur le feu qui crépitait encore dans la cheminée. Il n’avait pas envie de repenser à sa vie, en réalité, il avait plutôt envie d’imaginer que ses paroles pourraient aider un minimum Peyton, et si c’était pas le cas, et qu’elle criait qu’elle savait déjà tout ça, qu’au moins, ça la réconforte dans cette idée. Dans le fond, il l’appréciait la jeune demoiselle, malgré son côté fugitive en cavale.  
Made by Neon Demon


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Mar 31 Jan - 0:25


You're so bad for me.




Sirius & Peyton




Sans la moindre hésitation, je lui donnais une tape derrière la tête. Il avait ris, j'étais sérieuse et il avait ris et même ajouté que c'était une bonne blague. « Mais je suis sérieuse ! Carrément sérieuse même ! C'est pas une blague et arrête de rire, c'est pas drôle. Et si quelqu'un pense le contraire, qu'il vienne me voir tient, et je lui ferais ravaler sa langue. Enfin, peut être pas, mais moi j'affirme que tu es un type bien. Enfin, pas avec un certain Serpentard, mais au fond, tu es un type bien. Les autres ne sont que des abrutis. » Je posais ma tasse puis croisais les bras avec une mine boudeuse. Comment osait-il rire alors que j'avais l'air complètement ridicule quand j'avais décidé de dire ce que je pensais. Ça m'apprendra à dire ce que je pense à Sirius Black.

« Une fille bien mais complètement bizarre. Surtout quand elle fuit des personnes sans la moindre raison. » Ces mots étaient presque sortis de ma bouche comme un murmure. Comme si je les avais prononcé pour moi-même. Si, son avis avait une certaine importance car j'avais toujours imaginé que lui et ses amis me trouvaient bizarres. Même si je devais avoir ma propre opinion de moi-même, je ne voulais pas revivre l'école de mon enfance. Ce temps était terminé, mais il y avait toujours un risque qu'il revienne. Je soupirais tout en reprenant ma tasse et regardant le contenu. Elle était presque vide maintenant. « Et pourquoi tu ne pourrais pas être un type bien ? Pourquoi penserais-tu le contraire ? » J'avais envie de savoir pourquoi il disait ça de lui, pourquoi il ne voulait pas voir ce que j'affirmais. C'était quoi le soucis ? « Si le seul avis que l'on doit avoir sur nous, c'est le nôtre, pourquoi ne te considères-tu pas comme quelqu'un de bien ? Et rigole pas cette fois, c'est sérieux. » Non. Je ne finirais pas ma tasse tout de suite. Je la reposais et pris un marshmallow que je mangeais aussitôt. Je voulais en savoir un peu plus. Maintenant que je ne fuyais plus, que j'apprenais à le connaître, je voulais savoir pourquoi. Et peut importe combien de temps il mettrait à répondre, je ne comptais pas céder.

Mes yeux se posèrent sur les marshmallows restant. Je pris le paquet et regardait Sirius le plus sérieusement du monde. « On va faire un truc. Si tu veux manger un de ces marshmallows, tu dois répondre à ma question. Et après, ça sera à toi de me poser une question sur moi. Chacun son tour. » C'était un jeu d'enfant. Celui auquel je jouais avec mes amis quand j'étais petite, avant que toutes les choses étranges qui m'entouraient aujourd'hui n'arrivent dans ma vie. Mais si c'était mon seul moyen d'en savoir plus, je prenais le risque.


       
luckyred.



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Mar 31 Jan - 13:52

You're so bad for me.
Peyton & Sirius

Le jeune homme resta sous le choc. Il s’attendait à tous sauf à ce que Peyton lui mettre une tape derrière la tête. Si James avait fait quelque chose pareil, il lui aurait aussitôt rendu, mais là, ce n’était James, c’était une jeune fille. Alors, il resta là, sans rien dire et rien faire pendant quelques instants, à fixer Peyton. Il ne s’était encore jamais sentit aussi idiot de sa vie. Et puis ce qu’elle lui dit le toucha vraiment. Quand il avait dit que ça le réconforterait si elle le pensait, et bien il n’avait pas mentit. C’était tellement rare d’entre Sirius et bien dans la même phrase… Enfin. Puis elle parla d’un certain Serpentard.« Un certain Serpentard… ? Tu veux dire Reg… Aaaaah ! Rogue ? C’est autre chose ça. Puis c’est pas vraiment moi qui suit méchant avec lui, tu sais, c’est plus James. James est un garçon vraiment génial, derrière ses airs de crétins, et il a ses raisons de ne pas aimer Severus, mais je ne peux pas en parler, ça serait le trahir. » Pendant un instant, Sirius crut qu’elle lui parlait de son petit frère, mais soudainement, l’existence de Severus lui revint en tête. C’est vrai qu’ils étaient pas toujours vraiment sympathiques avec lui.  

Il inspira profondément, et répondit machinalement à la question que la jeune femme venait de lui poser, comme il l’avait fait bon nombre de fois dans le passé. « Parce que je ne devrai pas être un type bien. Dans ma famille, il n’y a pas beaucoup de type bien. » Il avala un marshmallow, et prit l’air le plus sérieux qu’il pouvait prendre avant de simplement s’imaginant répondre qu’il avait passé sa vie entière à lutter contre l’avis que les autres avaient de lui, mais ça serait encore parler de ses parents, et ça, généralement, il n’aimait pas trop. Il se contenta alors de faire plus simple. « Je crois que c’est une question d’éducation. C’est un peu naturel pour moi de toujours être au centre de l’attention et de me faire remarquer, parce que c’est ce qu’on m’a apprit. Certes, ce n’est pas comme ça que je devrai l’être, mais je n’ai jamais vraiment été ce qu’on veut que je sois, alors je ne vois pas pourquoi je changerai maintenant. M’enfin, dans le fond, l’avis des autres, il n’importe pas vraiment. Il n’y que quelques personnes que j’écoute réellement, et ce sont des personnes bien. Alors je suppose que je dois pas être si mauvais que ça, dans le fond. »

La fatigue, sans doute, le rendait plus honnête qu’il aurait aimé l’être. Après tout, il aimait bien garder sa part de mystère qui lui donnait se côté si mauvais garçon. Mais peut-être que de parler sincèrement sans jouer un rôle était aussi bien, de temps à autre. Il attrapa un marshmallow alors que Peyton annonça son idée, et se retrouva piéger quand il l’avala. Il aurait du être moins gourmand. « Bien, je pense que tu peux me poser une question, mais je te préviens, rien ne garantis que je te répondrai la vérité, ou que je te dirai tout sur ta question. Je peux très bien me contenter de te répondre quelque chose de partiel. » Ainsi, il se protégeait des questions un peu trop personnels, et il montrait à la petite rouge et or que quand on veut jouer à un jeu, même un jeu d’enfant, il faut savoir bien définir les règles, sinon, la personne en face peut très bien les respecter sans pour autant faire ce qu’on veut d’elle.  
Made by Neon Demon


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Ven 3 Fév - 18:10


You're so bad for me.




Sirius & Peyton




Je n'en revenais toujours pas. Il s'était moqué du fait que je pensais qu'il était un type bien. J'avais fini par me vexer. C'était quelque chose qui arrivait très rarement, et cette tape derrière la tête, faudrait peut être que je m'excuse, mais un peu plus tard. Je l'écoutais me parler de Rogue, le fameux Serpentard que James et la bande n'arrêtaient pas d'embêter. « Peut être que James est un garçon génial comme tu le dis, mais je pense qu'il devrait laisser Rogue tranquille. Ça a peut être assez duré, à un moment, on pourrait presque croire que c'est de l'acharnement. » Je ne devrais peut être pas dire ça sur le meilleur ami de Sirius, mais c'était ce que je pensais. Il était peut être temps d'arrêter les enfantillages et arrêter de s'en prendre à ce garçon. Même si Potter avait ses raisons, que je ne connaîtrais jamais d'ailleurs, je ne pensais pas que ses agissements soient réellement justifiés. Enfin, ça ne me regardait pas.

Néanmoins, j'avais envie de savoir pourquoi il pensait ne pas être un type bien. C'est quand il me parla de sa famille qu'un sourire léger s'afficha sur mon visage. J'avais envie de lui dire que sa famille, je ne la connaissais pas réellement. J'en avais très peu entendu parler. C'était surtout Kathleen ou Carter qui me parlaient du monde sorcier, de l'influence de certaines familles, mais je me perdais souvent dans mes pensées quand ils en faisaient allusions. Cette fois, je restais très attentive à tout ce qu'il me disait. « Si j'avais pensé comme toi à l'époque... » C'était sincère. Si j'avais pensé comme Sirius, je n'aurais pas eu tous ces soucis à l'école, je n'aurais pas cherché à fuir le groupe pendant des années. Et il a fallut que Kath' me donne une leçon de morale pour que commence à penser comme lui.

« Enfin bref. » Je n'avais pas réellement envie de m'étaler sur le sujet, mais je me rendais compte de ma légère erreur. Peut être qu'il me ferait parlé avec le jeu que j'avais proposé. Un jeu d'enfant. Un simple jeu d'enfant. Je ris lorsqu'il me dit qu'il ne garantissait rien sur la véracité de ses paroles. « Fait attention, si tu réponds un peu trop partiellement, ou je si je sens que tu mens, je ferais de même. Et oui, je suis capable de mentir. » Enfin, pour combien de temps, j'avais toujours tendance à rétablir la vérité. Mes parents m'avaient appris à ne pas mentir et c'était une de leurs règles d'or. Quoi qu'il en soit, il fallait tenter le bluff. Dans des situations, ça marche toujours. « Alors... » Je réfléchis, qu'est ce que je voudrais bien savoir sur Sirius ? « Tout à l'heure, tu as cru que je parlais d'un Reg... Enfin, je ne sais pas comment il s'appelle, il faut dire que tu ne m'as pas dit son prénom donc... Pour que tu penses à lui, qui est ce Serpentard pour toi ? » J'étais certaine que si je lui demandais qui était le garçon, il m'aurait simplement dit son prénom, et je n'aurais même pas pu protester car il aurait répondu à ma question. Ce n'était pas vraiment une grande question, mais j'avais envie de savoir qui s'était pour qu'il en fasse mention un cours instant. Je reposais le paquet de marshmallows entre nous, je lui faisais confiance de ne pas se servir tant qu'il n'aurait pas répondu à la question.


       
luckyred.



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Lun 6 Fév - 0:09

You're so bad for me.
Peyton & Sirius

A ce moment précis, Sirius pensa très fort, peu être même un peu trop fort que Peyton se trompait. Il aurait aimé lui déclamer à quel point son meilleur ami était quelqu’un d’exceptionnel, mais il savait que ça ne servirait à rien, et que ça finirait par donner cour à des rumeurs qu’il ne veut pas entendre. Alors finalement, il se contenta d’écouter la Gryffondor plaindre Severus. Quelque part, peut-être qu’une partie de Sirius savait qu’ils ne devraient pas continuer à autant l’embêter, mais une partie de lui se disait que si jamais Severus avait voulu se défendre, il l’aurait fait. Peut-être que ce dernier culpabiliser de quelque chose ? Ou bien qu’il se sentait inférieur aux maraudeurs ? A ces questions, le jeune homme n’aurait probablement jamais de réponses. Et puis, quand il a dit que c’était surtout James qui martyrisait Snape, il ne mentait pas. Lui-même avait tendance à plus rire que d’agir quand cela concernait le Serpentard. Peut-être que si James n’était pas le premier à le faire, il aurait lui-même était un bourreau plus actif. Ca aussi, il ne le saurait certainement jamais étant donné que son ami ne semblait pas vouloir laisser aux autres d’être bourreau à sa place.

En vérité, Sirius n’était pas réellement sur que ça façon de penser pouvait être bonne ou mauvaise. Elle était juste logique. Pour lui, le regard des autres n’avait d’importance que s’il décidait de lui en donner, et en l’occurence, il n’avait pas choisit de laisser ses parents lui dicter sa conduite seulement parce qu’il n’était pas comme ça. Le jeune homme aurait aimé déclamer qu’il avait la vérité absolue, mais il n’était même pas sûr que ça soit le cas. Peut-être qu’avec le temps, l’expérience finirait par lui montrer qu’il avait tord de faire confiance aux personnes en qu’il a cru, et peut-être qu’à l’inverse, le temps lui prouverait qu’il faut toujours être soi-même. En tout cas, il était plus heureux ainsi, et il ne souhaitait rien de plus à Peyton que d’être heureuse. Du moins, jusqu’à ce qu’elle lui pose sa question. Pour être absolument honnête, Sirius aurait préféré que ce petit moment d’égarement ne soit pas retenu. La dernière choses dont il avait envie de parler aussi tard le soir, c’était bien de son frère, et de sa famille en générale. Soudainement, il regrettait sincèrement de s’être laissé tenter par un marshmallow. Enfin, il avait prévu Peyton que si celle-ci lui posait une question qui le mettait trop mal à l’aise, il ne lui répondrait que partiellement, sans être totalement honnête.

Il prit un long moment avant de répondre. Il perdit un peu de temps à boire le fond de sa tasse, puis à contempler le feu dans le cheminée, et finalement, quand les mots prirent un sens dans son esprit, il regarda de nouveau la jeune femme. « Je te préviens, tu ne vas pas croire à ma réponse, mais je ne pourrai pas être plus honnête avec toi. » Il prit une grande inspiration. « J’ai tendance à oublier un peu l’existence de Severus, parce qu’il n’importe pas beaucoup dans ma vie, je dois bien te l’avouer. Alors, quand tu m’as dit Serpentard, j’ai pensé à une autre personne, que j’ai connu. » De nouveau, il marqua une pause, pour le suspense, tout en passant une main dans ses cheveux. « Pour être honnête, je ne sais plus réellement ce qu’il peut être pour moi, je crois que je suis un étranger pour lui, alors disons que c’est devenu une simple connaissance, voir un étranger pour moi aussi avec le temps… » Un petit air triste passa sur son visage l’espace de quelques secondes, avant qu’un sourire ne le chasse. Il attendait maintenant avec impatience que Peyton prenne son marshmallow pour lui poser la question qu’il rêvait de lui poser depuis maintenant bien trop longtemps.

Finalement, la demoiselle ceda à la tentation, au plus grand bonheur du jeune homme. « On dirait que c’est à ton tour de répondre à une question ! N’oublies pas que j’ai été sincère avec toi quand tu répondras. » Il prit ensuite le temps de lui faire croire qu’il réfléchissait à la question la plus tordue qu’il puisse lui poser, certain qu’elle imaginerait des choses improbables. « Ca fait déjà longtemps que je voulais te poser cette question. Pour ne pas te mentir, j’y pense presque depuis notre rencontre, et ça a été très dur de garder le secret pour moi pendant toutes ses années. Peyton, j’espère que la réponse à cette question sera sincère, et que tu me diras la ce que ton coeur pense vraiment de cette question. Es-tu prête ? » Il lui laissa quelques secondes pour assimiler ce qu’il venait de lui dire, réalisant qu’il en faisait peut-être un peu trop pour une simple question. « Peyton, dis moi pourquoi tu m’as évité pendant quatre longue année ? »
Made by Neon Demon


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Lun 6 Fév - 0:46


You're so bad for me.




Sirius & Peyton




Je ne savais pas si c'était une bonne idée de parler du meilleur ami de Sirius. J'exposais mon point de vue sans me demander si ça pouvait le déranger. J'étais bien contente qu'il ne me dise rien à ce sujet. Je lui avais dit ma façon de penser mais je ne voulais pas que ça vire au conflit. Sirius était quelqu'un que j'appréciais, même si j'avais passé une grande partie de mon temps à le fuir. Il s'était contenté d'écouter mes reproches et je me disais qu'il fallait que j'arrête d'y penser, que je passe à autre chose. Après tout, je ne saurais peut être jamais la fin de cette histoire ni même comment tout ça a commencé. Et c'était aussi une affaire qui ne me regardait pas, alors, à quoi bon.

Je m'étais résignée et j'avais posée une question à Sirius. Je voulais savoir qui était ce Reg dont il m'avait parlé précédemment. J'espérais pouvoir connaître le nom complet, me disant que je l'avais peut être déjà croisé. Peut-être qu'il était en sixième année, ce qui rendait les choses beaucoup plus simple pour moi. C'est à ce moment que je me souvenais de la répartition. Ça me fit tilt dans mon esprit. Regulus Black. C'était évident. J'écoutais Sirius avec la plus grande attention. Je le croyais quand il disait qu'il avait tendance à oublier l'existence de Severus, bien qu'il était de mèche avec les autres quand il s'agissait d’embêter ce dernier, mais il était évident que le Serpentard important peu à Sirius. S'il parlait de Regulus, tout ce qu'il disait avait un sens. Même si je ne connaissais pas toute l'histoire, j'essayais d'en comprendre une partie. Je le regardais attentivement, tout en écoutant ce qu'il me disait. Lorsque je vis son air triste, je pris la résolution de ne plus parler de ce Reg pendant un certain moment, et même de sa famille.

Perdue légèrement dans mes pensées, j'attrapais un marshmallow que je mangeais directement. Je sursautais légèrement quand j'entendis Sirius me dire que c'était à mon tour de répondre à une question. « C'est vrai, tu étais sincères, mais tu ne m'as pas dit son nom. » Je le regardais avec une mine boudeuse. J'avais envie de savoir son prénom, voir si je me trompais lorsque son air triste me revient en mémoire. « Mais ce n'est pas grave, oubli. Je t'écoute. » Lorsqu'il me dit que ça faisait longtemps qu'il voulait me poser cette question, je m'attendais à ce qu'il me demande pourquoi je l'avais fuit, mais plus j'attendais, plus j'avais l'impression que c'était autre chose. C'est surtout lorsqu'il me parla d'un secret que je me sentis pâlir. Mais qu'est ce qu'il racontait à la fin ? Qu'est ce qu'il lui prenait à me dire que ma réponse devait être sincère et parler de mon cœur. Je ne répondis pas à sa question, faisant juste un hochement de tête pour lui dire que j'étais prête à entendre sa question. Lorsqu'il me la posa, je le regardais fixement sans savoir que dire. Instinctivement, je pris un coussin et lui balançais dans la figure. « Sérieusement Black, ne me fait pas peur comme ça ! Un instant j'ai cru que... Non rien, laisse. »

Je détournais le regard vers le feu de cheminé. Il fallait bien que je réponde à sa question maintenant. « Par où commencer. Je suis une née-moldue, donc j'ai fréquenté une école de ce milieu. Sauf que, tu imagines, j'étais légèrement différente des autres. Il y avait des choses étranges qui se passaient autour de moi quand j'étais énervée. Les enfants sont méchants entre eux, j'ai eu le droit à pleins de surnoms les uns les plus ridicules que les autres. On m'appelait le monstre, la sorcière, … Bref. J'ai perdu pas mal d'amis à cette époque et j'ai perdu toute confiance en moi. » Je marquais une pause, me souvenant de notre conversation il y a quelques minutes. Je n'aurais pas du écouter ces enfants mais j'étais trop jeune à l'époque et beaucoup trop influençable. « Tu dois te demander c'est quoi le rapport. Mes parents ne sont pas très riches. Je suis montée dans le Poudlard Express, j'ai vu des élèves qui se connaissaient, des gens biens habillés alors que je portais les vieux vêtements de ma mère, trop grand pour moi et troués à certains endroits. Ne ris pas, je suis sérieuse. Ça peut sembler étrange mais, quand je t'ai vu arriver avec tes amis, quand tu vois un groupe qui dégage de l'assurance alors que tu as envie de te cacher au fond d'un trou telle une petite souris, et bien je n'ai pas cherché, je vous ai évité directement. Et comme j'avais encore tout ce qu'il s'est passé à l'école moldue en tête, que j'ai vu comment vous étiez avec ce Serpentard, je n'avais pas envie d'être la nouvelle cible de moqueries. C'est Kathleen, ma meilleure amie, qui a du taper du point sur la table pour que je sorte de cette situation. Voilà, tu connais toute l'histoire. C'est ridicule. »

J'attrapais ma tasse de chocolat chaud avant de la finir. Oui, pour moi, cette histoire était ridicule. Pourtant, tout était vrai, de a à z. Mais j'avais tout ce que m'avait dit Sirius en tête. Je soupirais avant de le regarder sérieusement. « Je n'ai plus envie de jouer. Sirius, j'ai une question. Regulus Black, c'est ton frère ? C'est de lui dont tu me parlais ? » Moi qui avais pris la résolution de ne pas parler de lui, c'était raté. J'avais envie de connaître la réponse. Je voulais en savoir plus sur sa vie. Après tout, il en savait bien plus sur moi en une question. J'avais encore petit air triste sur son visage en tête. Instinctivement, je lui pris la main, comme si je m'excusais de le faire parler d'une chose un peu trop douloureuse pour lui. Je n'avais pas envie qu'il se sente mal à cause de moi, mais c'était peut être déjà trop tard.


       
luckyred.



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Lun 6 Fév - 23:09

You're so bad for me.
Peyton & Sirius


La vérité, c’est que Sirius était vraiment très fier de ce qu’il venait de faire. Il savait très bien que la façon dont il avait annoncé sa question laissait croire que quelque chose de bien pire se cacher derrière. Quelque part, c’était qu’une très courte vengeance - inachevée - pour toutes ces années à croire qu’il avait un problème, ou pire encore, qu’il avait pu faire quelque chose d’assez grave pour la froisser. Il se retint de rire envoyer le visage de Peyton se décomposer peu à peu à mesure qu’il parlait. Heureusement, un coussin sauvage plus tard, Sirius avait retrouvé son sérieux. Le jeune Gryffondor n’était le genre de personne à qui on vient confier tous ses secrets, et en qui on a une confiance absolue, et pourtant, il savait être une oreille attentive quand on lui demandait sincèrement de l’être. Aussi à mesure que Peyton finissait son récit, le jeune homme prit un air particulièrement sérieux. En vérité, il n’avait jamais pensé que les moldus pouvaient être aussi cruels. Ils savaient que d’accepter un sorcier dans une famille où la sorcellerie était totalement inconnu n’était pas une chose facile, mais il ne pensait pas que les enfants moldus pouvaient à ce point réaliser que l’un d’entre eux était sorcier.

Quelques mots lui échappèrent, trop doucement pourquoi ils soient distinctement entendu, mais qui n’étaient clairement guère sympathique. Il aurait aimé avoir connu Peyton à l’époque pour faire taire ceux qui l’avaient harcelé pour ce qu’elle était. Malheureusement, c’était également une facette de la personnalité du jeune homme trop méconnu. Il ne pouvait s’empêcher de se faire le chevalier qui vient à la rescousse d’une princesse dé qu’elle en a besoin. 'Je suis désolé. Je ne pensais pas que tu avais pu vivre quelque chose comme ça. En vérité, j’ai toujours pensé que dans le monde des moldus, c’était plus facile parce qu’ils ne voient pas la magie tant qu’on leur met pas sous le nez. Je ne sais pas si ça peut te consoler mais… Je pense que tu as prit la meilleure des décisions, et que la meilleure des revanches que tu peux avoir, c’est d’être ce que tu es vraiment.' Ce qu’il aurait aimé lui dire, mais il n’en fit rien, de peur que ces mots ré-ouvrent encore plus une blessure. Il se contenta simplement d’un petit désolé, à peine audible.

Et Peyton prononça le seul nom qu’il n’avait pas envie d’entendre. Cette fois, il regrettait vraiment d’avoir accepté. Il sentit la main de la jeune femme se poser sur la sienne, mais au vu de la question, il comprit que c’était un geste de soutient, qui voulait l’inciter à parler. « Effectivement, Regulus et moi-même sommes tous les deux nés Black, et nous avons tous les deux les parents. De là à dire que nous sommes frères… Et bien saches que ce n’est pas moi qui ait voulu qu’on coupe les ponts. Contrairement à ce que tu penses peut-être, je n’ai rien contre les Serpentard, et j’attendais avec impatience l’arrivé de mon petit frère. » A mesure qu’il parlait, le timbre de sa voix se fit de plus en plus faible, jusqu’à devenir un murmure. « On ne peut pas dire que c’était son cas. Mais peu importe, c’est des histoires de famille, et je pense que j’ai déjà tiré un trait sur tous ça il y a longtemps. Si tu tiens vraiment à savoir, je ne suis plus considéré comme un Black. C’est juste un nom pour moi, et je ne suis qu’une erreur de la nature pour mes parents. » Il murmura cette dernière phrase d’un façon si naturel et détaché que ça paraissait être banal pour lui, presque normal.

Sirius se retourna vers la jeune femme. « Mais je pense que tu en sais déjà trop sur moi ce soir, et qu’il vaut mieux que j’arrête de te parler de moi. Il y a des choses que tu n’as pas besoin de savoir. » Il attrapa quelques marshmallow puis se leva simplement pour aller s’assoir devant la cheminée. Il n’avait pas particulièrement plus envie de dormir qu’au moment où il s’était levé, mais ce qui était sur, c’est qu’il n’avait plus envie d’aborder ce sujet. Sirius regarda le feu de la cheminée crépité. « Je pense qu’on devrait peut-être penser à aller se coucher, non ? Il commence à être vraiment tard, et… » Et il ne fit pas sa phrase, n’ayant juste pas d’autre excuse pour fuir une situation déjà devenue bien trop inconfortable pour lui.    
Made by Neon Demon


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Lun 6 Fév - 23:38


You're so bad for me.




Sirius & Peyton




Je lui avais tout dit sur ma vie avant Poudlard. Comment ça se passait à l'école, comment on me traitait. Je m'étais laissée faire pendant trop longtemps. Mais, comment on dit, mieux vaut tard que jamais. Je m'étais réveillée et j'étais celle que je devais être. Je n'étais plus le genre de fille qui se cachait derrière un masque, un peu trop timide pour faire quoi que ce soit et profiter de la vie. C'était terminée. Même si les choses évoluaient lentement, ils changeaient petit à petit. Je ne m'étais jamais réellement confiée de la sorte par le passé. C'était plutôt étonnant, mais j'avais pris la décision de parler sincèrement, après tout, il avait bien le droit à des explications. Je l'avais fuit pendant quatre ans, je ne lui avais pas adressé un mot, changeant de couloir quand lui et ses amis arrivaient. C'est ridicule. C'est d'ailleurs par cette phrase que je finissais mon récit. Du moins, je devrais dire : c'était ridicule. Après tout, je n'étais plus comme ça maintenant.

Je ne m'attendais pas à une grande réaction de Sirius. J'entendis juste son petit désolé. Il n'avait pas à l'être. Ce n'était pas sa faute. Après tout, qu'est ce qu'il aurait pu y faire ? Rien. Il n'y avait rien à faire dans ses cas là. De plus, celui qui devrait être le plus désolé de nous deux, c'est moi. Pourquoi est ce que j'avais pris la décision de lui parler de son frère ? Je l'écoutais attentivement, ne sachant quoi répondre. Même lorsque le timbre de sa voix se fit faible, je continuais d'écouter, me concentrant sur ce qu'il disait. Qu'est ce que j'avais fait ? Pourquoi lui avais-je posé cette question ? J'étais mal à l'aise tout d'un coup. Je n'aurais réellement pas du. Surtout lorsque je l'entendis, avec quelques difficultés, qu'il était qu'une erreur de la nature pour ses parents. Je restais sans voix, ne sachant quoi répondre. Je n'aurais vraiment pas du.

« Je suis désolée. » C'était tout ce que j'avais trouvé à répondre lorsqu'il me dit que j'en savais un peu trop sur lui. J'étais désolée de l'avoir presque forcé à parler. Je ne savais pas quoi faire, et je l'entendais me dire que qu'il fallait peut-être que l'on aille se coucher. Il avait raison, il se faisait tard. Je le regardais, assis devant la cheminée, ne sachant que faire. J'étais désolée pour lui, et je m'en voulais. Mes jambes me soulevèrent et, sans vraiment me rendre compte, je viens me positionner derrière lui avant de le prendre dans mes bras. Je restais un moment, ma tête contre son dos et mes bras autour de lui, le serrant un peu plus fort. « Je suis tellement désolée. Je n'aurais pas du. Tu sais … Je ne pense pas que tu es quelque chose contre les Serpentards, surtout avec tout ce que tu m'as dit avant. Et... » Non, je n'avais pas le droit de lui parler de son petit frère. Je n'avais pas le droit de parler de Regulus, j'avais déjà fait assez de mal comme ça. Et ça me fendait le cœur de me dire que j'avais peut être blessé quelqu'un. « Je t’embêterai plus avec mes questions, ne t'en fais pas. » Je finis par le lâcher avant de me relever. J'étais là, débout, ne sachant que faire pour lui remonter le moral. Mais est ce qu'il en avait réellement besoin ? « Tu sais, avec tout ce que tu viens de me dire, je pense encore plus que tu es un type bien Sirius. » C'était tout ce que j'avais trouvé à dire. C'était tout ce que j'avais envie de lui dire.


       
luckyred.



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Mar 7 Fév - 16:53

You're so bad for me.
Peyton & Sirius

En vérité, à ce moment là, le jeune homme aurait certainement préféré juste s’enfuir. Il ne voulait plus regarder Peyton dans les yeux, de peur qu’elle arrive à voir la fragilité qu’il essayait tant de cacher, et en même temps, aucune de ses pensées ne semblaient réussir à s’éloigner de son frère et ses parents. Face à la cheminée, il resta pensif, cherchant ce qui lui permettrait de rendre cette situation moins étrange, quand il sentit les bras de la jeune femme se resserrer autour de lui. Elle lui offrait un peu de réconfort qui lui réchauffa quelque peu son coeur. Peyton s’excusa, et quelque part, ça le réconforta aussi quelque peu. Il n’aimait pas parler de tout ça, mais de savoir qu’on pouvait au moins comprendre ce qu’il ressent, ça lui donnait l’impression qu’il n’était au moins pas si fou de penser qu’il avait raison. La Gryffondor s’éloigna finalement, et ajouta qu’elle pensait toujours qu’il était quelqu’un de bien, malgré tout ce qu’il avait pu lui confier. Après quelques instants de silence, le jeune homme se retourna vers la jeune fille, un sourire éclatant sur son visage, comme il savait les offrir à qu’il le voulait, et presque sans se forcer.

Il prit un ton taquin pour laisser une plaisanterie à sa façon. « Et bien ! Dickson, si tu voulais un peu d’affection, tu aurais pu simplement demander ! Tu sais, je ne refuse jamais un câlin à une amie. Si j’ose dire que nous le sommes maintenant que nous en savons tant l’un sur l’autre. » Il joint à ses paroles un clin d’oeil.  Par réflexe, il attrapa un coussin qui lui servirait de bouclier si la demoiselle contait encore le frapper. Il savait très bien que parfois il allait trop loin, mais cette fois-ci, c’était dans le seul but de détendre un peu l’atmosphère. Sirius sourit de nouveau à la jeune femme. « Merci ». Il entendait bien sur par là qu’il la remerciait pour son soutient, mais avant qu’elle n’est le temps d’ajouter quoique ce soit d’autres, Sirius avait déjà entreprit de finir les quelques marshmallow qu’il avait volé au sachet sans pourtant avoir répondu à la moindre question. Finalement, ce jeu l’avait au moins permit de se goinfrer. Mais cette fois-ci, il était vraiment l’heure d’aller dormir, et il le savait. S’il ne filait pas rapidement au lit, il finirait par faire une nuit blanche.

« Tu sais quoi ? Je t’offre la fin du paquet pour si tu as une petite faim dans la nuit. Il ne doit pas en rester beaucoup, mais au moins, ça te fera cette nuit. » Un clin d’oeil plus tard, il était déjà presque arrivé aux escaliers. Il se retourna seulement pour ajouter « Bonne nuit. »
   
Made by Neon Demon


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   Mar 7 Fév - 17:25


You're so bad for me.




Sirius & Peyton




Je m'en voulais pour avoir été un peu trop curieuse. Comme on me l'a dit si souvent, la curiosité est un vilain défaut. C'était vrai dans ce cas présent. J'en avais un peu trop demandé. Si j'avais réussi à avancer et à penser à mon passé sans souffrir, ça ne pouvait pas dire que les autres ne pouvaient pas avoir gardé certaines blessures. C'était quelque chose que j'oubliais assez souvent. J'aurais préféré m'effacer, ou même n'être jamais descendu de la nuit. J'aurais du resté dans mon dortoir, regarder le plafond en attendant que le sommeil veuille bien pointer le bout de son nez et que je tombe dans les bras de Morphée. Mais j'étais descendue, j'étais partie chercher ces deux chocolats sans prévoir ce qui allait se passer par la suite. Je m'en voulais d'avoir posé un peu trop de questions et je m'en excusais sincèrement. Je ne voulais plus poser des questions sur la famille Black. S'il voulait en parler, il le ferait de lui-même.

J'avais eu le besoin de lui dire que je pensais qu'il était vraiment quelqu'un de bien. Et maintenant, il y avait un silence. Je ne voulais pas le briser, je n'avais plus rien à lui dire à ce moment précis. Je n'avais pas à briser ce silence car c'était à cause de moi qu'il s'était installé. Il finit par se tourner vers moi, le sourire aux lèvres. Je m'en voulais tellement que je me retenais presque de pleurer. Mais je ne devais pas laisser une larme couler. J'étais beaucoup trop sensible, et je n'avais pas envie de le voir souffrir par ma faute. Je le regardais en haussant un sourcil et affichant un léger sourire sur mon visage. Comment ça je n'avais qu'à demander si je voulais un peu d'affection ? Quoi qu'il en soit, il avait réussi à me faire rire. Qu'est ce qu'il ne fallait pas entendre. Mais c'est surtout sa réaction, lorsqu'il attrapa le coussin qui me fit rire. « Amis tu dis ? Hum... D'accord, ça me va. » Je lui souriais avant d'être surprise en l'entendant me dire merci. Je n'avais pas à lui répondre avec des mots, un sourire suffisait. Après tout, c'était normal d'être là pour quelqu'un qui en avait besoin. Enfin, je pense qu'il en avait besoin.

Je sentis soudainement la fatigue arriver. Je me retenais de bailler. Il était déjà très tard et je sentais que je finirais par m'endormir à peine je m'allongerais. Je fis un effort pour écouter Sirius me dire qu'il m'offrait la fin du paquet de marshmallow si jamais j'avais une petite faim. « Merci bien. On va dire que c'est pour la tasse de chocolat chaud que je t'ai donné tout à l'heure. Je pourrais presque dire que tu m'en dois un, mais vu que tu me laisses les marshmallows... » Je lui adressais un sourire et le regardais se dirigé vers les escaliers. « Bonne nuit. » Je lui avais répondu ces deux petits mots. J'aurais pu monter dans mon dortoir, mais je fini par m'asseoir sur le canapé. Je n'aurais peut être pas du. Je pris le paquet de marshmallow et le posais juste à côté de ma tasse vide. Je fini par m'allonger et, avant même de fermer les yeux, je regardais la tasse et le paquet le sourire aux lèvres. J'avais quand même passé une bonne soirée. Je fermais les yeux et m'endormis assez rapidement.


       
luckyred.



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You're so bad for me. | ft. Sirius [terminé ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pas si faible que ça... [Pv Sirius] (terminé)
» Sirius Black : le parrain
» Presentation de James Sirius Potter,Fils de Harry Potter
» (M) Ben Barnes - Sirius Black
» Sirius Black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Poudlard :: Intérieur :: Les étages :: Salle commune Gryffondor-
Sauter vers: