I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Best of us can find happiness in misery ∞ June.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 53
Réputation : 1
avatar

Serdaigle
MessageSujet: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    Sam 28 Jan - 11:03


June A. Redfox
"a little quote"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

16 ans ∞ 6ème année ∞ Célibataire
Sang-mêlée ∞ Epouvantard : La neige ∞ Patronus : Renard
Feat: Chloe Moretz ∞ Tumblr


Caracter

Je ne suis pas timide. C’est faux. La plus part des gens pensent que je ne vais pas vers eux parce que je suis trop timide, la vérité, c’est que j’ai peur de me lier. Je n’ai que peu d’amis, et le peu que j’ai le sait très bien. J’ai tendance à trop me couper du monde extérieur pour ne plus souffrir, et passer peut-être un peu trop de temps dans mes livres et à réviser. Au moins, je suis une bonne élève, me diriez vous. Je n’ai jamais eu aucun problème à apprendre, ça a toujours été quelque chose que j’ai beaucoup aimé. Généralement, ça n’aide pas beaucoup d’être trop renfermer et de bien réussir pour se faire des amis. C’est dommage, parce que dans le fond, je ne suis pas quelqu’un de méchant. Je souris même beaucoup quand j’arrive à avoir un moment heureux avec ce que j’aime. Certes, je suis vite perdue dans mes pensées, et ce n’est pas toujours simple de réussir de les suivre, mais au moins, je suis sympathique, quand je le veux. Je ne suis jamais hautaine ou froide gratuitement avec quelqu’un, tout simplement parce que je ne connais pas l’histoire de la personne, et que j’aimerai que les autres ne me jugent pas sans connaitre la mienne. Peut-être qu’au fond de moi, je fais preuve d’une certaine sagesse ? J’en sais rien. Peut-être pas finalement, sinon, je serai peut-être un peu moins franche, et apprendrait peut-être à avoir des limites dans ce que je dis. J’ai tendance à dire les choses comme je l’ai pense sans prendre le temps de réfléchir à comment les dire. A part ça, je souffre de plusieurs troubles de la personnalité, et d’épisode assez difficile de dépression quand ceci me rattrape. J’ai tout pour plaire, n’est-ce pas ?


My Life

Ce soir là, il neigeait. J’étais assise près de la cheminée pendant que mes parents préparaient du chocolat chaud. Nous étions en plein milieu du mois de Janvier. Mes parents étaient tous deux des sorciers issues de familles de Sang-Mêlées mais ils avaient fait le choix de vivre dans une banlieue moldu. Cet hiver là, j’avais seulement neuf ans. Mes parents avaient prévu qu’on sortirait voir des amis à eux, mais j’avais de la fièvre, alors ma mère a préféré que je reste à la maison. Mon grand frère, lui, avait choisi de passer l’hiver à Poudlard pour rester avec ses nouveaux amis. Il n’était pas prévu qu’il y aurait quelqu’un chez moi ce soir là, et peut-être que si je n’avais pas été malade, les choses auraient pu être différentes. Nous n’étions pas une famille bien riche, mais nous étions heureux. Quand ils sont revenus dans le salon, mes parents ont été la lumière pour qu’on regarde un film qui passait à la télévision comme si nous étions au cinéma. Pour eux, il a toujours été important que mon frère et moi gardons une culture de l’univers sorcier et de l’univers moldu parce que nous appartenions aux deux mondes. Et puis un bruit se fit entendre dans la cuisine. Mon père s’est levé pour aller voir, et il est très vite revenu dans la pièce, deux hommes armés le forçant à avancer s’asseoir près de nous. Les baguettes de mes parents étaient à l’étage, et même s’ils les avaient eu, ils n’auraient pu utiliser la magie contre deux moldus. Alors, ils ont sagement obéit jusqu’à pendant que les deux individus nous dépouillaient. Le plus important, pour eux, était ma survie.

Le psychologue explique les évènements qui ont suivit par une dissociation de la réalité, parce qu’elle était trop dure à voir. La seule chose dont je me souviens, moi, c’est du sang rougeoyant sur la neige. Je ne sais pas ce qui s’est passé, et malgré toutes les thérapies que j’ai pu suivre jusqu’à mon entrée à Poudlard, je n’ai jamais réussi à m’en souvenir. L’année qui a suivi le décès de mes parents, je n’ai pas dit un mot. Je suis restée aussi muette qu’une statue. Je passais mon temps assise près de la cheminée à lire jamais émettre le moindre petit son. Je vivais alors chez ma grand-mère qui faisait tous ce qu’elle pouvait pour essayer de me rendre le sourire. Et puis un matin, je me suis réveillée, et tout allait mieux. Soudainement, je ne ressentais plus aucune peine, plus aucune tristesse, plus rien. J’étais de nouveau souriante. C’était si soudain que ma grand-mère a insisté pour que je retourne voir mon psychologue, et la seule explication qu’il a réussi à lui donner, c’est qu’encore une fois, mon esprit trop fragile et trop brisé essayait de créer une autre réalité dans laquelle je n’avais perdu personne, et où je pouvais être heureuse.  

J’ai vécu dans ce monde parallèle jusqu’à ma première année à Poudlard. Au début, tout allait bien, et j’étais heureuse. Je me suis fait très vite des amis, et j’étais très douée pour la sorcellerie. Mon frère n’était jamais très loin de moi, parce qu’il savait que ce moment arriverait, et quand il arriverait j’aurai besoin de lui. L’hiver est arrivé très rapidement, et avec lui, j’ai du rentrer chez ma grand-mère pour les fêtes de fin d’années. Là encore, tout allait bien, jusqu’au matin de Noël. Dans la nuit, la neige était tombée. A mon réveil, je suis descendue en courant dans le salon pour rejoindre mon frère et découvrir nos cadeaux. Seulement, en arrivant dans la pièce, j’étais face à la fenêtre qui dévoilait un paysage blanc recouvert de neige. Et là, quelque chose c’est littéralement cassé en moi. Je suis tombée à terre, et des images affreuses me sont revenus en mémoire l’espace d’un petit instant pour me briser encore un peu plus. Les larmes ont coulés, et très vite, j’étais prise d’une envie de crier au monde entiers que je le haïssais.  

Je n’ai jamais passé un seul hiver à Poudlard, à cause de la neige. Ma grand-mère a toujours eu peur qu’une nouvelle crise se déclenche, et qu’à nouveau, je replonge dans la dépression. A la fin de ma première année, j’ai recommencé à suivre une thérapie. Le psychologue m’a donné des médicaments pour freiner ce genre de choses. Je n’ai jamais avalé une seule de ces pilules. Ma deuxième année à Poudlard a été beaucoup plus longue et difficile. La réalité m’ayant rattrapé, je me suis vite refermée sur moi-même. Au fond de moi, j’imaginais que chacune des personnes à qui je parlais pouvait mourrir à n’importe quel moment, sous mes yeux, et à nouveau, je perdrai quelqu’un. Le temps est passé, et je n’ai pas changé. Certes, j’étais une élève irréprochable en classe, à la fois intelligente et disciplinée, mais plus le temps passait et plus mes amis se faisaient rare.

Et puis mon frère a finit l’école, et je me suis retrouvée toute seule, sans repère. J’étais alors en quatrième année, et j’ai décidé qu’il était tant que je me reprenne en main. Certes, il m’arrivait encore de déconnecter totalement de la réalité quand les choses devaient trop difficile, ou tout simplement pour me protéger, mais j’étais une grande fille maintenant, et je ne pouvais pas continuer de seulement m’assoir et lire. J’ai commencé à fréquenter des élèves de ma maison, et même si ce n’était pas de vrais amis, ça m’a fait un grand bien d’avoir des repères, de nouveaux. L’été avant ma cinquième année, j’ai même commit l’extravagance de m’acheter un chat pour me tenir compagnie. Petit un petit, un poids se libérait de ma poitrine sans pour autant que la tristesse ne disparaisse totalement. Je me suis sincèrement liée d’amitié avec un garçon de mon âge et de ma maison, aussi. C’était l’un des repères que j’ai trouvé après le départ de mon frère, et souvent mon partenaire en classe. Il me soutient beaucoup plus qu’il ne peut l’imaginer, et sans même connaitre la vérité sur mes parents, et mon trouble psychologique.

Cette année, j’entre en sixième année, et j’espère sincèrement qu’enfin, je pourrai tourner la page et être heureuse.


Behind the mask...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

∞ Pseudo/Prénom: Kuroro.
∞ Age: Ca ne se demande toujours pas à une dame.
∞ Où as-tu trouvé le fofo? Cette fois, il était caché dans la salle sur demande.
∞ Qu'en penses-tu? Je le trouve toujours aussi magnifique et génial.  

©️ sobade.


Dernière édition par June A. Redfox le Dim 29 Jan - 0:06, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    Sam 28 Jan - 11:06

Re-bienvenue à toi aussi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Réputation : 1
avatar

Serdaigle
MessageSujet: Re: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    Sam 28 Jan - 11:59

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Réputation : 0

Feuille de personnage
Relations:
Chaudron:
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    Sam 28 Jan - 13:28

Re-bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 199
Réputation : 8
avatar

Poufsouffle
MessageSujet: Re: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    Sam 28 Jan - 17:26

Re-bienvenue ! Tu connais déjà la maison, mais n'hésite pas si tu as besoin. Bisous et bon courage ! ♥



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Réputation : 1
avatar

Serdaigle
MessageSujet: Re: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    Sam 28 Jan - 19:06

Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 106
Réputation : 2
avatar

Serdaigle
MessageSujet: Re: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    Dim 29 Jan - 12:31

Rebienvenue mon chaton. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    Dim 29 Jan - 12:33

Merci !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 106
Réputation : 2
avatar

Serdaigle
MessageSujet: Re: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    Dim 29 Jan - 14:24


WOHOO
Bienvenue en enfer, gamin.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Si vous êtes sage et réfléchi
Serdaigle vous accueillera peut-être
Là-bas, ce sont des érudits
Qui ont envie de tout connaître. »


Mais elle est horrible ta fiche. C'est vraiment affreux ce qui arrive à June. J'ai adoré lire toute ça, et il nous faudra un lien, évidemment.

Bravo mon petit, on est tous fiers de toi ! Maintenant, tu peux te joindre à nous, mais avant ça, je te conseille de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], puis aussi n'hésite pas à venir te [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour qu'on puisse te faire plein de câlins, et si tu cherches l'amour, on a également pour nos coeurs solitaires un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Non, vraiment, je sais, on vous chouchoute. Bon, après toute cette paperasse remplie, tu peux créer un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], histoire de s'y retrouver. Enfin, amuse-toi ! On te rappelle que chaque rp doit faire dix lignes minimum, et de s'éclater. Et si tu as envie de papoter, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est là pour toi ! Bon jeu, jeune sorcier !
©️ sobade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Réputation : 1
avatar

Serdaigle
MessageSujet: Re: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    Dim 29 Jan - 16:15

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Best of us can find happiness in misery ∞ June.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Best of us can find happiness in misery ∞ June.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» To find happiness - ft. Hana Scarlet
» Would you find me as I am ? (June)
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» Happiness is free.
» pursuit of happiness + le 16/10 à 15h54

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Prologue :: Répartition :: Affaires classées-
Sauter vers: