I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fear doesn't shut you down; it wakes you up [Alice et Marlène]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 75
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Fear doesn't shut you down; it wakes you up [Alice et Marlène]   Lun 30 Jan - 23:58



 Lily avait toujours été matinale. Elle se levait d'habitude toujours avant neuf heures, et toujours avec le sourire, s'il vous plaît. Mais ce matin-là, elle n'était pas plus joviale que cela, et pourtant elle avait potion toute la matinée. Des événements graves la rendaient songeuse, et une grande partie de Poudlard était dans le même état. En effet, la veille avait eu lieu un attentat à Londres qui avait fait plusieurs morts, tous des Moldus qui avaient subis la haine de Voldemort et de son armée, qui sévissait dans la région depuis déjà quelques années. Elle-même venant d'une famille moldue craignait qu'il n'arrive quelque chose à sa famille, et était dépassée par le désir de détruire les Moldus qui possédait les Mangemorts. La rouquine s'était levée plutôt que ses amies (comme d'habitude), et était rentrée dans la Grande Salle afin d'attendre Alice devant un bon petit-déjeuner. Ses traits étaient tirés, et même la présence de Remus, lui aussi levé tôt et semblant encore plus fatigué qu'elle, ne réussit pas à l'apaiser. Ils ne parlèrent que peu, se contentant de déjeuner dans le calme de la Grande Salle seulement peuplée de quelques élèves matinaux. Lily n'osait même pas jeter un œil au nouveau numéro de La Gazette du Sorcier posé non loin d'elle sur la table. Elle savait quelle en serait la Une, de toute façon.

  La Gryffondor remuait sa cuillère dans son chocolat, songeuse. Les autres années, quand elle entendait parler des Mangemorts, Lily était certes révoltée mais se sentait un peu à l'écart de tout ça :  après tout, elle était en sécurité à Poudlard, et devait finir ses études. Mais maintenant qu'elle était en dernière année, la question de son futur devenait importante. Et elle voulait se battre, pour les siens, pour la liberté et l'égalité entre Moldus et Sorciers. Perdue dans ses pensées, elle ne s'aperçut même pas qu'elle avait de la compagnie.


(oui j'ai pas mis de joli code de rp, les codes me détestent) (bisous)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Fear doesn't shut you down; it wakes you up [Alice et Marlène]   Mar 31 Jan - 19:51

Mais quelle flemmarde, dis-moi *SBAFF*

Fear doesn't shut you down; it wakes you up

lily, alice & marlène

Lorsque Alice commença à ouvrir les yeux pour la première fois de la journée, elle se demandait encore si ses cartes de chocogrenouilles étaient vraiment devenues vivantes et qu'elles se rassemblaient autour d'une piscine. Mais après quelques clignements, son esprit parvint à dissocier le rêve de la réalité. C'était étrange quand même, comme rêve... Si son inconscient voulait lui dire quelque chose, il allait falloir un traducteur.
La jeune Gryffondor s'étira, routine matinale indispensable pour son fonctionnement. Heureusement qu'elle n'avait pas cours aux aurores, mais c'était déjà bien assez tôt pour elle. S'asseyant, toujours sous sa couette, elle remarqua que Lily était déjà partie. Comme d'habitude. Alice ne comprenait pas comment son amie faisait pour être aussi matinale... Mais bon... Quand faut y aller, faut y aller...

Une fois parée de son uniforme, Alice se rendit sans tarder dans la grande salle. Son ventre commençait déjà à gargouiller, et commencer la journée le ventre vide était impensable. À peine rentrée, elle distingua immédiatement la tête rousse de Lily qu'elle connaissait par coeur. Ni une ni deux, elle s'assit en face d'elle et planta son regard dans le sien. Sauf qu'elle ne la voyait pas. Elle resta comme ça un petit moment, lui faisant des signes de la main en vain. Cela fit rire Remus à côté de Lily, qui lui fit un bref salut mais dut partir dans l'instant.

« Eh ben, je porte la cape d'invisibilité ce matin ou quoi? »

Oui c'était nul comme blague, mais c'était le matin aussi, il ne fallait pas lui en demander beaucoup. Se servant sans attendre en chocolat et en petits pains, Alice, s'attardant sur sa meilleure amie en même temps, ne put s'empêcher de voir que quelque chose n'allait pas. Non, ce n'était pas un matin difficile comme les autres. Alice fronça les sourcils, inquiète.
Ses yeux se posèrent aussi sur la Gazette. Faisant partie de sa routine matinale également, la jeune sorcière rapprocha le journal et le tourna en sa direction. Bilan de l'attaque de Londres du 17 avril: 37 moldus morts, 15 blessés. Encore là dessus... En même temps, tout le monde avait été pris au dépourvu. Tout le monde s'inquiétait de savoir si quelqu'un qu'il connaissait faisait partie de l'attentat d'hier par ces sales Mangemorts. Dont Lily... Alice fit le lien directement, mais le brouillard du matin l'avait fait cogiter un moment. Finissant de manger son petit pain après l'avoir trempé, Alice prit un ton compatissant.

« Tu as des nouvelles de tes proches? »

C'était vraiment particulier comme ambiance... Dans ces moments là, on aurait dit que le temps retenait son haleine. Tout était figé, coincé, impuissants de savoir si les choses allaient bien aller pour chacun. C'était à la fois rassurant et horrible. Tellement bizarre... Mais Lily, elle, se faisait réellement un sang d'encre. En tout cas c'est ce que percevait son amie. Tendant son bras sur la table, Alice prit la main de sa camarade et la serra, faute de pouvoir faire mieux.

« Ne t'en fais pas. Dès qu'on aura fini notre formation, on ira personnellement botter les fesses de ces faces de lune. Je te promet! »

Et pour une fois, elle était totalement sérieuse. Impossible de garder les bras croisés devant le génocide que pratiquait Voldemort et sa clique de toutous décérébrés. Alice n'aurait pas pu battre Hilter, mais elle avait une chance de battre son équivalent sorcier. Et elle n'allait pas la laisser passer.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Alice Fortescue le Jeu 2 Fév - 12:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Réputation : 0

Feuille de personnage
Relations:
Chaudron:
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Fear doesn't shut you down; it wakes you up [Alice et Marlène]   Mar 31 Jan - 22:35




Fear doesn't shut you down; it wakes you up

Elle avait mal de partout. Passant de son cocxys jusqu'à sa nuque, elle sentait des milliers d'épingles venir picorer sa peau, si bien que même l'eau chaude n'arrivait pas à la relaxer. La nuit avait été éprouvante alors qu'elle avait compté sur la séance de quidditch de la veille pour espérer passer une nuit sans rêve. Une nuit de plomb. Pourtant, au petit matin, elle s'était réveillée avec une boule à la gorge, l'entreignant et la serrant dans son étau. Certains joueurs étaient venus la voir à la fin de l'entrainement, non pas pour la complimenter mais pour la taquiner en la comparant à leur ancien capitaine. Ce qui n'était pas vraiment positif vu qu'il s'agissait surtout d'un tyran. Et elle reconnaissait qu'ils n'avaient pas eu tord. Pour faire taire les questions qui l'assaillaient de toute part dans sa tête, elle s'était lancée à corps perdu dans cet entrainement... quitte à avoir gagné une jolie bosse sur le front, à moitié dissimulée par ses cheveux. Et si elle avait gagné un joli souvenir de son premier entrainement en tant que capitaine, elle n'avait pas perdu ses angoisses si bien qu'au matin, elle était contrite de courbatures. Et avait passé un temps indéterminé sous la douche. " Désolée les filles, je plaide coupable. J'ai pris mon..." Si bien qu'en sortant de la salle de bain, elle se redit compte qu'il n'y avait plus personne dans la chambre. Haussant les épaules, elle se dit qu'au moins, personne ne lui criera dessus pour çà. Passant une main sur ses épaules endolories, elle grimaça tout en cherchant son uniforme. Dix minutes plus tard, elle descendait avec son sac sur le dos en direction de la Grande Salle pour prendre le petit déjeuner, bien résolue à oublier autant ses courbatures - qui la faisaient légèrement grimacer en descendant les marches - que l'inquiétude qu'elle pouvait ressentir face aux événements tragiques de la veille. Tactique de l'autruche qui marchait plutôt bien... si bien est que le dit-sujet n'était pas évoqué.

Zigzagant dans la foule d'élèves qui se pressaient devant les portes de la Grande Salle pour discuter, Marlène finit par arriver jusqu'à la table des lions où elle repéra Lily et Alice au loin. Attrapant une pomme au passage, elle mordit dedans tout en se rapprochant pour aller s'asseoir avec ses amies.

"[...] botter les fesses de ces faces de lune. Je te promet!"

Arriver au beau milieu d'une conversation donne toujours des contextes étranges. Parfois, cela peut créer une atmosphère étrange et pesante. Dans le contexte présent, la fin de phrase d'Alice levait juste la curiosité de Marlène de bon matin alors que ses yeux glissèrent sur la une de la Gazette qu'elle prit soin d'ignorer, comme si cela suffirait pour éloigner cette affreuse nouvelle de ses états d'âme et de sa journée. A qui veut, peut. Il suffisait juste de ne pas y penser. Passant derrière le banc, Marlène attrapa le pichet de jus de citrouille avant de s'asseoir, un sourcil inquisiteur.

" ]Hum, qui sont les faces de lune ? En tout cas, si vous avez besoin de mes bottes, elles sont à votre service. Avec de l'élan, ca peut donne un bel effet. " répondit-elle en pointant du doigt ses pieds, prêtant toujours main forte à ses amis sans demander plus d'explication.

Ou comment être à côté de la plaque en pensant que la conversation n'est qu'une banalité autour d'élèves surement un peu top prétentieux ou arrogants. Si Marlène ne pensait jamais à mal, elle tombait souvent à côté de la plaque à force de se mettre des oeilières, se sentant si inconfortable avec ses propres ressentiments. Ce qui pouvait autant créer de la compassion, du rire ou de l'exaspération. Au choix, les professeurs optent souvent pour la dernière option. Allez savoir pourquoi.



(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Fear doesn't shut you down; it wakes you up [Alice et Marlène]   Mer 1 Fév - 15:47


Inutile de se mentir : Lily avait peur. Elle savait que sa famille allait bien, et en était profondément soulagée ; mais ce n'était pas suffisant pour la rassurer. Premièrement parce que les victimes étaient forcément de la famille de quelqu'un moins chanceux qu'elle. Deuxièmement parce que s'ils étaient en sécurité pour le moment, personne ne savait quand les Mangemorts allaient refrapper, encore et encore tant que personne n'arriverait à les arrêter. Mais au fil des jours, plus la fin de Poudlard approchait et plus elle savait ce qu'elle allait faire après. Lily ne supportait pas que des innocents se fassent tuer sans qu'elle ne puisse rien y faire. Ses mains s'étaient mises à jouer inconsciemment avec la cuillère de son chocolat, mais elle la lâcha bien vite pour s'attacher les cheveux avec un ruban violet qui traînait toujours dans sa poche. La rouge et or s'attachait toujours les cheveux quand elle réfléchissait, c'était un réflexe qui était quasiment aussi vieux qu'elle. Elle finit par craquer et attrapa le numéro de La Gazette du Sorcier qui traînait toujours sur la table. Absorbée par sa lecture, la jeune femme n'avait même pas fait attention à l'arrivée de sa meilleure amie, Alice.

« Eh ben, je porte la cape d'invisibilité ce matin ou quoi? »

La préfète en chef sursauta au son de la voix d'Alice, qui était assise juste en face d'elle.

« Salut Alice ! Désolée, je ne t'avais pas vue. Je suis... ailleurs ce matin.»

Elle ne pouvait pas cacher son mal-être à Alice, elle le savait. Alice savait toujours immédiatement quand Lily n'allait pas bien, c'était comme si elle pouvait lire dans ses pensées.

« Tu as des nouvelles de tes proches? »

Voyant Alice manger de si bon cœur, Lily prit elle-même un petit pain, ne voulant pas commencer la journée le ventre vide. Elle prit le temps de mâcher consciencieusement sa bouchée avant de répondre.

« Oui, tout le monde va bien. Jusqu'aux prochains attentats. »

Les deux jeunes filles avaient déjà parlé de leur avenir, et savaient qu'elles s'engageraient toutes les deux dans la lutte contre Voldemort. Lily allait tout faire pour arrêter la haine. L'amour gagnerait coûte que coûte, et elle était persuadée que c'était l'arme la plus forte du monde.

« Ne t'en fais pas. Dès qu'on aura fini notre formation, on ira personnellement botter les fesses de ces faces de lune. Je te promet! »

« Hum, qui sont les faces de lune ? En tout cas, si vous avez besoin de mes bottes, elles sont à votre service. Avec de l'élan, ca peut donne un bel effet. »

La réponse d'Alice fit rire Lily, qui salua au passage Marlène qui venait d'arriver. Elle se sentait déjà bien mieux en présence de ses amies, et avait foi en l'avenir. Après tout, l'union fait la force, et Lily savait que la majorité de Poudlard était unie contre ces attentats.

« Salut, Marlène ! Sympa, la bosse. »

Elle laissa à son amie le temps de s'installer, tout en défaisant le ruban qui tenait ses cheveux et en finissant de boire le fond refroidi de son chocolat. Elle se pencha ensuite vers ses amies, et dit sur un ton de confidence :


« On parlait des attentats qui ont eu lieu hier à Londres. Et de ce qu'on pouvait faire pour participer à la lutte contre Voldemort. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Fear doesn't shut you down; it wakes you up [Alice et Marlène]   Jeu 2 Fév - 12:28

Fear doesn't shut you down; it wakes you up

lily, alice & marlène

« Hum, qui sont les faces de lune ? En tout cas, si vous avez besoin de mes bottes, elles sont à votre service. Avec de l'élan, ca peut donne un bel effet. »

Alice ne put s'empêcher de rire à la remarque de Marlène, qui venait tout juste d'arriver. La jeune fille lui sourit, d'un air qui montrait qu'elle était contente de la voir. Elle imaginait bien ses bottes piétiner quelques mangemorts, oui, c'était à la fois comique et très plaisant.
Lily fit remarquer la bosse qu'avait Marlène, et Alice ne l'aurait pas remarqué si son amie ne l'avait pas relevé. Dommage.

« Haha, c'est ça le bruit étrange que j'entend la nuit? Tu te tapes la tête contre les murs maintenant? Ça sert à rien, tu sais. » dit-elle avant de mordre dans une nouvelle bouchée de petit pain. On avait beau dire, mais c'était le meilleur petit déjeuner de tous les temps.

« On parlait des attentats qui ont eu lieu hier à Londres. Et de ce qu'on pouvait faire pour participer à la lutte contre Voldemort. » fit Lily un peu plus bas.

« Il y a qu'une seule solution. » répondit Alice. « Devenir Auror. » ajouta-t-elle tout en sortant sa baguette. Puis tenant ses deux extrémités avec ses index, elle la plaça en dessous de ses yeux malicieux, comme pour la montrer à ses amies. « Comme ça, cette petite merveille là pourra accomplir tout ce qu'elle veut dans une totale légalité. »

Alice n'avait pas de demi-mesure concernant ce qu'elle devait faire de sa vie et ce qu'elle devait faire à ces fascistes meurtriers. Elle était peut-être encore trop impétueuse à cette époque, mais l'adolescence donne des ailes qui se transforment en boule au ventre une fois le moment venu. Pour le moment, Alice n'en était pas à cette étape. Rangeant sa baguette en une pirouette, elle reprit un petit pain tout en s'étalant sur la table pour récupérer La Gazette.

« Et arrêtez d'éloigner ce journal de moi! J'ai toujours pas lu la bande dessinée. »

Bon, ce n'était pas que pour ça qu'elle lisait ce quotidien. Alice était mordue d'actualité, et si elle ne lisait pas tous les jours sa drogue animée sur du papier, elle ne se sentait pas bien pour le reste de la journée. Dépliant le journal au-dessus de ses genoux, un pain dans la bouche, elle se mit à survoler les titres. Oh, une nouvelle gamme de bonbons à Honeydukes!!

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Réputation : 0

Feuille de personnage
Relations:
Chaudron:
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Fear doesn't shut you down; it wakes you up [Alice et Marlène]   Mer 8 Fév - 19:38




Fear doesn't shut you down; it wakes you up

Entre la gourmandise et la goinfrerie, il n'y a souvent qu'un pas. Une phrase que son parrain avait l'habitude de répéter inlassable en la voyant sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Et aujourd'hui ne faisait pas exception alors qu'elle attrapait le lait pour pouvoir faire ramollir ses céréales grunchy afin d'en mettre un peu plus dans son bol. Sans oublier de rajouter des morceaux de banane, pleinement de tonus en faisant un ingrédient idéal pour tout joueur de quidditch. Elle avait même obligé chacun des joueurs rouge et or à en manger... autant avouer qu'elle s'était bien faite huer. « Salut, Marlène ! Sympa, la bosse. » La douce voix de son amie lui fait relever la tête, lui offrant un grand sourire, signe d'une nouvelle journée. Elle tique deux secondes à l'évocation de sa bosse et finit par se souvenir que les cheveux attachés, cette dernière était parfaitement visible. Elle avait au moins la réponse sur les regards insistants sur son passage dans les couloirs. « Haha, c'est ça le bruit étrange que j'entend la nuit? Tu te tapes la tête contre les murs maintenant? Ça sert à rien, tu sais. » Et Alice en rajoute une couche alors qu'elle attrape déjà le ruban pour tirer un grand coup sec dessus, s'arrachant pour masquer la malheureuse derrière un rideau de boucles blondes. " Comment ? Ce n'est pas comme çà qu'on devient une licorne ? Le garde-chasse m'aurait menti ? Moi qui pensait pouvoir acquérir un peu de sagesse pour récupérer les gallions de la petite souris. " s'offusqua-t-elle faussement en grandissant ses yeux comme des billes tout en enfournant un petit pain dans sa bouche. La mine faussement déçue, elle eut du mal à avaler sa bouchée en entendant le véritable sujet de conversation. Les dernières attaques. Forcément, c'était sur les lèvres de nombreux étudiants en ce lendemain brumeux. Un vague "ah.." filtra ses lèvres sans qu'elle ne s'attarde plus, remerciant mentalement Alice de prendre la relève. Étrangement, ce sujet avait le don de lui faire perdre le sourire. Comme bon nombre de sang-mêlés ou de nés-moldus inquiets pour leurs familles. Jetant  un coup d’œil en direction de Lily, Marlène ne remarqua aucun signe d'irritation sous ses pupilles, signe que la fatalité n'avait surement pas dû toucher les siens, enlevant un poids de ses épaules. Mais pas de son cœur. Ce que sa tête trouvait absurde vu les circonstances. Elle ne devrait pas s'inquiéter autant pour une chaise vide et un présent de fête des mères entassé au fond d'un placard, encore dans son emballage.

« Comme ça, cette petite merveille là pourra accomplir tout ce qu'elle veut dans une totale légalité. » Elle était encore partie dans sa rêverie, mais pas assez loin pour ne pas entendre la réplique d'Alice, la faisant rire , l'obligeant à placer une main devant sa bouche pour ne pas se montrer trop rustre. Le regard taquin, elle attrapa une serviette pour s'essuyer la bouche discrètement avant de lui répondre. " Oui, ou alors t'offrir un aller simple à Ste Mangouste parce que tu auras confondu les mouvements d'un confringo avec un stupéfix." argua-t-elle avec un sourire qui en disait long sur l'absence de son sérieux, intégrant même Lily dans la conversation. " Et Lily devra alors te soigner. C'est la plus douée de nous trois en potions." Néanmoins, dans les faits, Alice n'avait pas totalement tord. Le seul moyen de ne plus avoir peur était de rester en mouvement : de faire quelque chose. Mais quoi ? Cette question revenait fréquemment dans sa tête, tournant en boucle sans réussir à trouver la moindre réponse, l'angoissant parfois lorsqu'elle recherchait le sommeil. Etre auror ? Elle avait pensé à cette éventualité mais force était de constater que les taux d'admission étaient assez élevés et la lionne craignait de ne jamais réussir à avoir le niveau. Pour cela, elle allait devoir cravacher dur en métamorphose et en potions, deux matières où elle n'était pas des plus douées. " Ca va, Lily ? Tu ne manges rien ? " En clair : es-tu malade, ça ne va pas de sauter le repas le plus important de la journée ? Après le goûter du matin, l'encas de l'après-midi et la réserve du soir.


« Et arrêtez d'éloigner ce journal de moi! J'ai toujours pas lu la bande dessinée. »  Un peu comme Alice et sa dose de potins événementiels, en fait. Chacun ses tocs. "Attend, donne-moi la page des sports avant." Attrapant le journal au passage, elle pianote d'un doigt entre les feuillets pour arriver à celui qui l'intéresse. L'extirpant du lot, elle finit par donner son précieux dû à sa camarade avant d'étaler les sports devant elle. Une photographie de Matthew Greenwitch flambait au centre alors que ce dernier était en train de tordre l'anneau des buts d'un coup de cognard. " Et après, ils osent dire qu'il ne prend pas de jus de taurefix. Mais qu'est-ce qu'ils attendent pour les enfermer ceux-là." houspilla-t-elle en attaquant la photographie avec sa cuillère face à cette preuve flagrante de triche sportive. Mais elle avait beau attaquer la photographie avec un objet assez insolite (avouons-le), cela ne changerait pas grand chose. Greenwitch avait un avocamage en or massif et arrivait toujours à s'en sortir pour l'heure. " Aliiiiiice." clâma-t-elle à la manière d'une enfant malheureuse. " Quand tu seras auror, tu pourras jouer de ta baguette et enfermer ce malotru ? Il déshonore le quidditch ! Ou alors lui casser les jambes. Au choix." demanda-t-elle avec sa petite implorante et ses faux yeux de biche mal joués avant de terminer sa phrase avec une lueur vengeresse dans le regard, se perdant dans ses fabulations sans queue ni tête dont elle pouvait parfois avoir le secret.


(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Fear doesn't shut you down; it wakes you up [Alice et Marlène]   Ven 10 Fév - 17:07



Fear does(nt shut you down ; it wakes you up
FT. Alice and Marlène

Lily considérait vraiment Poudlard comme sa maison, car ici au moins elle se sentait comprise. De plus, elle adorait apprendre et savait qu'elle ne serait jamais autant en sécurité ailleurs qu'à Poudlard. Avec Voldemort vivant, le monde allait petit à petit devenir un gigantesque champ de bataille. Parler des attentats quand on était en sécurité entre les murs de Poudlard était comme parler d'un cauchemar, mais ils étaient pourtant bien réels. Et Lily ne pouvait pas laisser tout cela continuer sans agir. Il fallait qu'elle rejoigne les résistants, et qu'elle fasse de son mieux pour les aider. Et apparemment, elle ne serait pas seule : Alice et Marlène avaient l'air prêtes à se battre, elles aussi. Lily sourit en regardant ses deux amies. Il lui arrivait souvent de se projeter dans le futur, mais la majorité du temps elle voyait l'après-guerre, elle voyait un monde sans Voldemort. Elle serait mariée, aurait des enfants puis des petits-enfants, et tout finirait bien. Elle mourrait de vieillesse dans son lit, sereine et heureuse. Mais passons, elle avait encore de nombreuses choses à achever avant de penser à tout cela. La rouge et or avait tout le temps qu'elle voulait. Les voix de ses amies ramenèrent la jeune femme à la réalité.

- Haha, c'est ça le bruit étrange que j'entend la nuit? Tu te tapes la tête contre les murs maintenant? Ça sert à rien, tu sais.


Lily ne put s'empêcher de sourire à ces mots. Alice trouvait toujours le moyen de la réconforter, quelle que soit la situation. Elles étaient habituées à voir Marlène couverte de bosses : cette dernière se donnait tellement à fond au Quidditch qu'elle ne s'en sortait pas toujours indemne. Alice et Marlène étaient deux véritables bout-en-trains qui énergisaient Lily, plus calme de nature (sauf quand elle était en colère, alors c'était la plus terrible des trois). Se sentant déjà un peu mieux, elle prit une tasse de thé. Il s'agissait de prendre un maximum de forces avant le cours si attendu de potions.

-Comment ? Ce n'est pas comme çà qu'on devient une licorne ? Le garde-chasse m'aurait menti ? Moi qui pensait pouvoir acquérir un peu de sagesse pour récupérer les gallions de la petite souris.

Amusée par ce mélange de traditions moldues et sorcières, Lily ne put s'empêcher de répliquer. avec un air faussement vantard.  

-C'est vrai qu'un peu de sagesse ne te ferais pas de mal... Mais bon, heureusement pour toi je suis là pour compenser !

La discussion se fit ensuite plus sérieuse, quand elles se mirent à parler du sujet qui importait vraiment : leur futur et leur place dans la guerre qui avait commencée.

-Il y a qu'une seule solution. Devenir Auror. Comme ça, cette petite merveille là pourra accomplir tout ce qu'elle veut dans une totale légalité.

Au fond d'elle, Lily savait qu'Alice avait raison, même si sa dernière phrase montrait une témérité peut-être un peu trop extrême. Marlène semblait également de cet avis.

-Oui, ou alors t'offrir un aller simple à Ste Mangouste parce que tu auras confondu les mouvements d'un confringo avec un stupéfix. Et Lily devra alors te soigner. C'est la plus douée de nous trois en potions.

Elle avait dit tout haut ce que Lily pensait tout bas : en effet, Alice était aussi téméraire qu'étourdie parfois. Cependant, elle était toujours animée de nobles intentions. Elle fut à la fois gênée et flattée quand Marlène la complimenta sur ses capacités en potion, et préfère ne pas relever bien qu'elle remercia son amie du regard. Lily avait toujours aimé les potions, dès son première cours ç'avait été une révélation pour elle. Elle était la chouchoute de son professeur qu'elle appréciait beaucoup, même s'il était parfois un peu simplet. Mais passons. Elle passa instinctivement ses doigts sur sa poche droite, dans laquelle résidait sa baguette.

-Alice a raison. Être Auror me paraît être la meilleure solution... Ca risque d'être dur, mais pas impossible.

Elle se tue d'un coup en entendant des voix bien trop familières rentrer dans la salle commune : Sirius Black, Peter Pettigrow et James Potter. Aussitôt, elle détourna le regard d'eux, essayant de paraître indifférente. Alice et Marlène parlaient du journal et du Quidditch, mais Lily n'écoutait plus du tout, préférant tout faire sauf croiser le regard de James Potter.

-Et si on allait en cours ?

Le cours de potion ne commençait pas avant une bonne demi-heure, mais la courageuse Lily préférait fuir plutôt que de rester près de James. Elle avait des sentiments pour lui, ça crevait les yeux. Les deux seuls qui ne s'en rendaient pas compte étaient Lily et James



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fear doesn't shut you down; it wakes you up [Alice et Marlène]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fear doesn't shut you down; it wakes you up [Alice et Marlène]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fear doesn't shut you down, it wakes you up (Tobias)
» Shut up and drive — LIBRE
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Poudlard :: Intérieur :: Rez-de-chaussé :: Grande Salle-
Sauter vers: