I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 My childhood spat back the monster that you see ∞ Alec.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: My childhood spat back the monster that you see ∞ Alec.   Mar 31 Jan - 17:21


Alec E. Allen
"a little quote"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

16 ans ∞ 6ème année ∞ Célibataire
Sang-mêlé ∞ Epouvantard inconnu ∞ patronus : un Colibri
feat: Cameron Boyce ∞ Tumblr


Caracter

Je suis presque sûr qu’en lisant mon histoire, vous vous attendrez à ce que je sois un garçon touchant, et qui est souvent la proie des autres. Ce n’est pas le cas. La vérité, c’est que je n’ai pas le temps pour ça. Je ne m’intéresse pas à savoir si je suis gentil ou méchant avec les autres tant que je peux avoir quelque chose en leur parlant. Bien sûr, je n’attends pas à ce qu’on fasse mes devoirs, qu’on me donne de l’argent, ou autre manipulation, pour moi, la seule chose qui compte, c’est la stimulation qu’une personne peut avoir sur moi. J’aime relever des défis, et je suis très ambitieux, alors pour moi, si la personne d’en face n’a aucun intérêt, je ne m’y intéresserai tout simplement pas. Après, je ne suis pas non plus impoli, je ne dirai pas à la personne que je me moque d’elle, mais pour moi, on ne sera jamais ami si elle n’est pas capable de m’apporter quelque chose. Après tous, même si c’est un peu vaniteux de dire ça, je lui apporterai quelque chose, alors pourquoi pas de réciprocité ? Quand c’est le cas, je sais être un garçon ouvert et près à tout expérimenter pour découvrir pleins de choses. Et puis les personnes qui arrivent à vraiment trouver un intérêt dans ma vie, je ne les laisse plus jamais repartir. Pour eux, je sais être ce qu’ils attendent d’un ami, à savoir quelqu’un de compréhensif, de gentil, d’attentionné, et toutes les autres qualités qui font un bon ami. Le problème, c’est que devenir mon ami, c’est très compliqué, parce que justement, j’ai besoin de trouver quelque chose d’intéressant chez des personnes inintéressantes. Quand à se servir de moi… Comment dire, c’est pas parce que je suis intelligent que je suis sans défense, arrêter de penser ça. Le jour où vous envisagerez de vous en prendre à moi, préparez vous au pire, parce qu’au moment où vous vous y attendrez le moins, le contre coup sera beaucoup trop énorme pour vous. Je n’ai jamais dit que je n’étais ni rusé, ni rancunier. Etre un génie n’est pas être forcément intéresser que par l’école, au contraire. Moi ce qui m’intéresse vraiment, c’est tous. Je veux juste tous savoir, tous découvrir, et continuer de trouver des moyens de me dépasser encore plus. Mon plus grand rêve, c’est de marquer assez l’histoire pour qu’un jour mon nom soit celui d’un grand sorcier.


My Life

La vérité, c’est que je ne suis pas différent de la plus part d’entre nous. Quoi ? Vous vous attendiez à une histoire larmoyante avec un orphelin complètement perdu ou un garçon qui a été abandonné par ses parents parce qu’il n’est pas comme ils le voulaient ? Et bien j’espère que vous ne serez pas trop déçu. Je suis né dans une famille de la haute, mes parents travaillant tous les deux aux ministères de la magie. La flamme a toujours brulé entre mes parents, et après leurs mariages, ils ont eu envie d’avoir un enfant, mon grand frère. Il a été leur petit trésor, leur fierté et leur petit bout de chou. Quelques années plus tard, après que mon grand frère ait commencé l’école, ils ont décidé d’avoir un second enfant, moi. Mes parents m’ont toujours aimé au moins autant qu’ils aimaient mon frère. Quelque part, ma famille est l’exemple même de la petite famille parfaite sans aucun défaut où tous le monde s’aime et se soutient malgré les différences d’opinion, ou de croyance.

Je suis venu au monde avec de don qui m’ont accompagné toute ma vie. Le premier me vient de ma mère, le second, personne ne sait d’où il vient, je suis juste né comme ça. Mes parents ont mit deux ans avant de découvrir le premier, quand un jour, en plein milieu d’un repas, mes cheveux sont passés du brun ou bleu. Ma mère étant elle-même métamorphomage, elle a toute suite comprit, mon père, lui, en revanche, ça lui a fait un choc. En réalité, ils ont toujours su qu’il y avait une proportionnalité de chance pour que ça soit héréditaire, mais comme mon frère n’en a pas hérité, il ne s’attendait pas à ce que ça soit mon cas. Avec une chance sur deux, moi, je trouve que c’était plutôt logique. Mes cheveux ont joué à l’arc-en-ciel jusqu’à mes cinq ans, quand j’ai enfin été en âge de comprendre à peu près comment faire pour maîtriser ça. En grandissant, j’ai apprit à changer d’autre choses, comme la couleur de mes yeux, mais je n’ai jamais essayé de vraiment changer d’apparence.   

Mon deuxième don, je pense que mes parents l’ont toujours a su, mais la première fois qu’on m’a dit que je l’avais, j’avais sept ans. A l’époque, j’avais un précepteur qui devait m’apprendre les choses essentielles pour le bon fonctionnement de mon esprit, et pour que mon apprentissage se fasse dans les meilleurs conditions sans que j’ai besoin d’aller dans une école moldue, à cause de mon premier don qui faisait parfois des siennes. Etrangement, peu importe l’exercice qu’il me demandait, j’ai toujours réussi de manière trop facile. Pour m’intéresser, il a même du passer à un niveau plus avancé parce que j’avais déjà assimilé la plus part des choses qu’il me disait. Et puis un jour, il m’a fait passé des tests. Mes parents ont découvert alors que j’étais un surdoué à la chevelure folle. J’ai continué à étudier avec mon précepteur jusqu’à l’âge d’entrer à Poudlard. Il m’a apprit comment m’intéresser à des choses même si elles semblaient évidente et trop facile. Il faut dire que ça m’a beaucoup aidé.

Lorsque j’ai reçu ma lettre pour Poudlard, j’étais l’enfant le plus heureux du monde. En dehors des amis de mes parents, et des réunions avec le travail où les enfants étaient les bienvenus, je n’avais pas vraiment l’occasion de fréquenter d’autres personnes de mon âge. Mes parents m’ont toute suite acheter tous le nécessaire pour l’école, et quand la rentrée est arrivée, j’avais énormément d’argent de poches sur moi. Les friandises m’ont aidé à parler avec les autres pour la première fois. On sait jamais, peut-être que certains pouvaient devenir des amis, ou mieux encore, me stimuler un peu intellectuellement. Ma première année à Poudlard est passé très vite. Malgré que j’avais des facilités en classes, il m’arrivait parfois de me retrouver à ne pas comprendre comment faire certaines choses parce que j’ai tendance à trop vouloir chercher compliquer. Poudlard m’a apprit que parfois, la vie peut aussi être très simple, et que les meilleures solutions ne sont pas toujours les plus compliquées.  

Quand je suis arrivé en troisième année, mon frère avait déjà fini l’école. Jusque là, beaucoup de personne me jugeait selon mon grand-frère toujours très altruiste, très gentils, et très serviable. C’était, je l’avoue, assez pénible, parce que dans le fond, moi, la seule chose qui pouvait m’intéresser, c’est d’apprendre plus. Bien sûr, j’ai vite comprit que pour avoir des amis, être le petit génie n’aide pas, mais pour ça, aucun soucis. J’ai pallié à ce défaut en me lançant pour défie de toujours me mettre au niveau intellectuel de la personne en face, et par expérience, je peux vous dire que parfois, c’est vraiment infernal. Je me suis déjà retrouvé à parler avec un garçon incapable de faire deux phrases, qui prétendait connaître par cœur un des livres de cours qu’on utilisait, et quand on lui posait des questions, il ne répondait même pas avec la bonne matière. Cette fois-ci, ça m’a demandé énormément de calme pour ne pas finir par lui enfoncer la tête dans un mur. Heureusement, après le départ de mon frère, on a arrêté de me voir comme sa copie conforme.

Je n’ai plus rien à vous dire enfaite, les autres années n’ont pas été particulièrement marqué. Ma vie n’a pas trop changé depuis. Je suppose que vous vous attendiez à mieux, là encore, que je vous dise que j’ai rencontré l’amour de ma vie, ou que je suis devenu le garçon le plus populaire de l’école, et bien non, ce n’est pas le cas. Je suis désolé de vous décevoir, à nouveau.  


Behind the mask...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

∞ Pseudo/Prénom: Kuroro.
∞ Age: Ahahaha.
∞ Où as-tu trouvé le fofo? Dans la chambre des secrets, il se cache bien.
∞ Qu'en penses-tu? Je l'ai déjà dit.

© sobade.


Dernière édition par Alec E. Allen le Mar 31 Jan - 19:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: My childhood spat back the monster that you see ∞ Alec.   Mar 31 Jan - 18:33

Re-bienvenue! Bonne chance pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: My childhood spat back the monster that you see ∞ Alec.   Mar 31 Jan - 18:55

Merci.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I wish I'd known how much you loved me. I wish I cared enough to know. I'm sorry every song's about you, the torture of small talk with someone you used to love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Réputation : 0

Feuille de personnage
Relations:
Chaudron:
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: My childhood spat back the monster that you see ∞ Alec.   Mar 31 Jan - 19:11

Re-Ouelcome Tu connais la maison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: My childhood spat back the monster that you see ∞ Alec.   Mar 31 Jan - 19:19

Merci


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I wish I'd known how much you loved me. I wish I cared enough to know. I'm sorry every song's about you, the torture of small talk with someone you used to love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: My childhood spat back the monster that you see ∞ Alec.   Mar 31 Jan - 22:46


WOHOO
Bienvenue en enfer, gamin.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Vous finirez à Serpentard
Si vous êtes plutôt malin,
Car ceux-là sont de vrais roublards
Qui parviennent toujours à leurs fins. »


Tout d'abord, re-bienvenue ! Ensuite, que dire de ta fiche... On doit encore faire un débat sur celle qui écrit le mieux ? Bref, tu sais déjà ce que je pense de toutes tes fiches. J'adore tes histoires, comment tu écris, ... Bref. Profite de ton personnage.

Bravo mon petit, on est tous fiers de toi ! Maintenant, tu peux te joindre à nous, mais avant ça, je te conseille de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], puis aussi n'hésite pas à venir te [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour qu'on puisse te faire plein de câlins, et si tu cherches l'amour, on a également pour nos coeurs solitaires un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Non, vraiment, je sais, on vous chouchoute. Bon, après toute cette paperasse remplie, tu peux créer un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], histoire de s'y retrouver. Enfin, amuse-toi ! On te rappelle que chaque rp doit faire dix lignes minimum, et de s'éclater. Et si tu as envie de papoter, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est là pour toi ! Bon jeu, jeune sorcier !
©️ sobade.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: My childhood spat back the monster that you see ∞ Alec.   

Revenir en haut Aller en bas
 
My childhood spat back the monster that you see ∞ Alec.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Monster Mercenary Card
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Monster truck en chariot de guerre
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Prologue :: Répartition :: Affaires classées-
Sauter vers: