I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un moment de sérénité • ft. Marlène McKinnon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 67
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Un moment de sérénité • ft. Marlène McKinnon   Mer 1 Fév - 22:18


C’était une fin de journée d’hiver des plus banales, les dernières neiges semblaient encore tenir et bien que le jeune homme apprécie le spectacle du parc encore couvert de neige il n’était pas d’humeur à traîner sa carcasse épuisée dans le froid. Non, il avait envie d’avoir un moment pour lui, loin du bruit de la salle commune des Gryffondors. Il lui arrivait souvent après une pleine lune de s’isoler durant quelques jours, le temps de se remettre des dégâts de l’astre lunaire sur son corps et son esprit. Il avait beau être un lycanthrope depuis douze ans chacune de ses transformations n’en restait pas moins un moment douloureux et éreintant, bien que ses amis se montrent compréhensifs de sa situation peu commune il éprouvait un besoin presque animal de se cacher pour lécher ses plaies. Raison pour laquelle aujourd’hui il avait décidé de flâner dans les couloirs à la recherche d’une salle vide dans laquelle il pourrait trouver le calme et la sérénité dont il avait tant besoin.

Il traversa la salle commune faisant un signe et un sourire à Sirius qui le suivait du regard comme pour rassurer son ami. Sirius comprenait son besoin de solitude et c’était pour Remus un réel réconfort que de ne pas être harcelé de questions à chaque fois qu’il s’endormait en classe ou qu’il exhibait deux magnifiques cernes sous ses yeux verts. Son ami avait lui aussi sa croix à porter sous formes de conflits familiaux et donc bien qu’il s’inquiète de l’état de Remus il ne lui demandait pas sans arrêt si celui-ci « allait bien ». Dieu que Remus détestait cette question, que ce soit de la part des enseignants ou de ses camarades car quoi qu’il réponde la question suivante était irrémédiablement la même : « Pourquoi ? » et il ne pouvait décemment pas répondre qu’à chaque pleine lune il allait rejoindre la Cabane Hurlante en passant par un passage secret dans l’école spécialement aménagé pour lui afin de se transformer en loup et hurler à la lune. Non, la réponse ne conviendrait à personne ayant un peu de bon sens. La plupart des humains normalement constitués et même ceux appartenant à la communauté magique savaient que les Loups Garous n’étaient pas de sympathiques chiens de compagnie. Mais plutôt un être humain capable de prendre une forme « lupine » et de tuer et déchirer la chair humaine.

Il soupira à cette idée, l’idée de blesser un jour quelqu’un. Cette pensée le rendait définitivement malade. Il n’avait jamais été confronté à cette situation et priait sa bonne étoile à chaque transformation de ne jamais commettre l’irréparable. Remus savait pertinemment qu’il serait incapable de continuer à vivre avec lui-même en sachant qu’il avait tué quelqu’un ou pire encore transmise son affliction à un innocent. Quand ses amis avaient proposé de le rejoindre durant ses soirées lunaires il avait d’abord vivement refusé craignant de les blesser et qu’elle ne fut pas sa surprise quand son alter égo s’en était trouvé apaisé. Ses transformations s’en étaient révélées moins douloureuses émotionnellement. Il était si dur pour le Gryffondor de refuser quoi que ce soit à ses amis, il n’avait jamais connu l’amitié avant de les rencontrer, toujours reclus avec ses parents pour éviter que l’on ne découvre leur honteux secret.

Il laissa ses pas le guider vers une pièce vide, la salle des trophées ; rares étaient les étudiants qui s’y aventuraient hors période des matchs de Quidditch évidemment. Remus appréciait regarder ses amis James et Sirius sur leur balais toujours légèrement inquiet que l’un d’eux se brise la nuque en tombant. Le jeune homme était bien sur déjà monté sur un balai mais il ne ressentait pas ce même besoin et il préférait nettement éviter des situations pouvant faire augmenter son adrénaline. En effet il lui arrivait de sortir de ses gonds à l’approche de la lune et il était bien trop dangereux de ressentir plus d’excitation que nécessaire sans parler de ses absences à répétition et de son boulot de préfet qui lui prenait déjà une majorité de son temps.

Le jeune homme poussa la porte, désert. Il referma la porte derrière lui espérant ne pas attirer de curieux et s’installa dans un coin contre une armoire dans laquelle se trouvait les coupes de Quidditch remportées par Gryffondor. Remus sortit de son sac à bandoulière un épais grimoire poussiéreux. Il fallait qu’il rattrape les deux jours de retard qu’il avait accumulés à cause de la précédente lune, il avait eu besoin de passer deux journées entière à se reposer à l’infirmerie. Il ignorait pourquoi certaines de ses transformations se révélaient plus fatigantes que d’autre, il ne gardait que peu de souvenir mise à part ce que lui racontaient les maraudeurs. Il sourit en pensant à ses amis, c’était si bon d’avoir des amis.

Malgré qu’il soit absorbé par sa lecture la fatigue eut raison de lui et bientôt ses paupières lourdes se refermèrent laissant un jeune homme la tête sur le côté, un livre ouvert sur les genoux et entouré de rouleaux de parchemin aux bras de Morphée. Il semblait tellement paisible, Remus dormait d’un sommeil profond et sans rêve ce qui était rare pour le jeune loup. Il n’entendit pas quelqu’un d’autre pousser la porte et pénétrer dans la salle de trophée. Il était bien, tout était bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Réputation : 0

Feuille de personnage
Relations:
Chaudron:
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Un moment de sérénité • ft. Marlène McKinnon   Mer 8 Fév - 20:03




Un moment de sérénité


La salle des trophés. L'inspiration suprême pour la capitaine, après les gradins du stade qui étaient malheureusement en train de barboter sous une pluie torrentielle en cet instant. Si bien qu'elle avait du se rabattre sur son deuxième lieu de prédilection, trouvant parfois l'inspiration parmi les grands noms ayant fait bouger un peu les murs de l'école, retenant parfois le souffle des centaines d'élèves qui s'entassaient et se serraient les coudes le temps d'un instant aussi fugace que magique. Ah, le quidditch ! Un sport fabuleux. Poussant la lourde porte, elle s'assura de la refermer derrière elle avant d'avancer gaiement vers les coupes de quidditch où les regards fiers et victorieux des Rouges et Or lui souriaient. Sauf qu'elle trouva autre chose dans la salle des trophées que l'inspiration ce jour-ci...

"Rém'..." Sa phrase resta en suspens dans les airs alors qu'elle constatait que sa tête était posée sur ses genoux, parfaitement sereine sans soubresaut aucun. Le jeune homme était en train de dormir... dans la salle des trophées. Un endroit des plus étranges pour une sieste, même à ses yeux. Jetant un coup d'oeil aux alentours comme si elle s'attendait à voir le quatuor au complet, elle constata qu'ils étaient seuls. Ayant remarqué son air fatigué depuis quelques temps, elle ne voulait pas le déranger dans ce moment de repos mais une tierce personne ne serait pas forcément aussi charitable. Indécise, son regard passait de la porte jusqu'au lion inlassablement depuis quelques secondes.

Finalement, elle fit glisser son gilet de ses épaules pour le déposer sur le haut du dos du lion. S'il attrapait la crève avec son état de fatigue, il serait bon pour dormir à l'infirmerie un mois entier. Ça sentira le parfum féminin mais tant pis pour lui. Il se fera railler par les autres au pire. Elle se tiendrait chaud en cogitant sur son plan d'attaque. Elle se laissa alors glisser sur le carrelage aux côtés du gryffondor, grimaçant à chaque bruit qu'elle faisait sans le vouloir. Ne souhaitant pas le réveiller, sa tâche se révéla plus ardue qu'elle ne l'avait pensé au départ mais elle fut soulagée de constater qu'elle avait réussi. Ne restait plus qu'à sortir son parchemin et sa plume de son sac... ce qui n'était pas encore gagné. Avec la ferveur de Merlin, elle réussit à déposer son parchemin sur ses genoux remonter, commençant à gribouiller des cercles et des figures dans tous les sens, s'attelant à sa tâche avec un sérieux et une implication qu'on ne lui connaissait que rarement. Tout en griffonnant, elle jetait parfois un coup d’œil vers Rémus. Non mais vraiment, quelle idée de s'endormir dans un endroit pareil...



(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 67
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Un moment de sérénité • ft. Marlène McKinnon   Mar 14 Fév - 1:46


Le loup était transformé, dans la salle des trophées endormi se trouvait à présent un agneau des plus tendres. Son torse se soulevait délicatement à chacune de ses respirations et son corps endolori commençait doucement à se tendre, il se sentait bien. Il ne réalisa évidemment pas l’intrusion furtive d’une autre personne dans la pièce son sommeil étant bien trop profond et il ne sentit pas se poser délicatement sur ses épaules un gilet chaud et moelleux cependant le parfum s’en dégageant s’insinua doucement dans ses narines... Il papillonna des paupières ne réalisant pas encore la situation ni la présence de sa camarade à ses côtés, occupée à griffonner sur des feuilles de parchemin.

Il mit de longues secondes à comprendre l’intégralité de la scène. Ses yeux étaient bien ouverts maintenant mais Marlène n’avait pas encore réalisé son état d’éveil et s’affairait à ses tactiques de Quidditch minutieusement. Le jeune homme pencha la tête délicatement sur le côté encore dans un demi sommeil et regarda la main de la jeune fille tenant une plume et s’affairant à griffonner un charabia complètement incompréhensible pour Remus. Le jeune homme ne jouait pas au Quidditch et bien qu’il apprécie regarder ses amis voler comme des fous furieux sur des balais il préférait ne pas prendre part au jeu. En réalité il préférait éviter tout sport pouvant déclencher chez lui de trop grosses poussées d’adrénaline car il lui arrivait de perdre le contrôle surtout sous les effets de l’astre lunaire.

Remus renifla discrètement l’odeur féminine qui se dégageait du gilet et bien qu’elle soit agréable il ne comprenait pas d’où elle pouvait provenir jusqu’à ce qu’il réalise qu’il avait effectivement sur les épaules un vêtement ne lui appartenant pas du tout. Il rougit doucement, gêne par la situation et par la tendance de Marlène. Il se racla la gorge doucement pour éviter de saisir la demoiselle.

« Merci. » Dit-il toujours un peu mal à l’aise.

Il n’avait décidemment pas l’habitude de se faire surprendre dans des positions aussi gênantes et intimes. Évidemment il savait que c’était le risque en venant s’installer ici pour travailler et avec un tel retard de sommeil. Bien qu’ils soient de la même maison Remus ne connaissait pas particulièrement la Gryffone, c’était une amie d’Alice et de Lily mais mise à part ça ils n’avaient jamais vraiment eu l’occasion de lui parler. Marlène était une jeune femme d’apparence très belle et séduisante et en général cela avait tendance à intimider le loup. Il avait remarqué bien évidemment son côté un peu décalé et drôle mais il n’avait jamais osé l’aborder et discuter avec elle plus que quelques mots gênés et déplacés et le fait que Marlène soit le genre de fille à toujours mettre les pieds dans le plat et son absence de filtre n’avaient certainement pas aidé.

« J’ai dû m’assoupir en faisant mon devoir de potions… » Dit-il comme pour se justifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un moment de sérénité • ft. Marlène McKinnon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un moment de sérénité • ft. Marlène McKinnon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Un petit moment de réconfort
» Mash sur direct 8 en ce moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Poudlard :: Intérieur :: Les étages :: Salle des trophées-
Sauter vers: