I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 To the moon and back. ∞ Paige.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: To the moon and back. ∞ Paige.   Mer 8 Fév - 0:07

To the moon and back
EXORDIUM.
Les étoiles. Ces astres mystérieux qui gravitent autour de la planète. Depuis la nuit des temps, tout homme est fasciné par ces lumières étranges qui brillent dans le ciel. Selon certaines croyances, elles seraient des divinités, mères de toutes choses en ce bas monde. Pour d’autres, elles sont la sources de miles et unes rêveries d’aventure au bout du monde. Pour Alec, ça a toujours été l’une des rares qu’il n’était capable d’expliquer que partiellement, en théorie. C’est certainement la raison de pourquoi il n’avait jamais aimé les cours d’Astronomie. Bien qu’apprendre soit son activité préféré, il n’aimait pas apprendre juste pour apprendre sans que ça n’ait de sens, or, les étoiles, à ses yeux, n’en avaient pas grandement. Comment peut-on prétendre connaitre une chose si la chose elle-même est en majeur partie inconnue ? Et pourtant, aussi insensées qu’elles pouvaient lui paraitre, Alec continuait d’être totalement fasciné par ses astres lumineux que personne ne savait expliquer avec certitude.

Parfois, il se plaisait même à monter observer les alentours de Poudlard à la tombée de la nuit, juste avant que le couvre feu n’entre en vigueur, en attendant impatiemment de voir les premières étoiles apparaitre dans le ciel. La tranquillité de la tour d’Astronomie était que très rarement déranger par des élèves un peu trop stupide pour l’apprécier. Au moins, ici, il pouvait prendre le temps de penser à ce qu’il voulait et autant qu’il le voulait sans entendre personne venir le déranger à ses réflexions. Enfin, ça, c’était en temps normal. Cette fois là, quand il monta pour venir se réfugier dans son petit havre de paix, il entendit malgré lui la conversation de deux élèves se jurant un amour éternel. Encore une chose que le jeune homme ne pouvait comprendre : L’amour. Pour lui, la notion même de sentiment était quelque chose de totalement abstrait, et d’improbable. Une vie dépourvue d’histoire à l’eau de rose était totalement possible pour Alec, et plus encore, c’était la seule chose qu’il souhaitait pour lui.

Le jeune garçon attendit un moment avant que le couple ne parte enfin, et qu’il puisse aller s’installer pour profiter de la vue incroyable que Poudlard lui offrait. Il n’avait pas de réelle raison d’être là, c’était juste une envie, comme une pulsion, qui lui avait dit de venir. Alors il se contenta d’observer paresseusement ce qui se passait à l’extérieur. Quand l’envie lui prendrait, il ferait peut-être l’exercice des dernières formulent qu’il avait apprise, dont l’une permettait de faire neiger sur quelques centimètres.



I wish I'd known how much you loved me. I wish I cared enough to know. I'm sorry every song's about you, the torture of small talk with someone you used to love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 57
Réputation : 1
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Mer 8 Fév - 0:49


To the moon and back.




Alec & Paige




Je m'étais allongée sur le canapé de la salle commune. Je regardais le plafond l'air pensive. Il fallait que je trouve autre chose pour m'amuser. Il fallait que je me renouvelle un peu. Les rumeurs et les informations commençaient à manquer et je ne savais pas comment faire pour me réapprovisionner. J'avais envie d'en savoir plus pour les nouveaux élèves, mais ça me semblait bien compliqué. J'avais besoin d'un coup de main et ce n'était pas évident de trouver un allié de taille. Je laissais un soupire s'échapper. Il fallait que je montre mon influence et c'était loin d'être gagné. Surtout en ce moment. Il fallait que je me montre à la hauteur. Il fallait que je réussisse là où mes parents avaient échoué.

Je tournais ma tête vers l'entrée de la salle commune et vit Alec en sortir. Un sourire malsain s'afficha sur mon visage. Je reportais mon intention sur la deuxième année assise par terre juste à côté de moi. « Mets mon devoir sur mon lit quand tu auras fini, et il a intérêt à être bon. » En me relevant, je lui jetais un petit regard avant de renverser son encrier du pied. « Et tu me nettoieras ça. Désolée, je dois sortir. » Est ce que j'étais réellement désolée ? Bien sûre que non. Je sortis à mon tour de la salle commune, laissant une assez grande distance entre Alec et moi. Je le laissais avancer, prendre les devants tout en me demandant ce qu'il faisait. Il ne restait plus beaucoup de temps avant le couvre-feu. J'aimai ça. Peut être qu'avec un peu de chance, je m'en sortirai avec quelques ragots de plus dans mon répertoire.

Finalement, il m'avait guidé jusqu'à la tour d'Astronomie. J'attendis un bon moment avant de savoir ce qu'il comptait faire. Mais avant toute chose, je vis un couple qui se tenait par la main, redescendre. Je me mis devant eux, les bras croisés et un petit sourire en coin. « Je vois. Cette fille, c'est le numéro combien ? Apparemment, tu as proclamé ton amour à plus d'une là-haut. » Je vis le visage du garçon se décomposer alors que celui de sa copine semblait rouge de colère. Oups. Je marchais droit sur eux, les poussant de mon chemin. Rien de tout ce que je venais de dire était vrai, peut être que s'il a de la chance, elle ne croira pas un mot de ce que je venais de dire. En attendant, je préférais en rire.

« Notre cher Alec se la joue romantique à vouloir regarder les étoiles le soir ? Affaire à suivre. » J'étais finalement arrivé en haut de la tour. Un sourire malsain était toujours présent sur mon visage. Les mains sur les hanches, je regardais Alec avec un air d'amusement. « Finalement, tu ne vaux peut être pas mieux que ce couple, d'ailleurs je crois qu'ils viennent de rompre. » Je ris à la fin de ma phrase. Un rire froid et sans émotion. C'était comme ça que je me devais d'être.


       
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Mer 8 Fév - 13:40

To the moon and back
EXORDIUM.

En temps normal, il aurait du sursauter, surprit par l’arrivé de quelqu’un qui connaissait son nom, mais la fatigue et la paresse l’ont poussé à simplement hausser les épaules.  « Peut-être bien, si ça te fait plaisir, mais si tu es là, c’est que tu ne vaux pas forcément beaucoup mieux non plus. Seulement, en ce qui concerne le romantisme, je ne pense pas que tu t’adresses à la bonne personne. Je ne crois pas en ses choses, je pensais te l’avoir déjà dit. Désolé, tu as perdu ton temps. »Il se retourna vers sa camarade de maison. Avant de sortir de la salle commune, il l’avait vu paressé, elle aussi, - peut-être était-ce contagieux ? - dans l’un des canapés, laissant une élève plus jeune finir ce qu’il avait jugé être les devoirs de la demoiselle. « Mais je suppose que si tu t’es donné la peine de me suivre jusqu’ici, tu dois certainement avoir quelque chose de plus important à me dire, peut-être que ton temps n’est pas totalement gâché, alors. »

Bien que ça ne soit pas l’impression qu’on peut avoir, le but d’Alec n’était pas du tout de perturber ou provoquer Paige. Au contraire, la seule chose qu’il espérait, c’était que la demoiselle passerait les banalités pour en venir à ce qui l’avait vraiment poussé à monter jusqu’ici. Dans son esprit le jeune homme avait déjà plusieurs hypothèses sur la question, mais les plus probables ne lui plaisaient guère. En effet, il était bien conscient que la jeune fille ne l’appréciait que très peu, et pour cause, il était trop curieux pour elle. Sans surprise, il s’attendait donc à ce qu’elle soit là pour diverses raisons allons de la recherche de ragots - quelle perte de temps ! - à le pousser par dessus bord, pour être une bonne fois pour toute débarrasser de lui. « Qu’importe, puisque tu es là, viens donc voir. D’ici, on a une vie sur tout Poudlard, ou presque, toi qui aime partir à la chasse au secret, ça devrait t’intéresser de pouvoir espionner sans être vu. Dommage, il manque juste le son. »

Il désigna à la jeune femme un endroit près de lui. Quelques fois, il se disait qu’avec son talent, Paige s’amuserait à changer d’apparence constamment pour pouvoir mieux savoir ce que chacun raconte en confidence. Certainement l’une des raisons de pourquoi il avait toujours mit un point d’honneur à ne très peu utiliser sa capacité quand la jeune fille était dans les parages. Alec n’avait aucune envie de se retrouver à nouveau mêler aux histoires de sa camarade, et encore moins quand il s’agit de faire précision sur d’autres. Une véritable perte de temps, selon lui. Silencieux, il attendit une réaction ou une réponse de la part de Paige. Quelque part, il espérait que celle-ci s’intéresserait à ce qu’il dit, ainsi, il aurait un moment de trêve, et sa paresse pourrait se complaire dans sa tranquillité.



I wish I'd known how much you loved me. I wish I cared enough to know. I'm sorry every song's about you, the torture of small talk with someone you used to love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 57
Réputation : 1
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Mar 14 Fév - 2:01


To the moon and back.




Alec & Paige




J'avais suivit Alec jusqu'à la plus haute des tours du château. Je me demandais ce qu'il pouvait faire dans un tel endroit à une heure pareil. Néanmoins, la perspective de le suivre et de découvrir un éventuel secret m'enchantait au plus haut point. Mais tout ce que je finis par découvrir c'était un charmant petit couple qui s'était clamé leur amour et un Alec qui regardait les alentours de Poudlard au clair de lune. J'étais déçue. Je m'attendais à mieux de cette petite escapade. Néanmoins, je tentais quand même une petite remarque de façon à lui faire savoir que j'étais là.

« Tu crois vraiment que, moi, je m'intéresse au romantisme ? » Je levais les yeux au ciel. S'il y avait bien une personne ici qui détestait le romantisme, c'était moi. Tous ces couples qui se proclamaient leur amour, qui vivaient dans du drama permanent, non, ce n'était pas fait pour moi. J'étais plus apte à la destruction de ces couples qu'autre chose. « Tu te trompes, je n'ai rien à te dire de si important. J'ai cru pouvoir découvrir un de tes secrets mais je me demande qui ça intéresserait de savoir que tu t'isoles ici. » Je fis une mine boudeuse et déçue. Je ne m'attendais pas à cette situation et mon temps était définitivement gâché.

Lorsqu'il me demanda de m'approcher, je m'exécutais aussitôt. Tant pis, autant qu'il me montre ce qu'il avait à me montrer. Je regardais attentivement les alentours de Poudlard tout en buvant ces paroles. « Il suffit juste de trouver des oreilles. Je contrôlerai tout d'ici et quelqu'un ira me cueillir les informations qu'il faut. Tu n'es pas si idiot que ça Allen, je commençais à en douter. » Un sourire malicieux se dessina sur mon visage. D'ici, je pouvais avoir une vue d'ensemble sur tout Poudlard, je pouvais savoir qui sortait avec qui sans me faire repérer. Après, ce n'était que de la pêche aux informations. Il n'y avait rien de très compliqué, le plan était simple. Mais il fallait encore trouver les bonnes oreilles, celles qui ne se feraient pas remarquer dans la masse. « Tu pourrais devenir mes oreilles toi aussi. » Je continuais de regarder les alentours d'un œil persan, comme si je pouvais déjà voir les élèves qui penseraient être tranquille alors que je les observerais d'ici. Ce plan me plaisait, il m'avait toujours plu.

Je reportais mon attention sur Alec, le regardant de haut en bas. Un sourire malsain pris place sur mon visage. Si ce que je savais était exacte, je pourrais toujours m'en servir contre lui. Et plus j'attendais, plus je perdais l'occasion de me servir de cette information. Cette fois, c'était le bon moment. « Dis moi. C'est vrai pour tes dons ? J'en ai vaguement entendu parlé. » Peut être que mon temps n'était pas perdu finalement.


       
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Jeu 16 Fév - 2:16

To the moon and back
EXORDIUM.
Le jeune homme soupira. Ca ne l’étonnait pas d’entendre Paige lui dire qu’elle voulait découvrir l’un des ses secrets. Elle n’avait toujours pas comprit qu’Alec n’était pas le genre de personne à trainer un secret trop lourd dans son dos. Au contraire, la base de ses secrets étaient des choses inutiles et sans intérêt tel que de savoir si avait aimé ou adoré une chose. Aussi, le jeune homme ne prit même pas la peine de relever à ce qui disait sa camarade. Si elle avait réellement l’envie et le temps à perdre à essayer de trouver un secret, qu’elle le perde. Même s’il en avait vraiment un, Alec ne serait pas le moins du monde déranger par le fait qu’on puisse l’apprendre. Ce genre de chose n’entrait pas dans sa liste de problème. En revanche, il ne voulait pas être un pion sur l’échiquier et à la façon dont Paige avait tourné la conversation, il n’avait pas besoin qu’elle en dise plus pour comprendre où elle voulait en venir. Après tous, dans l’espoir d’avoir la tranquillité, il lui avait offert un post de contrôle en or, il fallait bien s’attendre à ce qu’elle commence déjà à essayer de le remplir de la manière la plus stratégique possible. « Je t’ai déjà dit que ça ne m’intéresse pas, Paige. Pour moi, c’est une véritable perte de temps. Est-ce que tu sais ce qu’on pourrait faire avec le temps que tu perds à essayer de détruire la vie des autres ? Et bien je suppose qu’on pourrait presque découvrir un nouveau continent. »

A voir le sourire de la jeune femme, ce qui venait de dire ne servirait à rien, elle avait déjà décidé de ce qu’elle ferait de lui, et peu importe que ça lui plaise ou non. Et puis elle lui posa la question qu’il avait tant essayé d’éluder. Certes, il n’avait jamais mentit parce que mentir était perdre le temps qu’on prendrait à dire la vérité, mais il n’avait jamais clairement dit à voix haute ce qu’il était capable de faire en présence de Paige. D’ailleurs, il n’était même pas sur de ce qu’elle voulait dire. A nouveau, il soupira. « Et bien, j’ai plusieurs dons, à vrai dire. Je crois que ça me vient de la naissance. Du moins, c’est ce qui parait le plus logique. Je suis né ainsi. Mes parents sont très fiers de mes dons. Moi, je le suis un peu moins, ils ne sont pas très utiles. J’aurai été plus utile si j’avais été aussi sociable que mon frère, sans doute. Lui aurait pu te dire toutes les informations que tu veux, et quand tu les veux. Moi, je ne te sers à rien. Qui se confirait à moi, honnêtement ? Je suis loin d’être le meilleur ami de tous le monde ici. Et même si j’avais un moyen de faire croire que je le suis, je ne changerai pas de caractère, et l’expérience démontre que je ne suis pas quelqu’un de très sociable. Autrement dit, je crois sincèrement que je serai plus un handicape qu’un avantage pour toi. » Encore une fois, il avait réussi à éluder la question, mais il savait très bien que Paige lui redemanderait toute suite après, et qu’il serait contraint de lui dire s’il espère avoir la paix.

Alors il prit une grande inspiration, comme pour se préparer psychologiquement à ce qu’il envisageait le scénario le plus probable qu’il se passe ensuite. « Je suis ce qu’on peut appeler un surdoué, c’est à dire que malgré que tu passes ton temps à me dire que je suis stupide, tu ne seras probablement jamais aussi intelligente que moi. Cela dit, il est vrai que tu restes quelqu’un de vraiment très remarquablement intelligent, et une adversaire très intéressante. Il est aussi vrai que j’aimerai vraiment apprendre les secrets que tu caches, parce que je sais aussi bien que toi que tous ça, tous ce petit jeu, ce n’est pas ce que tu es vraiment. Chaque chose en son temps, me diras-tu, je finirai bien par le découvrir. Je possède aussi une mémoire énorme. Je n’oublie rien. Du moins, rien de ce qui importe vraiment. Les choses banales comme de savoir qui est la dernière célébrité en vogue, je ne te cache pas que je ne prends pas la peine de l’apprendre. Mais je pense que ce n’est pas tout ça que tu veux que je te dise, et malgré ce que tu crois ce à quoi tu penses n’est pas si fantastique que ça. En réalité, voilà la seule chose que je fais avec ce don là. » Aussitôt avait-il terminé sa phrase que la chevelure brune du jeune homme se retrouva parsemé de blanc à ses extrémités, comme il aimait le faire par moment. Cela restait l’une des seules activités ludique qu’il se permettait.



I wish I'd known how much you loved me. I wish I cared enough to know. I'm sorry every song's about you, the torture of small talk with someone you used to love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 57
Réputation : 1
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Sam 18 Fév - 18:38


To the moon and back.




Alec & Paige




Peut être que j'étais en train de perdre mon temps. Peut être que j'aurais du resté coucher sur ce canapé dans la salle commune, attendant que cette élève finisse mon devoir. Mais cette vue de Poudlard avait changé pas mal de chose. J'étais en alerte. Je pouvais voir tout Poudlard d'ici. Il ne me manquait que des oreilles pour savoir ce qu'ils se disaient. J'avais envie de tout savoir sur la vie des autres, j'avais envie de savoir leur moindre secret. D'ici, je pouvais voir les disputes comme les amours cachés de certains élèves. J'aurais pu rester ici des heures, à regarder, attendre quelque chose d'intéressant. Le seul soucis, c'est que le couvre feu allait finir par arriver donc il y  avait peu de chance que les élèves se rendent dans le parc à cette heure.

J'étais légèrement déçue, mais rien ne pouvais me faire changer d'avis. J'avais besoin de personnes de confiances pour devenir mes oreilles dans les couloirs de Poudlard, pour me raconter tous les ragots qu'ils avaient pu entendre. C'est donc tout naturellement que j'avais dit à Alec qu'il pouvait être mes oreilles. J'écoutais sa réponse, avec un étrange sourire. Je m'attendais parfaitement à ce qu'il me réponde ce genre de chose. Je le connaissais plutôt bien. « Mais il n'y a rien d'amusant à découvrir un nouveau continent. Tu ne peux pas comprendre. » Alec et moi, nous étions loin d'être sur la même longueur d'onde sur ce sujet, et je le savais depuis bien longtemps.

Je ne comptais pas changer d'avis aussi facilement. J'étais du genre bornée quand je le voulais surtout lorsque je désirais quelque chose. Normalement, je n'avais qu'à claquer des doigts mais, parfois, il faut juste pousser un peu plus les autres pour arriver à nos fins. Alors, je parlais de ses dons à Alec. Il ne mâcha pas ses mots. Bien au contraire, il me parla de son intelligence. Au début, j'aurais pu lui demander d'accélérer un peu. Je me fichais pas mal que ses dons lui viennent de sa naissance ou non, que ses parents en soient fières et toute sa petite vie familiale. J'avais envie de le bousculer un peu, mais il finit par arriver sur le vif du sujet. Mais j'avais vite perdu mon sourire lorsqu'il me dit que je ne serais jamais aussi intelligente que lui. Mes yeux lançaient des éclairs mais je le laissais continuer. Finalement, mon sourire revint quand il me dit que j'étais une adversaire intéressante.

Finalement, il n'avait peut être rien d'intéressant. Son discours fini, je me demandait s'il pourrait réellement me servir. Mais j'avais remarqué quelque chose qui me rendit ce sourire malsain qui m'allait si bien. Je m'approchais du jeune homme et regardais ses cheveux. « Ce n'est peut être pas fantastique, mais si on peut te faire changer de tête avec un sort ou deux, et changer ta couleur de cheveux, imagine tout ce qu'on pourrait faire dans cette école. » J'avais déjà plusieurs idées. J'avais déjà des plans en tête. Poudlard était un terrain de jeu immense pour moi. Et le jeu ne faisait que commencer.

       
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Mar 21 Fév - 23:16

To the moon and back
EXORDIUM.
Alec désespérait sincèrement d’un jour parvenir à faire comprendre à sa camarade ce qui était vraiment intéressant, et ce qui n’était que de l’ordre du jeu stupide. « Tu te trompes, Paige. Il y a un monde excitant à découvrir, et une fois que tu l’as découvert, tu inscris vraiment ton nom dans l’histoire pour quelque chose. Tu deviens quelqu’un. Par contre, une fois que l’école sera fini, je ne suis pas sûr que tu seras encore quelqu’un d’important pour la plus part des élèves ici. Peut-être, avec un peu de chance, se souviendront-ils de toi comme de la reine du bal. » Il tourna la tête pour regarder dehors. Cette conversation était un dialogue de sourd, et il le savait très bien. Jamais il n’arriverait à obtenir raison comme jamais il ne donnerait raison. Autrement dit, il parlait et faisait de beau discours dans un espoir vain de convaincre celle qui aurait pu devenir son amie que la vie qu’elle menait ne la rendrait pas heureuse. C’était une vie qui la conduirait seulement à la déception et à la solitude. Parfois, Alec se demandait ce qui se passerait quand Paige verrait que son petit jeu ne peut plus fonctionner avec les personnes qui l’entourent.

Il s’était donné pour mission de faire ouvrir les yeux à Paige, alors que celle-ci semblait s’être donnée pour mission de trouver l’information qui ferait enfin qu’elle pourrait faire ce qu’elle veut d’Alec sans qu’il n’ait jamais à broncher. Autant dire que la quête de l’un comme de l’autre devenait très vite purement vaine. L’empire que la jeune femme essayait de monter ne pourrait certainement jamais tenir préjudice à Alec parce que celui-ci n’avait tout bonnement aucun secret. Non pas qu’il ne veuille pas en avoir, mais plutôt que c’est une perte de temps de cacher des informations et de se souvenir des mensonges qu’on a dit pour garder cette information cachée. Et puis il montra son don à la demoiselle, et aussitôt celle-ci parla de sortilège et les cheveux d’Alec en devinrent vert de dégout. « Tu ne jetteras aucun sortilège sur moi pour aucune raison qu’il soit sans que je te rende la monnaie de ta pièce, Dawson. Je ne suis ni ton pion, ni ton cobaye. Je ne vois pas quel intérêt j’aurai à jouer de nouveau ton petit jeu stupide et vide de sens, et encore moins de te laisser expérimenté tes pseudo formules sur moi. » Il lui lança un regard noir comme il ne le faisait jamais. Lui aussi, quand il le voulait, savait se montrer très convainquant et menaçant.

Parfois, il avait tendance à oublier la véritable peste qui se cachait derrière le visage d’ange de Paige. Alec se laissait facilement distraire parce qu’il avait déjà réussi à comprendre de la jeune femme, en oubliant totalement que malgré tout, elle n’en restait pas moins une manipulatrice prête à tous pour arriver à ses fins. Il aurait aimé, pourtant, lui montrer qu’elle pouvait lui faire confiance et faire en sorte qu’elle arrête d’autant se méfier de lui, parce qu’ainsi, elle aurait au moins eu un allier. Cette histoire ne finirait pas bien, et il le savait, tous comme il savait que personne ne viendrait prendre la défense de la demoiselle le jour où ça tournerait mal.  



I wish I'd known how much you loved me. I wish I cared enough to know. I'm sorry every song's about you, the torture of small talk with someone you used to love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 57
Réputation : 1
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Sam 25 Fév - 0:37


To the moon and back.




Alec & Paige




J'avais levé les yeux au ciel à sa remarque tout en lâchant un léger soupire. Alec ne pouvait pas comprendre. On ne pouvait pas devenir quelqu'un juste en découvrant un fichu continent. Surtout lorsqu'il n'y a rien à raconter, à faire, ou à savoir de ce dernier. Non. Mon truc à moi, c'étaient les ragots, les rumeurs, et tout ce qui pouvait mettre à terre des élèves qui se croyaient surpuissants. Cependant, je n'étais pas totalement ravie de son avant-dernière phrase. Je ne voulais pas être quelqu'un d'important à l'école. Non. Je voulais juste marquer les esprits. Je voulais qu'on se souvienne de moi. Il ne comprenait rien à rien. Tout un monde nous séparait Alec et moi. Je ne comprenais pas tout ce qu'il faisait, ce qui pouvait l'intéresser. D'un certain point de vue, je le trouvais plutôt ennuyant. Il n'y avait rien de très amusant dans ses pensées ou même dans ses paroles. Il me fatiguait plus qu'autre chose.

Finalement, tout devenait de plus en plus intéressant. La faculté d'Alec m'avait attiré. Je me voyais déjà, à l'aide de différents sortilèges, lui faire changer de tête afin qu'il puisse facilement s'intégrer parmi d'autres élèves. Je le voyais déjà dans la salle commune des Poufsouffle, des Serdaigle ou des Gryffondor en train de récolter diverses informations. Cette idée n'arrivait pas à quitter mon esprit. C'était décidé d'avance. Et je m'attendais à cette réaction. Je savais que ce n'était pas simple de le convaincre ou encore le faire changer d'avis. J'avais l'impression d'être un perpétuel conflit avec lui. Peu importe ce que je pouvais dire, il était contre et s'y opposait avec fermeté. Mais je ne l'avais jamais vu s'exprimer d'une telle manière ni même me jeter un tel regard noir.

Certains auraient eu peur. Je me contentais de rire. Je riais aux éclats suite à sa réaction avant de reprendre un air sérieux. « Mais enfin. Qui t'a dit que je te demandais ton avis. Et si tu crois que j'ai peur, je t'attends Allen. » Je posais mes mains sur mes hanches en le regardant d'un air décidé. Il ne pouvait pas mettre un terme à ce plan qui venait de naître dans ma tête sans que je ne me batte pour ce projet. Lorsque je décidais quelque chose, je faisais tout pour y parvenir. Et ce n'était pas Alec qui allait me réussir à me faire faire marche arrière. La machine était lancée et rien ne pouvait l'arrêter. « Je ne te demande pas ton avis, je compte le faire même sans ton accord. Mais ne t'attends pas à ce que ce soit joli à voir si tu ne te montres pas coopératif. » Je le regardais avec cet air décidé qu'on me connaissait si bien. J'étais une vraie tête de mule quand je le voulais et j'aimais avoir le dernier mot. Cependant, encore une fois, ce serait difficile de convaincre Alec. Je pourrais essayer de passer un marcher avec lui, qu'il me répondrait automatiquement par la négative. Je le connaissais plutôt bien le petit. Mais, encore une fois, ce n'est pas lui qui pourrait enlever ma motivation.

       
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Lun 27 Fév - 12:33

To the moon and back
EXORDIUM.
Alec soupira. Il était coincé. Paige ne le laisserait plus jamais respirer tant qu’il n’aurait pas dit oui. Et il ne voulait pas dire oui. Elle posa les mains sur ses hanches en le provoquant. ‘Si tu savais…’ En réalité, le jeune Serpentard aurait très bien pu se débarrasser très rapidement de sa camarade, sans même prononcer la moindre petite phrase. Sans qu’elle ait le temps de comprendre, elle aurait pu se retrouver aussi rigide qu’une statue en plein milieu de la tour d’Astronomie, et peut-être qu’après avoir passé une nuit entière sous l’influence d’un sortilège sans pouvoir faire autre chose que de regarder ce qui a devant elle, elle aurait enfin comprit qu’elle n’était pas le centre du monde. Surtout pas du monde d’Alec. Cependant, le jeune homme tenait à ne pas se faire remarquer de manière négative. Il ne fallait surtout pas qu’un incident aussi stupide vienne tâcher son dossier scolaire si parfait. Pour ça, il préférait encore se jeter directement d’une hauteur de plus de trois cent mètres de haut en passant par la fenêtre derrière la jeune femme. Alors, il se contenta d’un soupire pour exprimer à quel point la jeune femme était ridicule, et à quel point tout cela ne faisait que de l’ennuyer plus qu’autre chose.

Et comme il s’y attendait, elle insista avec ses idées de sortilèges, pour ça, Alec préférait encore s’entrainer à utiliser son don. Au moins, personne ne le tournerait au ridicule. D’ailleurs, il y avait une énorme faille dans le plan de Paige. Même si elle arrivait à changer l’apparence du jeune homme, elle ne pourrait pas le faire se plier à sa volonté aussi facilement qu’elle le voudrait. Alors, de nouveau, le jeune homme soupira. Elle était si sûre d’elle que ça en devenait décourageant. « Je ne sais pas si je dois vraiment perdre mon temps à t’expliquer toutes les failles dans tes plans. Enfaite, je pense que ça continuera de fonctionner encore jusqu’à l’année prochaine. Ensuite, tu réussiras plus à avoir autant d’influence. Tu en as déjà perdu. Et c’est totalement normal, après tous. Je pourrai te dire pourquoi, mais c’est vraiment une perte de temps, tu m’écouterais pas. D’ailleurs, je n’écouterai pas non plus pour toi. Et tu ne lanceras aucun sortilège sur moi. Je n’ai rien à gagner dans tous ça alors, sauf si tu trouves une activité plus intéressante, je passe mon tour. » Le jeune Serpentard s’éloigna contre le mur de pierre derrière lui. Il ne ferait pas la bêtise de descendre en tournant le dos à Paige. Elle pourrait en profiter pour lui lancer un sort dessus sans qu’il ait le temps de comprendre.  

Mais finalement, Alec trouva un intérêt à tous ça. Peut-être qu’il pourrait se servir de ce petit jeu pour accomplir enfin ce qu’il voulait tant. Il arriverait ainsi à se rapprocher de Paige sans qu’elle ne lui fasse de mal, et pourrait même peut-être lui ouvrir les yeux. Il avait vu tant de choses chez la jeune femme qu’elle refusait de montrer, et qu’il voulait à tout prit découvrit pourquoi. Il voulait lui faire croire que tout ce qu’elle faisait ne servirait absolument à rien. Alors, il garda le silence un très long moment, fixant l’extérieur. Et enfin, quand il se dit que le silence avait assez duré, il posa son regard sur la jeune femme. « Mais si tu me laissais faire, je pourrai rendre les choses plus intéressantes, avec un véritable enjeu pour moi. Je t’aiderai sans broncher, à condition que tu ne jettes aucun sort sur mon visage. Je suis tout à fait capable de changer d’apparence tout seul, ça demande juste de l’entrainement. En revanche, j’ai peut-être une petite idée pour relever le niveau de tes occupations, sans avoir à m’ennuyer. Ah oui, je mets aussi en condition que je ne sois forcé à rien. Je ne m’attends pas à te voir accepter, mais voilà mes conditions. Si tu les acceptes, je t’expliquerai ce que j’ai en tête. Si tu les rejettes, tu te trouveras une autre personne qui arrive à faire ce que je sais faire. Je ne suis pas assez stupide pour te suivre sans rien dire. » Sur ce, Alec se tourna vers les escaliers, en reprenant sa coiffure brune. Bien sûr, il ne descendrait pas toute suite, avant, il attendant d’entendre ce que Paige lui répondrait.  



I wish I'd known how much you loved me. I wish I cared enough to know. I'm sorry every song's about you, the torture of small talk with someone you used to love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 57
Réputation : 1
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Mar 28 Fév - 22:17


To the moon and back.




Alec & Paige




Le plan parfait avait déjà germé dans ma tête. Je ne m'attendais pas à ce qu'Alec me donne son accord. Je ne m'attendais pas à ce qu'il change d'avis aussi facilement. D'aussi loin que je m'en souvienne, j'étais toujours opposée à lui. Rien que ce petit détail me gênait. Mais je comptais bien m'imposer. Je comptais bien imposer mes idées. J'allais faire en sorte qu'Alec accepte mon plan et commence enfin à comprendre ce que j'attendais de lui. En fait, il était fort probable qu'il est déjà compris et qu'il se contentait de refuser en bloc tout ce que je pouvais lui dire, demander de faire, et même ce que j'exigeais qu'il fasse. C'était d'un compliqué et je n'aimais pas tout ce qui était compliqué. J'aimais les choses simples et Alec les rendaient si difficile. J'aimerai qu'il comprenne un peu plus, qu'il sache que ça avait une réelle importance pour moi. Quelle idiote. Bien évidemment qu'il le savait. Sauf que, pour lui, tout ça n'avançait à rien. Décidément nous étions beaucoup trop différents.

Je ne m'attendais pas à un amen. Je ne m'attendais pas à ce qu'il me donne raison. Pour cause, Alec était plutôt têtu dans son genre. Mais de là à dire qu'il y avait des failles dans mon plan. Dans mon esprit, tout était réellement parfait. L'échec n'existait pas. Et je ne pouvais pas croire une seule seconde pouvoir tomber dans l'oubli. Je resterais dans les esprits jusqu'à la toute fin de Poudlard et même après. Il fallait juste que je trouve le moyen d'y parvenir. Je trouvais toujours un moyen. Mais Alec avait le don de compliquer les choses. Je finis par croiser les bras avec un air agacé lorsqu'il me dit qu'il n'écouterai pas pour moi. N'avait-il pas compris l'enjeu qu'il y a derrière ? « Mon très cher Alec. Je n'ai pas besoin d'avoir ton accord pour te lancer un sortilège. Au moins, j'aurais le plaisir de te déformer le visage lorsque je m'ennuierai et qu'il me faudra une victime du jour. » Bien évidemment, ce n'était pas aussi simple que ça. Je pouvais le menacer autant de fois que je le souhaitais, il ne changerait pas d'avis.

Et je ne m'y attendais pas. Je ne m'attendais pas au discours qui suivit. Alec avait une idée pour rendre mon jeu un peu plus intéressant sans qu'il s'ennuie. Mais, peut être que mon idée était bien meilleure que la sienne. Ça restait à en juger. Il fallait juste que je sache ce qu'Alec avait derrière la tête, mais je voyais les choses en grand. Je savais où j'allais et ce que je comptais faire. Je savais comment rendre le jeu beaucoup plus intéressant. Je savais comment j'allais m'imposer à Poudlard. J'allais faire tomber le secret de chacun des élèves. J'allais les emmener plus bas que terre. « Comme si je n'avais rien de prévu. Je sais exactement quoi faire pour faire tomber les élèves de cette école, peut être même les professeurs. » Je m'avançais vers la fenêtre afin d'observer la vue de Poudlard. Je voyais les choses en grand. « Je vais lancer un journal, un gossip. J'y mettrais tout ce que les élèves veulent cacher, je lancerai des rumeurs. Mais j'ai besoin d'oreilles... » Je réfléchissais à comment perfectionner mon plan. Tout me semblait si parfait, mais il me manquait quelque chose.

Je me retournais vers Alec, un sourire malsain toujours présent sur mes lèvres. « Et bien, j'accepte des conditions. J'ai envie d'en savoir un peu plus sur tes idées. Tu as attiré ma curiosité. » Cette fois, j'étais sincère. J'allais laissé Alec libre de ses mouvements. Tant que j'avais ce que je voulais, ce n'était pas si dérangeant. Maintenant, il avait juste à me dire ce qu'il comptait faire. Peut être que ça risquait de rendre le jeu vraiment beaucoup plus intéressant.

       
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Lun 6 Mar - 12:25

To the moon and back
EXORDIUM.
Le jeune Serpentard n’eut pas à attendre très longtemps avec sa camarade n’en dise plus. Il était sûr qu’il réussirait à argumenter avec elle, au moins sur ça. «  Un journal, dis-tu ? » Alec se retourna pour regarder Paige dans les yeux. « Ca peut déjà être un début. Je pense, moi, qu’il faudrait surtout savoir ce que tu mets dans ton journal. D’ailleurs, il faudrait aussi savoir comment l’organiser. Tu ne peux pas faire un coup pareil sans te protéger. Bien sûr, il faut que les élèves te craignent, mais il faut surtout qu’ils apprennent à craindre le moindre petit mot qui leur échapperaient. Si tu te contentes d’ouvrir un journal, et de le signer de ton nom, tu prends trop de risque. T’amuser avec les élèves, c’est une chose, risquer qu’un professeur découvre que tu as écrit sur lui, s’en est une autre. Ca serait contre productif que tu te fasses renvoyer pour avoir révélé un secret qu’un professeur ne voulait pas voir. Encore plus si le secret appartient au directeur. » Tout ça, Paige avait certainement du y penser toute seule, mais Alec réfléchissait à voix haute. Ca ne pouvait être que plus intéressant de savoir apprendre et dévoiler les autres sans qu’ils ne sachent qui est derrière tout ça. Bien sûr, les soupçons se porterait immédiatement sur Paige, mais il suffirait qu’elle fasse paraitre un article ou une rumeur mineur sur elle-même pour aussitôt faire disparaitre tous les soupçons.   

C’était comme joué une partie d’échec. Pour réussir à vaincre son adversaire, il faut toujours avoir trois coups d’avances, mais il faut surtout que personne n’entende ce qu’on veut faire. Aussi, la première étape de la mise en place de la petite idée d’Alec ne plairait pas du tout à Paige, mais si elle la suivait, ça corserait les choses, et ça l’aiderait également avec son journal. « En réalité, je ne m’attendais pas à ce que tu aies un plan déjà aussi élaborer. Je pensais que tu avais déjà quelques petites idées, mais tout un système. Bien sûr, il faut que tu fasses très attention à ce système, et je pense que la meilleure façon pour que tu réussisses à faire ce que tu veux, c’est que tu le fasses seule, ou avec quelqu’un en qui tu as la plus grande des confiances. Ce que tu risques, ce n’est pas seulement de te faire renvoyer, mais bien pire. Si tu en dis trop sur une seule personne et qu’elle découvre qui tu es, c’est du harcèlement. On ajoute à ça l’humiliation et la révélation de petits secrets sombres en publique… Non, tu peux vraiment pas te servir de tes sbires pour ça. Ca ne veut pas dire que tu dois arrêter de le faire. C’est stupide, mais si tu arrêtais du jour au lendemain, ça serait comme un aveux. Disons plutôt que tu ne peux pas leur faire confiance. » Le jeune homme savait très bien qu’il n’était pas celui en qui Paige avait le plus confiance, et qu’elle avait une fâcheuse tendance à se méfier de ce qu’Alec savait déjà sur elle. Cependant, c’était nécessaire qu’elle l’écoute au moins là dessus.


Ensuite, le second problème étant la futilité de la chose, Alec fit un sourire espiègle. Quand il le voulait, lui aussi savait jouer des tours aux autres, bien qu’il ne trouvait pas forcément beaucoup d’intérêt à ça. Par contre, le journal de Paige pouvait avoir un très grand intérêt si ça lui permettait d’apprendre, de faire des recherches, et surtout de trouver un moyen de connaître le point faible de ses adversaires. Mais ce qui l’intéressait le plus, à vrai dire, c’est la partie d’échec qu’il allait mener à avec Paige. « Il faut que tu vises plus haut. C’est compliqué, et ça demandera énormément de temps, mais il ne faut pas que tu te tiennes seulement à Poudlard. Il faut que tu essayes de trouver des informations sur d’autres personnes, en dehors. Il faut que tu arrives à toucher un publique immense, que tu les accroches à ton journal de ragots et que même en étant victime, tu arrives à faire croire à ce qui est écrit dedans à ceux que tu as déjà frappé avec. Il faut que tu te donnes du pouvoir pour exister, et même après l’école. Il faut qu’on craigne de se retrouver dans ton journal, mais qu’on ne puisse pas s’empêcher de le lire. Comme ça, quand tu seras sortit d’ici, tu auras déjà fait la moitié du chemin vers la puissance et le pouvoir. Il ne te restera plus qu’à trouver comment te faire connaitre de manière publique sans que jamais personne ne sache que c’est toi derrière tout ça. »



I wish I'd known how much you loved me. I wish I cared enough to know. I'm sorry every song's about you, the torture of small talk with someone you used to love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 57
Réputation : 1
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   Dim 12 Mar - 17:54


To the moon and back.




Alec & Paige




Tout était déjà en place dans ma tête. Il ne me manquait plus que quelques éléments pour que tout soit parfait. J'avais besoin d'étendre mon réseau d'influence, trouver des personnes de confiances qui écouteraient pour moi, qui me diraient tout ce que j'ai besoin de savoir. C'était tout ce que je pouvais espérer en ce moment même, c'était tout ce que je voulais. Il suffisait juste de trouver les bonnes personnes. Il me suffisait juste d'être assez convaincante et, surtout, avoir assez d'influence pour mener mes projets à bien. Ce journal, c'était mon idée, et celui qui voudrait me faire changer d'avis n'était pas né. Ou, du moins, si quelqu'un voulait me faire changer d'avis, il n'y parviendrait pas aussi facilement. Je pouvais me montrer assez bornée quand je le voulais, et c'était au plus grand désespoir de certains. Je savais ce que je voulais et je faisais toujours en sorte de l'obtenir dans l'immédiat. J'étais douée pour ça.

Je levais les yeux au ciel aux remarques d'Alec. « Tu crois que je suis stupide. Je ne compte pas signer avec mon nom. Mais, il est clair que certains auront des doutes sur celui qui est à l'origine du journal. Ils me nommeront comme la principale coupable mais ils n'auront aucunes preuves. Et ça, ça me convient parfaitement. » Je savais exactement ce que je devais faire. Je savais exactement comment faire. Tout ce qu'il me fallait, c'était des personnes pour écouter et rapporter des rumeurs. Oui, c'était ça que je voulais, des rumeurs, des histoires qui pourraient briser la petit vie tranquille de chaque élève de l'école. « Le renvois, ce n'est pas mon objectif. Ce que je veux, c'est découvrir les secrets de chacun et les exposés aux autres. Pourquoi pas les faire chanter par une lettre anonyme. Mettre leur secret sous le nez, disant qu'il risque d'être révélé sauf s'il nous transmet des informations sur certains élèves. Quelque chose de plus sombre encore. Quelque chose qui permettra de faire tourner le journal assez facilement. Pour les professeurs, ce n'est que secondaire. Ce sont les élèves les premiers visés. » Tout mon plan était là dans mon esprit. Tout devenait de plus en plus clair. Je savais où j'allais et je savais comment. Il ne restait plus qu'à tout mettre en place et faire en sorte que tout soit parfait.

« Mais enfin Allen, qu'est ce que tu crois, je sais déjà qui est cette personne de confiance. » Je l'avais à peine écouter dans son récit. J'étais bien trop occupée à imaginer tout mon plan. Comment celui-ci pourrait fonctionner à la perfection. Je savais exactement comment m'y prendre et, surtout, qui m'aiderait à rédiger ce journal qui me tenait tellement à cœur. « Soyons clair Allen, si je tombe, tu tombes avec moi. » Je savais très bien où je voulais en venir. Si jamais je me faisais renvoyé, je dirais à tout le monde qu'il était au courant et qu'il m'a laissé faire, qu'il m'a laissé publier le journal sans parler de mes intentions à quiconque. Je savais exactement ce que j'avais à faire. « Je t'explique mon point de vue. Tu as tout intérêt à être cette personne de confiance car c'est à toi que j'en parle aujourd'hui. Et, encore une fois, si je tombe, je ferais en sorte que tu tombes avec moi. Tu es intelligent, tu sauras quoi écrire, quoi rectifier pour éviter que l'on se fasse renvoyer, éviter n'importe quelle affaire. On pourra agir sans se faire renvoyer. On pourra toujours me présenter comme la coupable, mais ils n'auront rien de plus que des soupçons car tu vas m'aider. Ce n'est pas une question, ni une demande. Tu vas m'aider un point c'est tout. » Je ne lui laissais, encore une fois, pas le choix. Mon plan se précisait de plus en plus et Alec, qu'il le veuille ou non, était déjà impliqué dedans.

       
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: To the moon and back. ∞ Paige.   

Revenir en haut Aller en bas
 
To the moon and back. ∞ Paige.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» - to the moon and back.
» To the moon and back (arjan)
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Poudlard :: Intérieur :: Les tours :: Tour d'Astronomie-
Sauter vers: