I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 48
Réputation : 0
avatar

Poufsouffle
MessageSujet: Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.   Mer 8 Fév - 10:58


Phoebe Burns
"When violence causes silence."


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

17 ans ∞ 7ème année ∞ célibataire
née-moldue ∞ ses mains couvertes de sang ∞ une mouette rieuse
feat: kristen stewart ∞ tumblr


Caracter

Phoebe est une personne dévouée, prompte à rendre service. Elle n’aime pas le monde qui l’entoure et fais de son mieux pour le rendre meilleur : expliquer un devoir, filer une antisèche pendant un examen, prêter une plume, redresser un nœud de cravate… Elle se fiche des règles, du moment que quelqu’un en a réellement besoin.
Phoebe reste cependant quelque peu renfermée. Elle ne parlait presque pas lors de sa première année, pour cacher son fort accent irlandais, et s’est mise à s’exprimer peu à peu qu’elle apprenait à parler avec l’accent anglais. Et même à présent, elle n’aime pas parler d’elle-même.  Le fait qu’elle sache écouter et conseiller les autres ne veut pas dire qu’elle sait communiquer et gérer ses propres sentiments très bien. Elle est fière et très susceptible, peut prendre offense en un clin d’œil et se mettre à bouder, voire vous envoyer son poing dans la figure. Cela l’a plus d’une fois envoyée en détention, mais fait également d’elle le chevalier des causes perdues.
Si elle peut être appréciée, elle n’est pas vraiment populaire. Phoebe n’est pas pour ainsi dire belle. Elle doit son teint pâle et ses cernes noirs à ses insomnies et mauvais rêves. La nuit est une période qu’elle redoute et son humeur est souvent sombre la matin, alors que ses cauchemars la hantent encore. S’il faut lui demander une faveur, mieux vaut lui adresser la parole le soir. Elle n’est ni gracieuse, ni délicate. Certains la décriront comme cool, originale, mais elle est définitivement de celles que l’on placera plus du côté des copines que de celui des romances…



My Life


1921 :

Traité Anglo-Irlandais. Fin de la Guerre d’indépendance Irlandaise. Séparation de l’Irlande du Nord et de l’Etat libre Irlandais.

1966 :

Après des années de discrimination contre Irlandais nationalistes, la guerre civile éclate entre eux et les Irlandais majoritairement loyaux à la Couronne Britannique
.

Voilà ce dont Phoebe ne vous parlera sans doute pas. Ce dont elle n’aime pas parler. La guerre. Une guerre moldue, qu’aucun sorcier ne connait, et dont peu de nés-moldus ont entendu parler ou se soucient. Elle se déroule chez elle, en Irlande du Nord, depuis des décennies, certains diront même des siècles.
C’est un monde totalement différent, bien qu’à seulement quelques dizaines de kilomètres. Un monde de violence, assourdissant et terrorisant. Phoebe a grandi avec le bruit des armes à feu et des explosions. Elle n’a que peu connu son père, tué  par les soldats anglais lorsqu’elle était encore enfant. Elle ne s’entendait pas bien avec sa mère, qui vivait quasiment cloîtrée dans leur appartement par peur de sortir, alors que Phoebe n’avait qu’une envie : grandir pour reprendre le flambeau de son père.
Elle traînait souvent avec les garçons du quartier : Jim, de deux ans l’aîné, Dan, toujours à se traîner avec du rock à fond dans son baladeur-cassette, et George, dont il se moquaient souvent de la rousseur en l’appelant « King George ». Ils se retrouvaient tous les quatre dès la sortie de l’école et passaient leur temps dans les rues, jetaient des cailloux aux fils de britanniques, s’approchaient toujours trop près des problèmes : manifestations, émeutes, représailles.

Août 1969 :
la bataille du Bogside

Ce fût ainsi que Phoebe découvrit ce qui faisait d’elle une jeune fille particulière. Deux groupes de loyalistes et nationalistes s’étaient de nouveaux rassemblés, et Phoebe et ses frères de rue étaient de la partie.
« Retournez chez vous ! » criait un loyaliste.
« On est chez nous ! Vous repartez sous les jupes d’Elizabeth ! » répondit Jim.
« Voyous ! »
« Assassins ! »
« Meurtriers ! »
Les cris fusaient de toute part, Phoebe n’ayant besoin que de les répéter pour se sentir digne de son père. Des enfants dans une foule, ça attire les regards.
« Et toi gamine ! Je vais te faire fermer ta grande bouche ! » lui hurla un loyaliste de bien vingt ans de plus qu’elle.
« Tu rêves, sale angliche ! Etouffe-toi dans ton thé ! » Phoebe s’était attendu à recevoir une gifle ou un coup de poing. Ce n’aurait pas été la première fois. Mais ce fut une arme à feu qui se pointa vers son visage. Phoebe n’eut même pas le temps de réfléchir, ni de réaliser ce qu’il se passait, ce qui allait se passer. Elle entendit la voix de George hurler son nom, se raidit par réflexe, puis il y eu une forte détonation, puis le noir complet.

La jeune fille se réveilla avec une abominable douleur au front. Ses oreilles sifflaient, mais ne l’empêchait pas d’entendre les cris, les détonations et les sifflets des policiers tentant de ramener le calme. Les rues résonnaient de nouvelles émeutes. Elle était allongée sur le sol, dans une étroite ruelle ou régnait un calme contrastant avec la panique au loin. Jim, Dan et George étaient penchés sur elle, impassifs. Tout lui revint soudain. Le loyaliste. L’arme à feu…
« Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » demanda-t-elle en se redressant d’un coup, portant une main à son front. Rien. Elle n’avait rien. Une simple bosse qui commençait à pousser.
« Ma sœur, tu resistes aux balles ! » s’exclama Dan, qui avait pour l’occasion coupé même ses écouteurs.
« T’es bigleu ! L’arme a tiré à blanc ! » le contredit George. « Mais t’as quand même eu une chance de tarée ! J’ai cru que t’allais y restée, pas étonnant que t’ais tourné de l’œil ! On t’a tirée ici, c’était la pa… »
« Et comment t’explique sa bosse si ça a pas tiré ? » le coupa Dan, vexé.
« T’es sourd ou quoi ? Elle est tombée par terre, qu’est-ce qu’il te faut de pl… »
« C’est toi qu’est sourd ? T’as pas entendu le coup partir ? »

Jim était incroyablement silencieux. Phoebe se tourna vers lui. Son regard intense lui donna un frisson. Il avait l’air à la fois apeuré, et excité. Il lui prit la main et lui donna quelque chose de petit, et glacé. Pendant que Dan et George menaçaient d’en venir aux mains, Phoebe ouvrit sa main et retint un cri de surprise. Un bout de métal, déformé par un impact… Une balle. Phoebe regarda Jim, c’était impossible. Il lui rendit son regard, en haussant des épaules. Il n’avait pas plus de réponse qu’elle.
« Imbécile ! Si l’arme avait tiré, elle serait morte ! »
« Elle résiste aux balles, combien de fois je dois te le dire !!! »
« Qu’est-ce que tu veux dire ? C’est une super-héro ? Une sorcière ? Tu veux la faire voler sur un balai ou sous une cape ? »

Les mots de George lui restèrent à tout jamais dans la tête. La lettre de Poudlard arriva le lendemain.

Un monde nouveau s’ouvrit à elle. Un monde de baguettes et de sortilèges, de balais volants et de chaudrons fumants. Ses journées ne se remplirent que du simple souci de comprendre ses cours, rendre ses devoirs en temps et en heure, et de réussir ses examens. Elle ne parlait encore que très peu, préférant cacher son accent Irlandais, souvent cause de moquerie et dédain chez elle. Mais elle remarqua vite que cela n’avait pas la moindre importance chez les sorciers. Dans ce monde, les anglais et les irlandais cohabitaient sans problèmes. Les élèves ne se souciaient pas tant que tous ses ancêtres aient été irlandais que de savoir qu’aucun n’avait été un sorcier. Phoebe sentait ainsi toujours une forme de séparation entre elle et les autres, et restait réservée. Elle découvrit cependant qu’elle pouvait affronter le lendemain sans peur, et avec même envie et impatience. Phoebe découvrit ce qui allait devenir sa grande passion : le Quidditch. Mieux encore que l’équipe de sa maison, l’Irlande-du-Nord avait sa propre équipe : les Chauve-Souris de Ballycastle. Seules les lettres de sa mère et ses cauchemars lui rappelaient la vérité qui l’attendait chez elle. Ses camarades de dortoirs finirent par s’habituer et ne plus lui demander ce qui la réveillait en sursaut au milieu de la nuit. Phoebe ne leur répondait jamais. Sa tête vibrait encore du choc d’une balle la frappant en plein crâne. Elle restait le plus longtemps possible à Poudlard, ne quittant plus le château que deux mois par ans.

Lors de ses premières vacances d’été, Phoebe fut choquée de ne pas être bien accueillie par ses amis. Le fait d’étudier dans un collège se situant en Grande Bretagne l’avait faite passée du côté des ennemis. Ne pas avoir pu leur expliquer où elle allait étudier n’avait fait que creuser le faussé. Ce fût Jim, plus mature que les autres, qui finit par lui parler d’une rumeur tenace qui avait repris depuis son retour. Les gens disaient que c’était une sorcière. Il ne savait pas s’ils étaient sérieux, mais l’histoire de l’arme à feu n’avait jamais réellement disparu… Ce ne fût qu’avec de nouveaux faits d’armes qu’elle récupéra sa place auprès de ses proches et de ses amis. Peindre un mur avec un message pour l’indépendance de l’Irlande du Nord. Broder son blouson de cuir avec les initiales de l’Armée Républicaine Irlandaise. Lancer des pierres aux soldats anglais, désormais partout dans la ville. Ils ne manquaient pas de répondre par la violence et Phoebe finit un jour par tomber dans sa fuite, alors qu’un coup de feu avait provoqué une fulgurante douleur sur sa joue. Jim et George l’aidèrent à se relever pour fuir de plus belle. Les rumeurs de sorcellerie se turent d’un coup. Phoebe n’était pas plus à l’épreuve des balles que quiconque. Les ragots n’étaient plus qu’à propos du nouveau couple qu’elle formait avec Jim. Il alla jusqu’à l’accompagner jusqu’au ferry, mais pour rien au monde n’allait-il mettre les pieds en Angleterre. Phoebe avait cependant de nouveau hâte de rentrer chez elle.

A Poudlard, elle retrouva ses camarades en arborant un bonnet et une écharpe à l’effigie des Chauve-Souris de Ballycastle que sa mère lui avait achetée au Chemin de Traverse avant d’aller à la gare. Elle n’avait pas les moyens de lui payer des fournitures autres que d’occasion, mais Phoebe avait tellement insister que sa mère avait céder. Ses professeurs devaient fréquemment lui demander de retirer son bonnet en cours. Le Quidditch permis à Phoebe de se faire ses premiers amis. Elle avait enfin un sujet duquel parler qui ne tournait pas dangereusement autour d’elle. Elle se révéla de plus devenir assez douée en Sortilège et Défense Contre les Forces du Mal, et se proposa ainsi d’aider la plupart de ses camarades de maison dans ces matières, y compris les nouvelles premières années. Elle pensait souvent à la manière dont Jim les avaient épaulés, et voulait de la même façon accompagner et aider les plus jeunes qu’elle. Elle prit ainsi l’image d’une sorte de parraine, pâlotte et de mauvais poil le matin, mais d’une aide précieuse néanmoins…

Janvier 1972 :
Bloody Sunday


Aux vacances d’hiver, Phoebe s’empressa de rentrer en Irlande, retrouver sa mère, ses amis, et surtout Jim. Les discriminations n’avaient fait qu’empirer avec la présence omniprésente des anglais. Une manifestation fût organisée la veille de sa rentrée et Phoebe y alla avec sa mère, Jim, George et Dan. Ils avaient fait leur propre bannière à l’aide de sa mère sur un grand drap blanc. Ils s’étaient efforcé de retenir leurs ardeurs : c’était une marche pacifique. Phoebe n’avait jamais vu autant de gens rassemblés dans un même but. La marche était pacifique. Et pourtant, les anglais avaient mobilisé leurs chars. Les militaires étaient autour d’eux, armés. La manifestation se tendait, mais se poursuivait. Puis se fût la panique, et le massacre. Des coups de feu retentirent. Les gens se mirent à courrir en tous sens. Il n’y avait nulle part où fuir les militaires. Phoebe ne comprenait plus ce qu’il se passait. Elle avait perdu sa mère et ses amis dans la panique, Jim l’avait poussée derrière un mur.
« Donne-moi la bannière ! » lui hurla-t-il par-dessus les coups de feu.
Il en arracha un bout et sortit de leur cachette pour aller aider un blessé, brandissant le lambeau de  tissu comme un drapeau blanc au-dessus de sa tête. Une balle l’atteignit en pleine poitrine. Jim s’effondra, ses yeux ouvert immobiles fixant le ciel. Phoebe avait hurlé, et ne fit plus aucun son pendant les deux semaines qui suivirent. Ce fut le père de George qui la retrouva des heures plus tard pour la ramener chez elle. Sa mère ne fut que trop ravie de la trouver en vie, et de la renvoyer en sécurité à Poudlard.

Ce fut le début d’une étrange période pour les personnes qui fréquentaient Phoebe. Elle s’enferma pour le reste de l’année dans le Quidditch, ne parlant de rien d’autre, avec un sourire à la fois contagieux mais parfois inquiétant, une ferveur qui la faisait défendre son équipe avec des humeurs parfois d’une violence insensée qui l’emmena souvent en heure de retenue. Les heures qu’elle passait à vanter les mérites de l’attrapeur ou des batteurs des Chauve-Souris de Ballycastle étaient entrecoupées de moment de silence impassible, ou de fureur silencieuse, dont il ne fallait surtout pas la déranger. Les élèves de Poudlard découvrirent cette année-là le côté violent de Phoebe qu’elle jusqu’à présent laissé chez elle, et son côté instable qui venait de naître, et ne la quitterait plus.

L’été suivant, Phoebe rentra chez elle pour retrouver Dan et George. Eux non plus n’avaient pas oublié Jim. Ils passèrent un mois entier à repeindre toute une façade de maison à son effigie, en souvenir de sa mort et des autres victimes du Bloody Sunday. Phoebe put faire son deuil avec ses semblables, et faire sa troisième rentrée à Poudlard légèrement moins instable, et à peine moins violente.

Lors de cette troisième année, Phoebe prit étude des runes et soins aux créatures magiques en option. La présence d’animaux l’apaisait. En prendre soin lui procurait un sentiment qu’elle ne connaissait encore que trop peu et recherchait désespérément : protéger au lieu d’agresser. Elle retrouva peu à peu son côté de marraine, aidant ses camarades dans leurs devoirs jusque tard dans la nuit, les faisant parfois à leur place pour ne pas aller dormir. Ses cauchemars étaient pires que jamais, et elle dormait de plus en plus souvent dans la Salle Commune pour ne pas réveiller les autres filles de son dortoir. Poudlard continuait cependant de lui offrir un refuge où elle pouvait s’épanouir et trouver des sources de joie. Elle souhaitait plus que tout faire partie de l’équipe de sa maison. Elle ne doutait pas qu’elle ferait une excellente batteuse avec son expérience au hurling (sport irlandais où il fallait se passer une balle à l’aide d’un bâton pour l’emmener dans les buts). Sa connaissance grandissante du Quidditch, son aide aux devoirs et son côté tête brûlée qu’elle appliquait à toutes les brutes de l’école ne manquaient pas de lui apporter une certaine popularité au sein de sa maison, qu’elle ne manquait pas de détruire avec ses grands moments de silence désespérés ou haineux, et ses brutales sautes d’humeurs.

L’été suivant, Phoebe découvrit qu’une nouvelle peur s’était installée chez sa mère et ses amis : celle de prendre la voiture. Beaucoup d’entre elles étaient désormais piégées par les loyalistes et explosaient. Ses amis et sa mère ne se déplaçaient désormais qu’à pieds. Phoebe avait de plus en plus de mal à concilier les deux mondes. Elle était heureuse de retrouver ses amis, mais ne supportait pas de ne pas pouvoir utiliser la magie pour menacer ou attaquer les loyalistes aussi bien que les anglais. Les irlandais et anglais sorciers parvenaient bien à vivre ensemble non ?

De retour à Poudlard pour sa quatrième année, Phoebe était soulagée de vivre en paix avec ses camarades, mais se sentait tirailler par cette même paix qui cachait totalement les drames et souffrances qui se déroulaient chez elle. Elle aimait vivre avec les autres élèves de sa maison, et souhaitait plus que tout s’en faire des amis, mais en même temps, se refusait à devenir trop intimes avec eux. Comme si devenir amie avec des Britannique faisait injure à son peuple, à ses amis, à la mémoire de son père, à la mémoire de Jim. Se plonger dans le quidditch et les études était devenu comme une seconde nature, ce perpétuel tirallement en elle devenant habituel comme une fréquente courbature. Ses difficultés en runes s’aggravaient de plus en plus, et en fin d’année, Phoebe s’était promis de faire un arrêt au Chemin de Traverse pour s’acheter des manuels supplémentaire et combler ses lacunes durant l’été.
Mais à la sortie du quai 9 ¾, sa mère n’était pas là pour l’attendre. Elle utilisa une cabine téléphonique pour appeler chez elle, le numéro fut indiqué non répertorié. Elle téléphona chez George.
« Bon dieu, Phoebe, où t’étais planquée ? Ca fait des jours qu’on cherche à te joindre ! Ta maison a brûlé ! »
Les loyalistes.
« Et maman… »
« Je suis désolé. »

Elle entendit sans l’entendre le père de son ami prendre le téléphone pour lui dire de venir chez eux le temps qu’une solution ne soit trouvée.

Entre George et Dan, Phoebe put passer l’été sous un toit, avant de reprendre le train vers Poudlard. Elle n’avait toujours pas le droit de leur dire où elle allait, de leur parler de son école de magie. Elle passa sa cinquième année sans nouvelles de ses amis. Ils n’avaient aucun moyen de la joindre.
Ses B.U.S.E.s furent un défi particulièrement difficile, mais Phoebe était habituée à vivre ses études comme un moyen d’oublier le monde réel. Elle se dit que si elle pouvait les passer, elle parviendrait à traverser cette ultime épreuve, et à se reconstruire, petit à petit. Elle était plus renfermée et agressive que jamais, refusant pourtant ce qui aurait sans doute été l’aide précieuse des camarades qu’elle avait elle-même aider pendant des années. Ce qui faillit lui couter ses BUSEs. Elle eut 1 Désolant en Histoire de la Magie, 3 Piètre en Métamorphose, Etude des Runes et Sortilèges (où elle avait pourtant toujours été bonne), mais heureusement, elle eut 4 Acceptable en Astronomie, Botanique, Potions et Défense Contre les Forces du Mal, et même un Effort Exceptionnel en Soins aux Créatures Magiques.

Phoebe ne rentra pas en Irlande cet été-là. Elle ne s’en sentait pas la force. Qui les loyalistes avaient-ils encore tué ? Quelle nouvelle manière d’assassiner avaient-ils encore trouvé ? Phoebe réussit à convaincre le gérant du Chaudron Baveur de la prendre comme serveuse pour une chambre durant l’été. Le gérant y gagnait, et accepta.

Phoebe vit depuis ainsi sa vie. Ignorant ses origines, ne voulant plus rien entendre du monde moldu, ne parlant pas d’elle-même ni plus que de sa maison, détournant l’attention en parlant Quidditch ou des problèmes des autres,  ne se nourrissant que de magie, et espérant pouvoir commencer une nouvelle vie une fois ses ASPICs en main, en tant que dresseuse de dragons, ou batteuse des Chauve-Souris de Ballycastle.
Ballycastle.



Behind the mask...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

∞ Pseudo/Prénom: Maman
∞ Age: 27 ans, ah que ça pique!
∞ Où as-tu trouvé le fofo? Dans l'annonce des nouveaux forums de Janvier de PRD.
∞ Qu'en penses-tu? Clair, agréable, détendant.

© sobade.


Dernière édition par Phoebe Burns le Ven 10 Fév - 15:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.   Mer 8 Fév - 11:00

Bienvenue parmi nous, j'ai hâte de voir ta fiche !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.   Mer 8 Fév - 12:47

Bienvenue sur Time Tuner !
Je te souhaite bon courage pour ta fiche, tu as une semaine !
Si tu as des questions, n'hésites surtout pas à envoyer un petit mp au staff !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 199
Réputation : 8
avatar

Poufsouffle
MessageSujet: Re: Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.   Mer 8 Fév - 13:07

Bienvenue ! Bon courage pour la suite de ta fiche. Comme l'a dit Sirius, n'hésites pas si tu as la moindre question.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Réputation : 0
avatar

Poufsouffle
MessageSujet: Re: Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.   Mer 8 Fév - 17:39

Merci à tous les trois!

Ca y est, je l'ai finie! (Je me dis histoire courte, ça me prends presque 3 pages de word...Rolling Eyes )

Dîtes-moi s'il faut que je change quoi que ce soit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 67
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.   Mer 8 Fév - 18:26

Biiiienvenue !

Super choix de vava en tout cas ! \o/

Vivement ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.   Mer 8 Fév - 21:34

Re bonjour !

J'aime beaucoup ta façon d'écrire, c'est très jolie ! Cependant, je ne peux pas encore valider ta petite fiche. Il faudrait que tu modifies quelques points avant :

: Tout d'abord, en lisant ton histoire, j'en ai apprit énormément sur ce que Phoebe a pu ressentir vis à vis de la guerre qu'elle a vécu, mais pas vraiment qui elle est. J'aimerai, si tu veux bien, que tu ajoutes quelques petits détails sur sa vie de famille, et avec ses amis quand elle avait des moments de tranquillité. J'aimerai découvrir c'est quoi le visage Phoebe en dehors de cet aspect de sa vie. Si tu arrives pas à écrire sur ça, peut-être pourrais-tu nous décrire un peu plus sa vie à Poudlard avec les personnes importantes qu'elle a pu y rencontrer et ce que ça lui a apporté ?

: Ensuite, le deuxième point que j'aimerai que tu modifies, c'est la découverte des pouvoirs de Phoebe. Ton idée est très sympathique, et originale, mais le problème est qu'un sorcier débutant ne peut faire un exploit de la sorte. Il lui faudrait déjà avoir un peu d'expérience en sortilège. De plus, pour ne pas le lancer à la vue de tous, elle devrait avoir des capacités spéciales, et même ainsi, le ministère de la magie s'empresserait de venir lui remonter les brettelles parce qu'elle fait de la magie en présence de moldu. D'ailleurs, la deuxième chose qui me chiffonne avec ton idée, c'est que tous les amis de Phoebe semblent l'accueillir en héros, or, dans pareille situation, je pense que de simples moldus auraient plutôt totalement paniqué.

Voilà ! Si tu as besoin d'aide, où tu as la moindre question / remarque, n'hésites surtout pas à venir m'en parler en MP !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Réputation : 0
avatar

Poufsouffle
MessageSujet: Re: Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.   Jeu 9 Fév - 8:31

Coucou! Wink Merci d'avoir pris le temps de lire ma fiche! I love you Je t'envoie de ce pas un petit MP pour être sûre de partir dans la bonne direction et je fais les modifications demandées!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.   Ven 10 Fév - 16:20


WOHOO
Bienvenue en enfer, gamin.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Si à Poufsouffle vous allez,
Comme eux vous s'rez juste et loyal
Ceux de Poufsouffle aiment travailler
Et leur patience est proverbiale. »


Je te l'ai déjà dit, mais je te le redis, j'ai vraiment apprécié lire ta fiche. . J'aime beaucoup ta façon d'écrire, et je trouve que ça ajoute un plus au personnage d'avoir un peu de recule et de nuance dans la façon dont tu décris les choses. . J'espère que tu te plairas parmi nous.

Bravo mon petit, on est tous fiers de toi ! Maintenant, tu peux te joindre à nous, mais avant ça, je te conseille de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], puis aussi n'hésite pas à venir te [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour qu'on puisse te faire plein de câlins, et si tu cherches l'amour, on a également pour nos coeurs solitaires un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Non, vraiment, je sais, on vous chouchoute. Bon, après toute cette paperasse remplie, tu peux créer un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], histoire de s'y retrouver. Enfin, amuse-toi ! On te rappelle que chaque rp doit faire dix lignes minimum, et de s'éclater. Et si tu as envie de papoter, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est là pour toi ! Bon jeu, jeune sorcier !
©️ sobade.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Phoebe Burns ♣ Je viens d'une île d'émeraude.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pat Burns : des chandails retrouvés
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]
» Je ne te connais pas... d'où viens tu?(Coeur boiteux )
» Viens prendre ta claque !!!
» Pour une personne admirable et exceptionnelle. ♥ [ Viens vite, grognasse. ♪ ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Prologue :: Répartition :: Affaires classées-
Sauter vers: