I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I see fire inside the mountain ♦ Vlad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 69
Réputation : 0
avatar

Poudlard
MessageSujet: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Ven 10 Fév - 21:39


Vlad Razvan Moldavan
"Dovahkiin, Dovahkiin, naal ok zin los vahriin"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

43 ans ∞ Professeur de défenses contre les forces du mal ∞ Trop compliquée malheureusement
Le sang pur d'une vieille famille roumaine coule dans ses veines ∞ L'eau. Du moins, les grandes étendues d'eau. Les moldus appelle cette peur l'Ablutophobie parait-il ∞ Un dragon
feat: billie j. armstrong ∞ crédits tumblr


Caracter

Il est le feu. Sulfureux, chaleureux, destructeur et silencieux. Une mains de fer dans un gants de velours. Vlad est ainsi. Mystérieux et très silencieux à son sujet. Il n'aime ni déranger, ni qu'on le dérange. C'est ainsi, un cœur de dragon dans le corps d'un homme. Étanche au remarque, trop fier pour se courber, son éducation est telle qu'il fait de lui un prince avec la tenue et les attitudes qui vont avec. Un être aux apparences froides aux premiers abords mais, avec une capacité de jugement et un sens de la justice sans faille. Vlad est sage et très disposé à enseigner. Il accepte volontiers de perdre son temps avec des personnes mais, uniquement si celles-ci le méritent. Il ne sourit pas souvent tout comme il ne verse jamais de larmes. Pas en public du moins. Razvan possède une droiture qui ferait frémir n'importe qui et lorsqu'il est en colère, ses yeux pourraient cracher des flammes si seulement ils pouvaient. Il aime tout et rien à la fois, très sélectif dans son choix préférentiel. Mais, il a horreur de se faire coller au basket. C'est quelques choses qu'il considère comme invasif à son périmètre vital. Car oui, Vlad est un grand solitaire. Un grand méfiant aussi. Il n'aime pas quand trop de questions lui sont posées, se mettant à rugir dès lorsque l'intimité est touchée. Parce qu'il est seul. Il est le dernier de sa famille. Le dernier de son espèce. Ce n'est pas un animal, il ne l'a jamais été. Seulement, lorsqu'on est le dernier de quelques choses, les regrets finissent pas grignoter les derniers soupçons d'espoirs et de patience. Parce qu'une fois que la porte de sa chambre est clôturé derrière lui, le fier dragon repli ses ailes et la mélancolie l'envahie. Loin, trop loin de chez lui avec une responsabilité énorme : celle de rester en vie et de le protéger. De se taire, un tâche à le rendre fou. Il ne l'est pas. Du moins, pas encore il l'espère. Alors, il écrit, énormément. Une solitude enchaînée à ses chevilles qui refusent de la quitter. Même en dehors de sa chambre, le prince de Roumanie marche seul dans les couloirs, les bras croisées dans son dos avec sa cape qui traîne à terre. Imprévisible et silencieux, seul le directeur est au courant de son histoire. De ses origines et de tout ce que cela implique. C'est aussi d'ailleurs parce qu'il sait qu'il a accepté Vlad sous son toit. Certes pour qu'il enseigne mais aussi, pour qu'il se sente en sécurité. Razvan l'espère. Il espère pouvoir être suffisamment compétant comme enseignant pour que sa tragédie ne se reproduise pas avec ses élèves. C'est d'ailleurs ceci qui le motive à enseigner. Parce que derrière ses airs grognons et sévères se cache un dragon souhaitant tous les protéger sous ses ailes.

Les petits plus : Il n'est pas du genre matinal. Il faut attendre qu'il est au moins bu un café ou fumer une cigarette pour venir le parler ♦ Son sort favoris et celui qu'il maîtrise à la perfection est le sortilège du Feudeymon. Lorsqu'il s'en sert, c'est un dragon de type asiatique qui apparaît pour dévorer l'ennemi ♦ Son Patronus est un dragon de type européens ♦ Il est déjà aller au Japon en stage afin de perfectionner ses sortilèges de guérisons. Là-bas, il en a d'ailleurs profiter pour travailler quelques temps en tant qu'infirmier à l'école de sorcellerie japonaise. ♦ N'espérez pas le voir un jour porter des couleurs criardes, il a horreur de ça. ♦ Son animal de compagnie est un chaton nommé Berlioz ♦ Il adore la musique, c'est le meilleur moyen pour l'apaiser. Il joue lui-même de l'instrument mais, il est trop timide pour monter sur scène lors des bals et des soirées ♦  Il a encore son petit accent roumain et de ce fait, il roule souvent les ''r'' ♦ Lorsqu'il était à Dumstrang, il était sous la maison des Dyr. ♦ D'ailleurs, on raconte qu'il aurait déjà touché à la nécromancie pour essayer de ramener sa petite-sœur à la vie mais, que ce fut un fiasco total et un traumatisme pour lui ♦ Sa baguette est en bois de chêne rouge avec une cœur en ventricule de dragons. Il a pris l'habitude de la cacher dans sa manche. C'est plus facile pour la dégainer. Et plus classe aussi. ♦ Il adore les Patacitrouilles et les Bulle Baveuses. Si bien qu'il se cache pour pouvoir en manger. C'est le meilleur moyen pour essayer de l'acheter.


My Life

C'est une histoire qui commence il y a bien longtemps, au beau milieu de la Roumanie. Si ce petit pays est très relégué aux oubliettes économiques, il n'en reste pas moins la nation des dragons. Des plaines à pertes de vues et vallonné, quoi de mieux pour ces reptiles géants. C'est au milieu de ces plaines que Vlad est née. Au beau milieu d'un château à quelques miles de Bucarest. Un château appartenant à la famille Moldavan. Une famille royale dans le monde magique roumain. Héritier de Klaus Moldavan, l'un des fondateur de Durmstrang dans l'ombre de Nérida Vulchanova et aussi connu comme le Roi Dragon. Des histoires qui datent de plus de mille ans et qui ont nourri en récit le petit prince pour passer les hivers froids. Celle d'un homme dur et sage qui, pour parer le fléau de la magie noire dans les pays orthodoxes, décide de fonder une école dans une milieu si froid et hostile que personne ne songerait à chercher là-bas. Un Roi aimant de son peuple qui écoutait leurs complaintes au sujet des dragons et des ravages qu'ils faisaient sur les villages. Klaus Moldavan demeure ainsi en héros sur une peinture dans la pièce centrale. Par moment, Vlad était forcé d'avouer que jouer sous ses yeux hostiles était une pression immense et qu'il n'était pas rare que le gamin décide de changer de pièce. Du moins, le temps où le jeu lui était encore accordé et, qu'il a fallu qu'il porte la cape et l'épée au lieu d'écouter des récits. Vers ses dix ans, avant même qu'il ne soit en âge de rentrer à l'école, Razvan portait déjà les épaulettes et se tenait bien droit. Son père et sa mère tenaient absolument à faire bonne figure pour rassurer le peuple roumain. Leur montrer que la relève serait assurée. Cachée dans son dos, sa petite-soeur le regardait, terrorisait rien qu'à l'idée du nombre de personnes qui se tenaient dehors. Mais, Vlad s'était retourné, le sourire aux lèvres pour la rassurer en lui donnant son pendentif. Une pierre d'un rouge puissant tailler en losange. Une preuve en soit qu'il allait revenir et que tout allait bien se passer. Et dès lorsque que son père, le Roi de la Roumanie magique, levé les bras pour faire ouvrir les portes, il savait pertinemment qu'il fallait y aller et se présenter.
Cette journée était aussi l'occasion pour Vlad Ier du nom de faire ses preuves quand à ses connaissances du patrimoine familial.  Car, la partie la plus importante et la plus intéressante peut-être n'avait pas encore été évoquée. Sous l’œil bienveillant de son père, le petit prince invitait les plus curieux à entrer dans le château pour le visiter. La carte de la transparence pour gagner la confiance. Mais aussi, faire preuve de confiance. Les Moldavan ont toujours souhaité être au plus près des autres pour ne pas se sentir supérieur ou quoi que ce soit malgré la pureté dans leur sang. Un par un, Vlad présentait ses arrières, arrières et arrières grands-parents dans un ordre bien distinct avant de finir par le plus important en se mettant sous l'immense tableau qui l'intimidé un peu. Sur cette peinture, Klaus s'inclinait légèrement pour saluer les visiteurs avant de reprendre ses occupations d'écritures. Si sur l'histoire de sa famille, la voix de Vlad était bien trop calme comme lorsqu'on récite un texte par cœur pour une évaluation, celle-ci avait pris vie et joie en arrivant à la réserve de dragons et aux quelques nids des Tours Ouest du château. Un parc immense offert aux créatures ailées voulant se reposer. Certaines étaient devenus familières à ses lieux comme ce vieux Vert Gallois qui passait ses journées à dormir près d'une des tours ou bien cette Lys Française qui n'avait pas peur des sorciers et qui s'approchaient d'eux volontiers. Une femelle aux écailles bleues, jeune à en voir la courbure de ses griffes et ses petits aiguillons. C'était la préférée de Vlad, une espèce de deuxième maman si bien que le petit prince sautillait en la voyant. Sans aucune précipitation, le jeune Moldavan s'était courbé pour la saluer et des mots étrangers avaient traversés sa bouche. Meyz Aav Dovah ?, la particularité de cette famille. Et ce que le monde convoite. La capacité de communiqué avec les dragons. Cette dragonnes bleues avaient hoché la tête pour dire oui mais, seul Vlad et sa famille avaient entendu son Geh donnant l'accord de l'approcher. Le petit prince était venu caresser le museau écaillé de la grande reptile, une géante à côté de lui et pourtant, il n'avait pas peur. C'était son environnement. Ses habitudes. Il savait pertinemment que tous les dragons qui venaient ici étaient sous la protection des Moldavan et n'avaient aucunes attitudes agressives envers les humains. Tel était le pacte conclu par Klaus et les dragons. Pendant dix ans, il apprendrait leurs langues. Il retranscrirait le moindre mot dans un lexique et il transmettrait ce savoir à ses enfants, ses petits-enfants et ses arrières petits-enfants. Et en échange, il promettait accueil, abris et nourriture pour les protéger des chasseurs de dragons.

Cependant, malgré son statue social, Vlad n'allait pas y échapper. Lorsqu'il était en âge pour entrer à l'école, il avait été envoyé à Durmstrang comme tous les autres enfants de sa famille. Le petit prince était un peu triste de devoir laisser la réserve derrière lui et sa vie princière pour une scolarité mais, c'était un château contre un autre. Durmstrang était une école aussi impressionnante que Poudlard mais, avec l'hostilité en plus. Elle était magique mais, froide. Et pas seulement à cause des températures glaciales qui l'entourait. Le directeur avait tout de même mise en place un sortilège afin de protéger l'établissement des tempêtes de neiges et des températures glacials extérieurs. Il n'y avait que le petit côté mystérieux de l'école qui le dérangeait. Quelque chose était cachée ici. Mais, si bien cachée qu'elle en était devenue quotidienne. Vlad se murait dans le silence, il ne se sentait pas à l'aise dans cette école. Bien plus lorsque les jaloux et les vantards venaient à sa rencontre. Placé sous la maison des Dyr, il avait espéré être mit à Kostein. Mais non, au lieu de ça, il avait le blason du Sombral sur ses épaules. Les professeurs le regardaient avec un œil inquiet sans qu'il n'ait l'air de comprendre pourquoi. Cette mauvaise surprise le jour de sa répartition était très vite passée car, il était tout de même fier de porter son uniforme rouge et noirs. Certain professeur appréciait sa droiture qu'il avait acquis naturellement. Quelques choses dont ils voulaient retrouver chez les autres élèves mais, à laquelle il était plus difficile de les convaincre et de l'appliquer. Surtout sur des 1er année. Que dire de sa scolarité ? Son attitude solitaire ne date pas d'hier après tout et, cela semble maladif chez lui. Déjà tout jeune, il ne parlait pas beaucoup avec les autres. L'esprit empoisonné par les moqueries et la jalousie de ses propres camarades de maison. Les Dyr étaient très durs entre eux, très froid. Il fallait plaire et servir pour être accepter. Qu'il y ait un meneur par groupe et que les suiveurs se taisent. Vlad n'aimait pas cette mentalité et donc, il préférait s'isoler. Ce qui n'était pas plus mal.
Cela lui permettait de travailler durement ses leçons et de récolter les meilleurs notes de la classe. Une personne qui aimait étudier par curiosité tout en perfectionnant son Feusiffleur, la langue des dragons. En secret, bien sûr. Il ne voulait pas que ça se sache. Le petit prince rentrait chez lui à chaque vacance pour pouvoir voir ses parents. Vlad leur racontait tout et brandissait fièrement ses bulletins de notes. À ses parents mais aussi, aux dragons. Car oui, le Dyr profitait de son retour pour aller les voir. Le vieux Vert Gallois et la Lys Française. Ils semblaient attentifs bien que difficile de dire ce qu'ils disaient entre eux. Les deux dragons se montraient simplement curieux, leurs têtes penchées au-dessus de l'épaule du petit prince pour suivre son doigt et la lecture qu'il leur faisait. Ses parents, depuis la fenêtre de la première Tour, semblaient inquiets. Ils trouvaient que Vlad devenait bien trop proche des dragons. Trop suspect aux yeux des villageois. Le brun ne prêtait pas attention à ce regard, il préférait d'avantage accueillir ce dragon noir qu'il n'avait jamais vu ici auparavant. Pas aussi grand que les deux autres mais, spécial dans sa démarche de panthère ailée. Il semblait être jeune, très jeune. Tellement jeune qu'il ne voulait pas s'approcher d'un garçon plus petit que lui. Cela faisait rire Vlad en le voyant si réfractaire à sa présence. Mais, ça voulait dire aussi qu'il était temps de partir.

Les années passaient et le cœur demeurait toujours clôt aux autres. Pas d'amourettes, très peu de loisir. Plus Vlad grandissait et plus il sentait la puissance des responsabilité qui planait sur son dos. Son père se faisait vieux et donc, de moins en moins tendre. Il ne le lâchait plus d'une semelle et voulait sans cesse lui apprendre à gouverner comme il se doit alors que le prince était plutôt intéressé par la préparation des potions. Il s'était également proposé à la choral de l'école afin d'avoir une excuse pour échapper à son père. Il ne rentrait plus au château. Du moins, pas avant que les grandes vacances ne sonnent. Si bien que ses trois dragons se déplaçaient pour venir le voir et continuer d'apprendre sur le monde des sorciers. Malgré le froid, ils le protégeaient de leurs ailes et maintenait le feu allumé. Jusqu'à ce qu'un Noël tourne mal. Vlad était en route pour pouvoir rentrer chez lui jusqu'à ce que la calèche ne s'arrête devant la porte. Une meute de personne et la présence de la police magique et quelques Aurors. L'inquiétude n'était pas encore présent, juste un calme qui masquait celle-ci. Le prince ne s'était pas gêné pour pousser quelques personnes afin de pouvoir rentrer chez lui. Il avait fallu qu'on le conduise jusqu'à la bibliothèque pour voir sa petite-soeur morte, victime du sortilège fatale. La colère bouillonnait en lui à tel point que sa main tremblée lorsqu'elle était venue fermer les yeux de sa cadette. Il ne savait pas s'il devait pleurer, hurler de colère ou bien la venger mais, la main bienveillante de sa mère reposée sur son épaule pour l'encourager à rester calme. C'était la première fois qu'il voyait ses parents pleurer. Et ça ne sera pas la dernière. Vlad avait repris le pendentif qu'il avait donné à sa sœur, jurant dessus que ses assassins seront retrouvés et punis. Ainsi, Razvan était retourné à Durmstrang avec cette optique, plongeant doucement dans la magie noire et la nécromancie. Quelques minutes. Il avait besoin de communiquer avec elle pendant quelques minutes pour qu'elle lui raconte qui était venu et qu'avait-il pris. Personne dans l'école ne songeait à présent à le déranger ni même, lui cherchait des noises. L'humeur de Vlad était terriblement instable et, il pouvait simplement se venger dans les livres interdits de la bibliothèque. Des formules basés sur l'occultisme et la communication avec les esprits dont il arrachait les pages dans les livres. Le stress montait de plus en plus et ses amis dragons le ressentaient jusqu'à chez lui au château. Des râles d'inquiétudes étaient poussés par la dragonne bleue tandis que le Vert Gallois attendait son retour en espérant que le prince n'ait pas perdu la raison. Sa petite-soeur était la chose la plus précieuse qu'il avait et aussi, avec lequel il se montrait d'une protection sans faille. La maison des Uzem était profondément blessée de sa disparition.
Vlad a ainsi quitté Durmstrang au bout de sa septième année avec toujours cette idée en tête. Celle de se risquer à la nécromancie. Son père semblait profondément blessé et inquiet de la disparition de sa fille cadette. Si bien qu'il ne parlait plus, s'absentait souvent et se montrait souvent nerveux et irritable. Sa mère, quand à elle, ne pouvait que supporter la frustration de ses deux hommes et attendre patiemment leur retour en s'occupant de la réserve. Vlad avait fini par s'enfermer dans les catacombes du château pour essayer enfin les formules qu'il avait volé aux archives de l'école. Traçant des cercles d'invocations, déposant les cadavres d'animaux comme demandé, il avait récité les mots avec une extrême précision pour ne pas louper une seule syllabe. Elle était apparue sous forme fantomatique, inexpressive. Pas de joie, ni même une satisfaction de voir son aîné. Rien du tout. Le prince avait voulu caresser sa joue mais, sa main était passée à travers son visage. Il ne fallait pas se laisser envahir par les émotions, il n'avait que très peu de temps. Il était allé droit au but, qui et pourquoi ? Vlad implorait du regard sa cadette pour avoir des réponses mais, elle continuait de demeurer silencieuse et sans vie. Jusqu'à ce qu'elle se mettre à briller d'un rouge ardent, la colère finissant par l'envahir pour qu'elle laisse un puissant cri derrière elle. Un mage noire, un certain Greyback et l'immense douleur qu'elle transmettait à Vlad comme s'il encaissait le sortilège Doloris à sa place. Sa punition pour avoir voulu jouer avec la mort. Le prince s'était mit à rugir si fort de douleur que ses cris étaient remontés jusqu'à la chambre de ses parents. Elle avait disparu et Razvan demeurait évanouis au milieu du cercle de craie.

Plus jamais, plus jamais ça. Vlad avait mis un mois avant de rouvrir les yeux et de voir ses parents plus inquiet qu'en colère. Malgré son état encore comateux, il s'était mit à tout leur expliquer pour se confesser de ses péchés, sa main venant serrait son étreinte sur son pendentif. Puis il s'adressa à son père, souhaitant lui dire qui était l'assassin de sa fille. Un mage noir nommé Greyback. Même s'il le cachait, le prince voyait bien que son père était mort d'inquiétude maintenant. Il s'en occuperait, il lui avait donnait sa parole. Vlad avait simplement hoché la tête doucement pour confirmer qu'il avait bien entendu avant de s'écrouler de nouveau sur son oreiller en soupirant doucement. Que pouvait-il faire maintenant ? Il avait la sensation de devoir les protéger, tous, d'un mal inconnu. Et aussi, de se racheter. Il ne pouvait pas rester dans le château familial à attendre que cela passe. C'est pour ça qu'il s'était rendu au ministère de la magie roumain pour proposer ses services. Et surtout, pour devenir Auror. Ce n'était pas long et fastidieux. La preuve en était qu'il avait pu voyager via son apprentissage. Le plus marquant étant son stage au Japon à l'école Mahoutokoro . Il décrit d'ailleurs cette école le plus souvent comme une magie apaisante dans l'air où les fleurs de cerisier viennent parait les statues portant les quatre emblèmes des différentes maisons. Que la tradition de se promener en sandale dans l'école ne l'avait pas choqué et qu'il avait même retrouver quelques similitudes avec les traditions roumaines. Mais aussi, qu'il n'avait jamais rencontré de Médicomage aussi talentueux et qu'il était assez étonné de voir des créatures magiques humanoïdes être autorisé à apprendre dans une école de magie. C'est d'ailleurs là-bas qu'il a appris à canaliser la force de son Feusiffleur en lui et la magie des soins via des séances de spiritisme et de méditation très poussée pouvant s'étendre sur plusieurs semaines. Lorsqu'il est rentré en Roumanie, c'était un homme refait. Plus calme, moins en proie à la vengeance. Un petit prince qui avait grandi et conservé sa sagesse d'autrefois. Vlad avait fais sa vie ainsi. Entre sa vie princière, sa vie avec les dragons et la réserve et sa vie d'Auror au ministère. Jusqu'à ce que le château soit de nouveau attaqué. Une attaque bien plus conséquente et cruelle. Le feu brûlé à mille lieu, les arbres et les tours était d'immenses torches de lumières tandis que les Mangemorts fouillés la bâtisse et tuer quiconque se trouvait sur leur chemin. Servante, gouvernante, majordome, tous y était passé. Vlad voulait les sauver, il voulait tous les sauver mais, sa mère demeurait inerte dans ses bras tandis que son père usait de sa baguette pour les repousser. Il devait s'enfuir et emmener le lexique du Feusiffleur avec lui. Vlad refusait d'abandonner sa famille pour un simple bouquin mais, c'était un ordre. Un tel ouvrage dans les mains des mages noirs pourrait leur offrir une arme de feu et de désolation conséquente. Les larmes étaient aux bords des yeux verts de l'Auror qui ne pouvait qu'acquiescer. Osant espérer tout de même que son père s'en sortirait. Vlad s'était précipité vers la bibliothèque et donnant un coup de baguette en direction de la statue de dragon. Sa gueule s'était ouverte pour dévoiler le livre tant convoité par les Mangemorts. Les flammes dévoraient les bâtisses du château et le prince en était sortit à genoux, suffoquant de plus belle. De l'aide, il avait besoin d'aide. Zaan, il s'était mit à crier, à hurler pour qu'on vienne le chercher. La voix du prince avait déchiré le ciel un instant avant que ses trois acolytes écailleux ne reviennent sur le château. Le vieux Vert Gallois avait ordonné aux deux autres d'emmener le prince qui menaçait de s'écrouler de fatigue à tout moment. La dragonne bleue avait hoché la tête et avait signe aux petits Ombres Sifflantes de la suivre. Fuir pour vivre, le plus vieux ayant décidé de mettre fin à ses jours en sacrifiant sa vie pour couvrir son ami et sa fuite.

Ils avaient volé toute la nuit, Vlad serrant contre lui le lexique. La dragonne bleue l'avait déposé en pleine nuit à la lisière de la Forêt Interdite, celle-ci ne pouvant pas se permettre d'entrer dans l'école. Elle avait de nouveau disparu avec le plus jeune, laissant ainsi le prince à l'abandon près d'une chaumière où la lumière brillait. Oui, c'est ce bon Haggrid qui l'a récupéré en entendant le brouhaha qu'il avait fais à son arrivé. Même si, concrètement, Vlad ignorait pourquoi la Lys Française l'avait laissé ici. Refusant de parler ou même de laisser le semi-géant approchait de son livre, il a fallu que le directeur de Poudlard se déplace lui-même pour interroger cet homme étrange et silencieux. Le terme de Mangemort n'était pas inconnu en Écosse, pas plus que le nom de famille de Vlad lorsqu'il avait prononcé celui-ci devant le directeur. Un vieil homme visiblement embêté pour le jeune prince mais, qui se voulait rassurant. Dumbledore fit en sorte d'offrir un endroit où dormir à Razvan où il pourrait se sentir en sécurité. Et, vu son ancien poste d'Auror et ses différentes voyages, il avait estimé bon d'en faire profiter les élèves. Quelques mois avant la rentrée, il lui avait proposé de prendre le poste de professeur contre les forces du mal. Sur le moment, Vlad était assez surprit car enseigner ne faisait pas partit de ses projets d'avenir. Mais, s'il pouvait se rendre utile, il ne pouvait pas le refuser. Pas à celui qui s'assurer de son confort et de sa sécurité. Le prince roumain s'était incliné poliment pour faire par de sa décision. Entendu, il enseignerait. Même si, pour ce qui est de parler anglais, il y a encore quelques petites difficultés et cet accent du nord qui le suivait.  


Behind the mask...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

∞ Pseudo/Prénom: Shirosaki
∞ Age: 23 ans
∞ Où as-tu trouvé le fofo? Via PRD, je cherchais un forum HP pour dépoussiérer et remastériser un vieux personnage que je jouais à mes débuts.
∞ Qu'en penses-tu? Pour l'instant, ça me plait. Mais il me semble que ce contexte m'est familier, j'ai du déjà le tenter à sa première ouverture    

© sobade.


Dernière édition par Vlad R. Moldavan le Dim 12 Fév - 15:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Ven 10 Fév - 21:42

Bienvenue professeur, impatiente de vous lire


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Réputation : 0
avatar

Poudlard
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Ven 10 Fév - 21:43

Merci mademoiselle Evans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 233
Réputation : 2
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Ven 10 Fév - 21:44

Bienvenue !
Je te souhaite bon courage pour ta fiche, tu as une semaine pour la finir !
Ton personnage m'a déjà l'air d'être très intéressant sans avoir besoin d'en savoir beaucoup.
Si tu as la moindre question, n'hésites surtout pas à envoyer un petit MP au staff.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Réputation : 0
avatar

Poudlard
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Ven 10 Fév - 21:46

Merci à toi, je n'hésiterais pas, promis. En plus, c'est déjà fait à l'heure qu'il est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Sam 11 Fév - 0:04

Bienvenue Professeur ! =)

(HS: Shirosaki Stark ? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Réputation : 0
avatar

Poudlard
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Sam 11 Fév - 12:14

Merci à toi "Granger" Rolling Eyes

(Euh non. Mais c'est agréable que quelqu'un se sert de mon pseudo avec une autre formulation quelque part )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Réputation : 0
avatar

Poufsouffle
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Sam 11 Fév - 12:22

DAT TITLE! "I see fire

Bienvenue Professeur Moldavan!!!

Je réclame de ce pas un lien! La DCFM est l'une des matières ou Phoebe se débrouille le mieux, et elle songe à devenir dresseuse de dragons l'année prochaine.

Bon courage pour ta fiche! J'ai hâte de lire la suite!


Dernière édition par Phoebe Burns le Sam 11 Fév - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Réputation : 0
avatar

Poudlard
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Sam 11 Fév - 12:24

Merci !

Et bien sûr, avec plaisir, d'autant plus qu'on a les dragons en commun, je ne peux décidément pas refuser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Réputation : 0
avatar

Gryffondor
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Dim 12 Fév - 1:25

Je sens que je vais apprécier le cours de DCFM
Bienvenue sur TT ! Bon courage pour la suite de ta fiche. J'aime déjà ce que tu as écrit et j'ai envie d'en savoir plus sur son histoire. (Même si j'en connais une partie hein. )



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Réputation : 0
avatar

Poudlard
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Dim 12 Fév - 12:40

Je l'espère bien

En tout cas, merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 106
Réputation : 2
avatar

Serdaigle
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Dim 12 Fév - 16:32


WOHOO
Bienvenue en enfer, gamin.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Draco dormiens nunquam titillandus. »


Déjà, je viens de réaliser que je ne t'avais pas souhaité la bienvenue ici, alors bienvenue !
J'ai adoré lire ta fiche. L'histoire est super prenante, et le personnage est passionnant ! J'ai vraiment hâte de le voir évoluer sur le forum en tout cas. Encore bienvenue, tu es validé haut la main ! I love you


Bravo mon petit, on est tous fiers de toi ! Maintenant, tu peux te joindre à nous, mais avant ça, je te conseille de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], puis aussi n'hésite pas à venir te [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour qu'on puisse te faire plein de câlins, et si tu cherches l'amour, on a également pour nos coeurs solitaires un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Non, vraiment, je sais, on vous chouchoute. Bon, après toute cette paperasse remplie, tu peux créer un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], histoire de s'y retrouver. Enfin, amuse-toi ! On te rappelle que chaque rp doit faire dix lignes minimum, et de s'éclater. Et si tu as envie de papoter, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est là pour toi ! Bon jeu, jeune sorcier !
© sobade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Réputation : 0
avatar

Poudlard
MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   Dim 12 Fév - 16:33

Merci à toi petite demoiselle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I see fire inside the mountain ♦ Vlad   

Revenir en haut Aller en bas
 
I see fire inside the mountain ♦ Vlad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames
» Moon Dorian || @moondorian
» Thorin Oakenshield ♦ I see fire inside the moutain
» Serah Elizabeth "Lizzy" Abelson •• “ There is a fire inside of this heart... ”
» ▿ you've got a fire inside but your heart's so cold.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Prologue :: Répartition :: Affaires classées-
Sauter vers: