I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Be curious, not judgmental ♦ ft. Alec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 69
Réputation : 0
avatar

Poudlard
MessageSujet: Be curious, not judgmental ♦ ft. Alec   Mar 14 Fév - 10:13

Be curious, not judgmental

ft. Alec E. Allen

Un temps de pause. De quoi profiter de quelques instants de tranquillités. Le professeur de défense contre les forces du mal avait quitté sa salle de cours pour se rendre à la Salle sur Demande. Trois fois rien, seulement pour s’assurer qu’il demeurait toujours à la bonne place. Il avait tout de même regardé derrière lui pour vérifier qu’aucuns regards curieux ne trainent derrière lui avant de faire un geste discret de la main. Devant lui, des portes étaient apparues et Vlad s’était engouffré à l’intérieur. Pas un seul tic-tac, pas un seul bruit. Il voulait de la tranquillité pour sa lecture alors, la salle lui en avait donné. Quelle salle compréhensive. Par moment, il s’étonnait lui-même de retrouver ce qu’il cherchait à l’intérieur de ce bazar où les chaises étaient empilées les unes sur les autres. Les tables plus ou moins poussiéreuses. Pourtant, lorsqu’on s’enfonçait avec lui parmi tous les trésors de Poudlard, une table demeurait propre. Une bougie posée dessus avec une chaise en bonne état. Le professeur avait pris sa baguette. Ça serait trop facile après tout de laisser un livre aussi précieux que le Lexique du Feusiffleur rangée comme un simple manuel scolaire. Le dos tourné, face à la table, il avait tout de même relevé un peu sa cape pour ne pas qu’elle se coince dans sa chaise en s’asseyant. Le seul moment de la journée d’ailleurs où il se laissait distraire par le tabac. La fumée que sa bouche crapotait au bout de la longue pipe formait des oiseaux plus ou moins gros. Allant du simple moineau au phénix majestueux.
Il ne fallait pas croire, Vlad apprenait encore à maîtriser ce don qu’il considérait comme une malédiction. Puisque c’était ce même don qui avait eu raison de la chute des Branchenbraise, le château royal. Un incendie qui avait emporté toutes sa famille d’ailleurs. La distraction l’avait enlevé de sa lecture, relevant le regard vers le plafond. Il aimait beaucoup le faux plafond étoilé de la Grande Salle. Chose que la Salle sur Demande se dépêcha de faire apparaître. Il avait le sourire aux lèvres en voyant les blocs de pierres disparaître pour les voix lactées et les étoiles filantes. Remerciant la salle comme si elle était capable de comprendre. Elle l’est sûrement. Simplement, il se demandait si un jour, elle se montrerait plus capricieuse.

Mais l’immunité au temps qui court, ça, la salle ne pouvait pas lui offrir. Il allait bientôt être l’heure de dîner et, même si ça n’enchantait pas Vlad, il était tout de même contraint de s’y rendre s’il ne voulait pas de reproches ou bien de questions. Le brun s’était levé et d’un geste vif de la main, il avait tout éteint. Surtout sa pipe car, il n’était pas sûr que le directeur autorise que l’on fume dans la salle. Cela dit, ce n’était pas un crime grave. D’autant plus que le prince n’était pas un sagouin, il faisait tout de même attention à ce qu’aucune cendre ne traine. Pas même l’odeur. Un léger soupir avait tout de même fendu ses lèvres. Il n’était clairement pas pressé d’aller manger. Non pas qu’il n’avait pas faim mais, c’était ainsi. Il y avait bien trop de monde dans la Grande Salle qu’il n’y trouvait pas l’appétit. Timide ? Oui, un peu. Cela pourrait expliquer pas mal de choses. Notamment son comportement passif-agressif qui en troublerait plus d’un. Il avait de nouveau tapé dans ses mains, demandant ainsi à ce que les portes apparaissent et s’ouvrent. En espérant qu’elles ne lui fassent pas le coup de l’envoyer à l’autre bout du château à la sortie. C’était presque ça. Lorsque la sortie s’était ouverte devant lui, il n’était pas à côté de la salle mais, pas tout proche non plus. Il en avait facilement pour quelques minutes. Un petit grognement de mécontentement et ses mains glissées dans ses poches, il n’avait plus qu’à esquiver un maximum de personne pour aller se rendre à la Grande Salle. Sauf quand, au premier détour d’un couloir, on tombe sur un élève. Un retour à la réalité un peu brutal mais pour autant, il ne perdait pas non plus le nord.

-Je peux savoir ce que vous faites ici à cette heure-ci ? Vous devriez aller souper plutôt que de traîner dans les couloirs M. Allen.

Il n’y avait pas d’autorité dans sa voix, seulement un conseil sans aucune touche d’agressivité. Ça ne servait à rien d’être brutal avec les jeunes sorciers. Au contraire, ça les rendait encore plus têtus et effrontés. Vlad attendait, les mains croisées dans son dos. Sous sa cape rappelant les ailes d’un dragon avec les cornes et les écailles sur les épaulettes. Un cadeau du directeur qu’il avait apprécié d’ailleurs. Même si l’idée qu’un dragon ait été dépouillé de ses cornes et de ses écailles pour concevoir cette cape le faisait grimaçait doucement.
#Sanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: Be curious, not judgmental ♦ ft. Alec   Jeu 16 Fév - 2:45

Be curious, not judgmental
EXORDIUM.
La vérité, c’est qu’Alec était au mauvais endroit au mauvais moment. Après avoir avoué sa capacité à changer d’apparence à Paige, celle-ci avait harcelé le jeune homme pendant des jours pour qu’il trouve les secrets de certaines personnes du château, et Sirius Black en faisait partit. Aussi, dé qu’il avait un instant de libre, le jeune homme essayait de fuir aussi loin que possible du Gryffondor, pouvant ensuite prétendre qu’il n’avait jamais croisé sa route et avoir un instant de tranquillité. Mais pour se faire, il n’avait pas beaucoup de choix quant aux endroits où il pouvait encore s’exiler, et la tour d’Astronomie n’était plus une option. Alors, quand il avait du temps libre, Alec partait à la recherche d’une salle vide où il pourrait s’assoir et tranquillement méditer à ce qu’il aurait envie sans avoir à rendre de compte ni à être contrait d’observer et d’écouter la vie ennuyeuse de qui que ce soit. Ce midi là, il avait prévu de visiter l’une des salles toujours fermées à clé du troisième étage, seulement les escaliers en avaient décidé autrement, il avait finit par atterrir malgré lui au septième. Dans un soupire d’agacement, le jeune homme fit par se dire que c’était peut-être une bonne chose. Il était rare de voir passer des élèves à cet étage en dehors des heures de cours, il avait donc la garantit d’avoir de la tranquillité.

Ainsi, il était à l’afflux d’une salle de classe vide quand il entendit des bruits de pas venir du couloir qu’il venait tout juste de prendre. Il aurait pu juré un instant plutôt qu’il n’y avait personne. Prit d’une curiosité soudaine, le jeune Serpentard décida de rebrousser chemin quand il tomba nez à nez avec l’un de ses professeurs. En temps normal, il se serait excusé et il aurait seulement décidé que de retourner dans la grande salle était la meilleure des options, mais pas cette fois. Il y avait quelque chose d’étrange avec le professeur, comme s’il désirait cacher quelque chose, et ça pourrait toujours servir à Alec. S’il apprenait quelque chose d’étrange au sujet de monsieur Moldavan, il pourrait le dire à Paige, et elle le laisserait tranquille quelques jours. S’il apprenait quelque chose de secret sur Poudlard, il aurait à gagner une information vraiment précieuse et en or qui pourrait même peut-être lui servir en cas d’un besoin urgent de se cacher. « Bonjour monsieur Moldavan, en vérité, je n’avais pas très faim, et je vous avoue que j’ai atterrit ici seulement parce que les escaliers m’y ont conduit. Mais vous, n’avez vous pas faim ? Et j’aurai juré que vous n’étiez pas là quelques minutes plutôt, quand je suis moi-même passé dans ce couloir. Hors, il n’y a pas de salle ici. Comment avez-vous fait ? »

Certes, cela pouvait paraitre un peu insolant, mais Alec ne l’était pas le moins du monde. Il avait seulement beaucoup de mal à gérer la partie émotionnelle et relationnelle de sa vie. Ainsi, parfois, il dégageait des choses qu’il aurait préféré ne jamais dégager. En l’occurence, une impression d’arrogance alors que c’était seulement de la curiosité. « Je suis désolé si je me montre indiscret. Parfois, je suis un peu trop curieux. D’ailleurs, je suis désolé aussi si je vous ai paru arrogant, je ne le fais pas exprès, ça m’échappe, parfois. » Il regarda son professeur, sans fuir son regard attendant seulement la réponse à ses questions. Après tous, ce n’est pas parce qu’il s’est excusé qu’il avait moins envie de savoir, et si celui-ci fuyait la conversation, il lui poserait de nouveau la question.



I wish I'd known how much you loved me. I wish I cared enough to know. I'm sorry every song's about you, the torture of small talk with someone you used to love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Réputation : 0
avatar

Poudlard
MessageSujet: Re: Be curious, not judgmental ♦ ft. Alec   Ven 17 Fév - 20:38

Be curious, not judgmental

ft. Alec E. Allen

Le hasard faisait bien les choses. Ou mal dans le cas de Vlad qui n'avait pas spécialement prévu de tomber nez-à-nez avec un élève. Surtout à cette heure-ci. Pour autant, il restait étonnamment calme. Cela ne servait à rien de paniquer après tout. S'il n'avait pas envie de dire quoi que ce soit, il se taisait. C'est comme ça qu'il avait réussi à rester cacher depuis l'incendie. Les bras croisées dans son dos, le professeur voulait visiblement essayer d'user de sa prestance et de son autorité pour qu'il ne cherche pas quoi que ce soit. Il n'était pas vieux visiblement et, il ne se souvient pas l'avoir eu dans sa classe au moins une fois. Intrigué, le prince se demandait à qui il avait à faire. Un Serpentard, ça il n'y avait pas de doutes. Son uniforme parlait pour lui. Mais plutôt, qui était-il ? Un nom connu dans cet établissement peut-être ? Non, il avait l'air bien trop … Sournois. Razvan trouvait qu'il y avait quelques choses chez lui. Une forme de manipulation mais, pas la mauvaise qui servait à rendre les autres malheureux. Quoi que, il y avait quelques gouttes de culpabilité dans son regard malgré tout. Le professeur ne s'était aucunement gêné pour analyser de haut en bas, intérieur comme extérieur, ce garçon qui se trouvait face à lui. Il préférait toujours ériger son propre avis avant de se fier à quelconque préjugés. Les Gryffondors sont tous beaux et gentils, les Serpentards sont des salops, les Poufsouffles des idiots, etc … Ce genre de formatage l'agaçait au plus au point. Au moins, à Dumstrang, ils avaient le mérite de répartir selon les capacités et les dispositions à certains types de magies. Ce qui expliquerait pourquoi il avait atterrit à Dyr d'ailleurs. La Botanique ou les Potions ne l'ont jamais intéressé. Trop ennuyant.
S'il avait su, il n'aurait pas posé une telle question. Mon dieu, une vraie pipelette, inarrêtable ! Pourquoi avait-il fallu qu'il tombe sur ce genre de personne ? Lui qui n'était pas un grand bavard, il avait mal à la tête rien qu'en écoutant ce monologue d'explications et de questions. Des questions d'ailleurs qui le fit froncer des sourcils. C'est quoi ce petit curieux ? Pour autant, Vlad n'avait fais que déferler sa colère bouillonnante à travers ce regard sans pour autant se montrer brutal. Il n'aimait pas que des questions sur sa vie privée lui soit posé. C'était ainsi.

-Et bien, il semblerait que vous ayez des problèmes d'intentions puisque j'étais bel et bien dans ce couloir quand vous êtes passés. Vous me sembliez distraits d'ailleurs. Quel est votre nom ?

Sans prendre le temps de répondre sur son appétit, le professeur avait mentit une fois de plus et son ton froid et coléreux couvrait à merveille ce mensonge qu'il venait de prononcer. Pour autant, il avait sortie un carnet de note en cuir et une Plume à Papotte. Il n'y avait pas grand chose dans ce carnet hormis quelques notes sur ses rencontres dans les couloirs ou bien, les noms qu'il avait commencé à ficher comme étant indésirable. Pour autant à première vue, on pourrait se méprendre que Vlad ait décidé de sortir sa carnet et sa plume pour pouvoir noter le nom du prochain à prendre une retenue. Il attendait patiemment la réponse à sa question, au sujet du nom, avant de prendre en compter les excuses que venaient de formuler le jeune Serpentard. Le professeur avait relevé la main vers l'arrière pour faire signe à la plume de stopper toutes écritures. Cela devenait bizarre. Bien qu'il soit d'accord sur un point : la curiosité était, en effet, un vilain défaut.

-Je vois. Et bien, j'accepte vos excuses mais, celle-ci ne pardonne pas votre curiosité. Vlad prit une pause pour finalement ranger son carnet et les notes que la Plume avait prises pour lui. Pour répondre à votre question, je me rendais à la Tour d'Astronomie car, en effet, je n'ai pas faim. Mais avant, je devais passer en salle de Divination pour remettre un colis à votre professeur de cette matière. L'interrogatoire est-il terminé à présent ?

Mentir, c'était définitivement la meilleure carte qu'il avait en jeu. Mais, si ça pouvait aider à étancher la soif de curiosité de ce garçon alors pourquoi pas. C'était un mal pour un bien, non ?
#Sanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: Be curious, not judgmental ♦ ft. Alec   Mar 21 Fév - 22:38

Be curious, not judgmental
EXORDIUM.
Le jeune homme dévisagea totalement son professeur comme s’il venait de se faire traverser par l’un des nombreux esprit habitant le château, totalement incrédule après ce qu’il venait d’entendre. Vexé, Alec prit alors un air totalement déçu, et blessé. En réalité, il trouvait les cours du professeur de défense contre les forces du mal très intéressant, mais ce qu’il venait de dire avait fait baisser énormément l’homme qui se trouvait devant lui dans son estime. « Vous mentez, et vous me blessez profondément dans votre mensonge. Si vous aviez des choses à me cacher, vous n’aviez qu’à me dire que cela ne me concernait pas mais dire que j’ai du me tromper… C’est insultant. Je me trompe jamais. Et je ne suis jamais absent. » Certes, Alec ne s’attendait pas à ce que son professeur lui déballe sa vie entière sans aucune retenue, mais les paroles de ce dernier blessèrent réellement le jeune garçon. Il faisait partit de ses personnes qui n’ont pas besoin de voir les choses deux fois pour être capable de les décrire totalement, alors s’il était passé dans un couloir sans voir personne, il était convaincu que ce n’était que pur vérité. Après tout, jusqu’à présent, sa mémoire et son savoir ne l’avaient jamais trompé.

Il avait conscience que de parler ainsi à un professeur ne lui apporterait rien de bon. Si le Serpentard avait ressemblé un peu plus à ses confrères de maisons, il aurait sans doute menacer le professeur de répéter à tous le monde ce qu’il avait vu, et ainsi, il aurait évité une punition en marchandant son silence avec le professeur, mais ça, ce n’était pas lui. Au contraire, lui, il était du genre à préférer garder les choses pour lui, tant qu’elles ne lui apportaient rien. «  Je m’appelle Alec Ezio Allen. Et j’aurai aimé, monsieur, que vous me portiez autant de respect que je vous en porte, en ne mettant pas en doute mes capacités. » Le jeune regarda son professeur dans les yeux. Il ne le défiait pas, mais essayait plutôt de montrer à son professeur qu’il avait besoin d’apprendre à avoir un peu plus de tact avec certains de ses élèves. Il est vrai qu’Alec ne s’était pas montré très fin non plus, et qu’il avait été quelque peu insolent avec son professeur, mais il ne l’avait pas fait volontairement. C’était son caractère qui le rendait impassible à certaines choses, et sourd aux usages et coutumes qu’on devait appliquer dans certaines circonstances.  

Le jeune homme soupira. Il plongea son regard dans celui de l’homme qui se trouvait devant lui. « Je suppose que vous pouvez partir quand vous en avez envie. Après tout, c’est vous le professeur, même si je doute à présent de l’exemple que vous donnez à vos élèves entre mensonge et commentaire désobligeant. Mais peu importe, sans doute que si j’avais fait partit des bleus et bronze, j’aurai eu le droit à plus de considération que chez les verts et argents, n’est-ce pas ? On ne peut pas être à Serpentard et intelligent. Vous me décevez énormément. J’avais beaucoup de considération pour vous, pourtant. Je suppose que ce genre de choses ne doivent pas beaucoup vous importez, vous me direz. Je ne suis qu’un élève parmi tant d’autres. » Peut-être qu’au fond de lui, Alec avait encore un problème dans le besoin de définir qu’il est par rapport à son grand frère, et à l’image qu’on essaye de lui donner à chaque fois qu’il ouvre la bouche. Il aurait aimé que son professeur le prenne plus au sérieux, et qu’on le respecte, mais entre son grand frère et Serpentard, il était difficile de toujours donner une bonne image de lui.



I wish I'd known how much you loved me. I wish I cared enough to know. I'm sorry every song's about you, the torture of small talk with someone you used to love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Réputation : 0
avatar

Poudlard
MessageSujet: Re: Be curious, not judgmental ♦ ft. Alec   Sam 4 Mar - 16:31

Be curious, not judgmental

ft. Alec E. Allen

Agaçant. Excessivement agaçant même. Vlad avait envie de laisser hurler sa rage, de rugir dans un torrent de flamme face à l'arrogance de ce garçon mais, son poste à responsabilité l'obligeait à prendre sur lui. De ce fait, il s'était contenté de passer seulement une main dans ses cheveux pour les remettre en arrière comme un reflex stupide qui l'aiderait à se calmer. Cela avait marché ? Pas vraiment. Le professeur n'était pas forcément prit de culpabilité pour ses mensonges mais plutôt, totalement exaspéré par le comportement de cet élève bien trop … Prétentieux et arrogant. Il était horrible, affreuse petit tête blonde qui avait décidé de jeter son dévolu sur lui visiblement. Pourquoi il ne fait pas comme tout le monde et aller manger ? Pourquoi soudain, la curiosité avec son brin d'arrogance malsaine venait le frapper lui ? Bien, alors, il suffisait de garder son calme et de montrer que ses mots venimeux ne l'atteignaient pas. Vlad n'avait rien répondu. Il s'était contenté de se redresser légèrement et de croiser ses bras pour reprendre de la hauteur. Et du haut de son mètre soixante neuf, c'est délicat. Il surplombait du regard ce garçon, Alec donc, en attendant la fin de ses jérémiade traitant de l'injustice, du non-respect et il ne sait quoi d'autre lamentation pour ce pauvre petit serpent qui n'a pas eu ce qu'il voulait. Personne ne l'aura, pas même ses collègues savent ses secrets alors ce n'est pas pour un élève qu'il allait faire une exception. Et il disait « élève » car ça aurait très bien pu être un Gryffondor, un Serdaigle ou un Poufsouffle, le résultat aurait été le même. À savoir non, il garde le silence sur sa vie privée.
Il manquait de tact envers ses élèves ? Il voulait vraiment qu'il se montre tactile ? Parce que dans ces cas-là, il n'allait pas être déçu. Vlad était excessivement énervé par son comportement de petit mouton noir, levant les yeux aux ciels pendant quelques instants avant de replanter son regard vers sur lui une fois qu'il avait terminé.

-C'est bon ? T'as fini de te lamenter ? Commença-t-il. Au moins, avec un comportement pareil, il n'aurai pas de mal à retenir son nom de celui-là. Tes mots ne m'atteignent pas, je ne vois qu'un élève trop imbu de lui même sans couleur spécifique qui fait un excès d'égocentrisme quand il n'obtient pas ce qu'il veut. Je sais pertinemment que tu met ton nez partout, tu as plus d'une anecdote au sujet de ta curiosité dans la salle des professeurs et c'est pour cette raison que je ne veux pas te répondre ni même assouvir ta soif de savoir. Ce n'est pas parce que tu es à Serpentard. Loin de là, un Griffondor ou un Serdaigle aurait eu le droit à la même réponse. Tu joues avec la culpabilité des autres pour obtenir ce que tu souhaites. Tu veux que je te respect ? Alors commence par respecter ma vie privée.

Ce n'était ni son grand-frère, ni un ami à lui. Et même s'il aurait fais un parfait Serpentard, Vlad détestait qu'on joue avec ses sentiments pour extraire ses secrets de sa bouche. Il n'y avait rien de tel pour l'énerver. D'abord ce magasine et maintenant cette fouine, il commençait à se demander si tout n'était pas lié. Si ce n'était pas à cause de lui et de sa curiosité que, justement, il se fasse traiter ouvertement d'homme à femme de l'école. D'autant plus que c'était honteux pour lui qui n'avait jamais pris le temps de chercher réellement et qu'il était bien trop fidèle pour aller voir ailleurs.
Un silence presque oppressant avait fini par plâner dans le couloir avant que l'enfant-dragon ne finisse pas lâcher un soupir. Bon d'accord, il avait gagné. Vlad ne voulait pas que des rumeurs sur un potentiel favoritisme de sa part ne parcourt l'école. Car il avait tout bonnement horreur de ça. Il voulait que les élèves se sentent plus aimés ou moins qu'un autre.

-Bon très bien, oui j'ai mentit. Surtout que j'ai horreur de l'Astrologie donc je n'y mettrais pas les pieds pour rien au monde. Cependant, j'allais réellement à la Tour d'Astronomie et je n'ai pas faim non plus. Je reviens de la Salle sur Demande, c'est le seul coin de l'école où je sais que j'y serais tranquille.

Les bras toujours croisées, le regard surplombant Alec, il était cette fois-ci honnête. Il n'y avait pas de mensonges dans sa phrase. Vlad s'était contenté de ne pas entrer dans le détail pour éviter une tirade comme venait de le faire le Serpentard.
#Sanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Be curious, not judgmental ♦ ft. Alec   

Revenir en haut Aller en bas
 
Be curious, not judgmental ♦ ft. Alec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."
» Fast and curious
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Poudlard :: Intérieur :: Les étages-
Sauter vers: