I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You see there is no real ending. | ft. Regulus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 199
Réputation : 8
avatar

Poufsouffle
MessageSujet: You see there is no real ending. | ft. Regulus   Lun 27 Fév - 17:56



     

Regulus
&
Lindsay
You see there is no real ending.
La cloche sonna la fin des cours. Encore une journée d'achevée. Il fallait que je retrouve les autres, que je leur parle d'un futur plan. Nous n'étions pas là que pour suivre de simple cours. Nous n'étions pas là pour nous tourner les pouces. Depuis que nous étions arrivés ici, nous nous comportions comme les parfaits petits nouveaux. Mais combien de temps devrions-nous continuer à jouer à ce jeu ridicule ? Nous nous étions donnés une mission et plus le temps passait plus j'avais l'impression que tout ce que nous faisions était inutile. Il fallait que je vois Harry, Hermione et Ron pour leur parler de nos prochains plans, de ce que nous contions faire. Il le fallait. Je n'avais pas d'autres choix si je voulais que les choses avancent.

Cependant, je ne savais pas où les trouver. S'ils étaient déjà retourner dans leur salle commune, c'était une cause perdue. J'espérais qu'ils se promènent dans le parc du château. En cette fin d'après-midi, le temps était loin d'être si désagréable. Bien au contraire. La plupart des élèves étaient sortis et je comptais en faire autant. Surtout si c'était pour enfin mettre la main sur mes amis du futur. Il n'y avait plus de temps à perdre. Je n'avais plus de temps à perdre. Mes pas me guidèrent vers le lac et il n'y avait toujours pas la moindre de l'une de mes connaissances. À croire qu'ils étaient réellement dans leur salle commune. Je soupirais. Ce n'était pas aujourd'hui que j'allais pouvoir parler de mes plans.

Je fixais cette étendue d'eau que je connaissais si bien. Pour la majorité des élèves, je n'étais qu'une nouvelle et je n'avais encore aucune connaissance réelle des secrets de Poudlard. Certains m'avaient même conseillés quelques astuces lorsque les escaliers n'en faisaient qu'à leur tête, me montrant fièrement des raccourcis. Je ne pouvais pas leur dire que je les connaissais déjà. C'était beaucoup trop étrange et, surtout, je pourrais avoir pas mal de soucis. Pas que moi d'ailleurs, tout ceux que j'avais entraîné avec moi risquaient d'avoir de gros problèmes si jamais on était découvert. Après tout, nous venions tout juste de traverser le temps, de le remonter. Nous sommes parvenus à une époque qui était loin d'être la nôtre. Nous savions les risques que nous encourions à chaque instant. Nous savions que nos actions auraient de lourdes conséquences sur l'avenir. Mais nous ne pouvions plus faire marche arrière.

Je me résignais à faire demi-tour, à rejoindre la salle commune. Enfin, c'était jusqu'au moment où j'apperçue le deuxième fils Balck au loin. R.A.B.. Harry m'en avait parlé. À notre époque, nous avions découvert que ce dernier avait trouvé l'un des Horcruxes de Voldemort avant de mourir. J'aimerai tellement changer son destin, et soudainement, c'était comme si la décision était prise. Je me dirigeais vers lui. « Hey. Désolée de te déranger, je m'appelle Lindsay, je suis nouvelle. » Je me demandais ce que je pouvais lui dire. Je me demandais s'il n'allait pas me trouver un peu trop bizarre à venir lui parler pour ne rien dire. « C'est vrai ce que l'on dit ? Il y a vraiment un calamar géant dans le lac ? » Bon, autant joué la carte de la nouvelle ignorante jusqu'au bout.

CODE BY MAY



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 65
Réputation : 0
avatar

Serpentard
MessageSujet: Re: You see there is no real ending. | ft. Regulus   Ven 3 Mar - 9:17



     

Regulus
&
Lindsay
You see there is no real ending.
La fin de journée était libératrice pour Regulus. Il jouait double jeu et avait vraiment peur que les Serpentards finissent par remarquer qu'il commençait à ne plus vraiment adhérer aux idées et que ça remonte jusqu'aux oreilles de ses parents. La discussion avec Sirius lui avait donné une once de courage supplémentaire mais il n'était pas prêt à se battre et à se rebeller comme son frère. Il était trop faible et trop influençable. Même s'il tentait de se persuader du contraire. Et en parler avec quelqu'un autre que son frère était beaucoup trop dangereux. Regulus restait très méfiant. Il allait rentrer à la salle commune lorsqu'il décida subitement de prendre son temps et d'aller au lac. C'était devenu son repère pour réfléchir tranquillement. Pourtant depuis qu'il avait parlé avec son frère, Regulus avait du mal à faire la part des choses. Il lui avait promis quelque chose dont Regulus avait toujours rêvé d'entendre de la part de Sirius. Qu'il l'emmène avec lui. Mais il se souvenait encore de la colère de leurs parents et Regulus s'était réfugié dans sa chambre pour ne pas avoir à subir les foudres de Walburga et Orion réunis. Mais il avait grandi entre temps et il commençait à vouloir être comme Sirius.

Tout était là. Maintenant, plus personne ne pourrait plus rien pour lui. C'était à lui de décider. Peut être qu'il pouvait continuer son double jeu pour satisfaire les deux camps mais il savait que ça le perdrait un jour ou l'autre. Il soupira et préféra penser à autre chose. De toute façon, il avait encore le temps n'est-ce pas? Le seigneur des Ténèbres ne voudrait pas d'un mangemort de 16 ans. Ce qu'il lui laissait un an, avant de faire son choix définitif. Il allait rentrer quand soudainement une fille se rapprocha de lui et se mit à lui parler. Malheureusement pour elle, il allait jouer la carte du Serpentard froid et réservé. Il ne la connaissait pas. Il fronça les sourcils et grommela:

"Ah oui? Content de le savoir..."

Regulus soupira, ce n'était vraiment pas lui. En plus, elle était nouvelle. Il se devait d'être un peu plus charitable. Au fond de lui, Regulus se désespérait. Ca allait finir par le bouffer de l'intérieur. Il reprit:

"Désolé, je n'ai pas l'habitude de parler aux nouveaux.. Et oui, y en a un... on le rencontre souvent en première année, lorsqu'on traverse en barque..."

Regulus était maladroit dans sa manière d'agir, ce qui trahissait qu'il était complètement tiraillé entre ce qu'il devait être et ce qu'il voulait être. Mais tant pis, si la fille posait des questions, alors Regulus agirait comme on voulait qu'il agisse pour couper court à toute discussion.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 199
Réputation : 8
avatar

Poufsouffle
MessageSujet: Re: You see there is no real ending. | ft. Regulus   Mar 7 Mar - 20:23



     

Regulus
&
Lindsay
You see there is no real ending.
Je ne sais pas si j'avais tenté la bonne approche. Je ne sais pas non plus ce qui m'était passé par la tête à vouloir lui parler. Je n'aurais peut être pas du. Il ne savait rien de moi et tout ce que je connaissais de lui c'était qu'il appartenait à la famille Black et qu'il finirait par voler un des Horcruxes de mon géniteur dans l'espoir de le détruire. Je ne connaissais pas grands choses de lui et, pourtant, je l'avais presque mis sur un piédestal. Je l'avais considéré comme un héros. Il était devenu Mangemort et il avait fini par trouver le courage de s'opposer à lui, d'aller chercher cet Horcruxe. Son histoire m'avait passionné. Je ne sais pas pourquoi, c'est aussi son histoire qui m'avait permis de me rebeller à mon tour. Cependant, ce que je pensais actuellement, je ne pourrais certainement jamais lui dire. Je me l'interdisais. Je ne devais parler à personne de notre voyage dans le temps. Alors, je garderais ce secret pour moi, et je disparaîtrais avec.

Poudlard était ma maison. Je ne m'étais jamais sentie aussi bien qu'entre les murs de ce château. Je connaissais les raccourcis par cœur. Et j'étais également au courant pour le calamar géant. Je savais très bien qu'il existait. Je l'avais même déjà vu. Mais il était hors de question, encore une fois, de lui parler de tout ça. Cette maison que je connaissais tant, je devais réapprendre à la connaître. Je devais faire semblant de ne rien savoir. Je devais faire semblant de découvrir les lieux. À croire que faire semblant faisait parti de mon quotidien à présent. Le mensonge en faisait également parti. Toute ma vie actuelle se basait sur le mensonge et des faux-semblants. Il n'y avait qu'avec ceux de mon époque que je pouvais être sincère.

Encore une fois, je jouais la carte de l'ignorance. Je jouais à celle qui ne connaissait rien de Poudlard. Bien que la réponse de Regulus, lorsque je me fus présentée, était loin d'être étonnante, il finit tout de même par s'excuser afin de répondre à ma question. « Les premières années viennent en barques ? Ça doit être beau à voir... » Ma voix sonnait comme nostalgique. En vérité, je me souvenais très bien de mon arrivée à Poudlard. Je savais très bien ce que ça faisait de voir le château pour la toute première fois. Voir toutes ses lumières et cette immensité se refléter dans le lac. Je me souvenais avoir été complètement impressionnée, avec un léger whao qui était sortie tout seul de ma bouche. Je donnerais beaucoup pour retourner à cette époque. La vie me semblait tellement plus simple à ce moment là.

« Comment ça se passe à Poudlard pour toi ? On me pose toujours la question, mais je ne sais jamais comment ça se passe pour ceux qui sont déjà présent. C'est comment la maison Serpentard ? » Je commençais lentement à entrer dans le vif du sujet. Peut être que je n'aurais pas du. Après tout, on ne se connaissait pas et je lui demandais de me parler de lui. « Désolée. C'est peut être un peu déplacé ma question. On ne se connaît même pas. Au fait. Comment tu t'appelles ? » Je n'allais toute de même pas l'appeler par son prénom alors qu'il ne s'était pas encore présenté.

CODE BY MAY



It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You see there is no real ending. | ft. Regulus   

Revenir en haut Aller en bas
 
You see there is no real ending. | ft. Regulus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» real nan cho
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» [Real Madrid] Riki Kaka'
» Real Life Bolter!
» Opening et Ending de Code Geass.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Poudlard :: Extérieur :: Le lac-
Sauter vers: