I solemnly swear that I am to up to no good.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Black, alcool et autres désagréments [Rabastan Lestrange et Sirius Black]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 38
Réputation : 0
avatar

Mangemorts
MessageSujet: Black, alcool et autres désagréments [Rabastan Lestrange et Sirius Black]   Mer 1 Mar - 16:11


Black, alcool et autres désagréments
Have you ever met the devil ?


Le soleil filtrait doucement à travers les rideaux de la chambre de Rabastan. Un réveil en douceur pour le mangemort qui s’était couché la veille de fort mauvaise humeur. Le seigneur des ténèbres lui avait demandé de traquer un sorcier qu’il soupçonnait avoir des informations sur quelque chose d’important pour. Quoi, il ne savait pas. Rabastan avait appris très vite qu’il ne fallait pas poser trop de questions sous peine de recevoir un maléfice cuisant en plein visage. Mais le sorcier était une véritable anguille et ça faisait une semaine que Rabastan le traquait sans relâche. Il savait où il habitait, il avait plusieurs cachettes et il les connaissaient presque toutes. Mais il arrivait toujours à lui échapper. Et il sentait que le maître s’impatientait. Hier soir, il avait bien faillit avoir une piste, mais elle s’était avérée fausse. Il était alors rentré chez lui, furieux, hurlant sur les elfes de lui préparer un repas et de lui faire ensuite couler un bain chaud. Intelligents, ces derniers chargé du bain avaient eu la bonne idée de rajouter des herbes et sels apaisants, ainsi que de préparer une bonne tasse de thé. Il en était sortit de moins mauvaise humeur, mais il n’était pas pour autant serein quand il alla se coucher.
C’est pour ça qu’il accueillit les quelques rayons de soleil avec, disons, plaisir. Il restait Rabastan Lestrange quand même. Il sortit du lit et se dirigea vers sa salle de bain où flottait encore les relents d’herbes et sels utilisés la veille. La journée commençait bien. Après s’être passé de l’eau sur le visage, il s’habilla, enfilant un pantalon noir et une chemise grise, ce qui changeait un peu de ses habituels costumes, mais les vêtements portés valaient à eux seuls une petite fortune. Après avoir noué sa cravate, il descendit dans son salon où les elfes venaient de finir de préparer le petit déjeuner : des œufs au plat, du bacon, quelques quartiers d’oranges et de pommes, accompagné d’un verre de jus d’orange et d’une tasse de thé à la cannelle. Il se levait presque toujours à la même heure, assez tôt et les elfes avaient appris à préparer ce qu’il mangeait le matin juste à temps pour que ce soit chaud et frais. L’avantage, c’était qu’il ne changeait pratiquement pas de menu le matin et dans le cas contraire, soit il le faisait savoir la veille dans ses meilleurs jours ou il balançait l’assiette et demandait autre chose. Les elfes y étaient habitués. Celui qui faisait plus ou moins office de majordome et qui avait réussi à gagner une certaine forme de confiance de la part de son maître lui communiquait ensuite le menu du midi et du soir, attendant l’approbation de son maître. Il filait ensuite transmettre les ordres aux elfes cuisiniers et s’occupait ensuite de ses tâches à lui.
Les elfes employés par Rabastan étaient courageux, intelligents et discrets, ils avaient une capacité d’adaptation assez impressionnante et leur maître était satisfait d’eux, sauf dans ses moments de colère.
Une petite elfe lui apporta le journal qu’il lisait en mangeant et alla se placer près de la porte, attendant un quelconque ordre : lui resservir du thé, plus de bacon ou débarrasser la table. Quand il eu finis de manger, il l’interpella.

« Twiggy !
- Oui maître ? – elle trottina jusqu’à lui
- Dit aux autres que je ne mange pas ici ce midi et que je rentrerais tard ce soir.
- Bien maître.
- Comme d’habitude je tiens à ce que le repas soit chaud. Et dit à Winky de préparer ma cape de cuir noir, je sortirais après le dîner.
- Oui maître. »

Elle débarrassa la table, alla prévenir Winky, l’elfe majordome des ordres donnés. Rabastan rassembla quelques affaires utiles tandis que Winky préparait une autre cape, la bleu nuit, celle qu’il utilisait pour les sorties du jour et aida Rabastan à l’enfiler, puis ce dernier sortit sans un regard pour son elfe majordome, habitué.
Il faisait assez frais dehors. L’automne était là : l’allée était jonchée de feuilles mortes, celles qui restaient sur les arbres avaient pris de belles teintes orangées, jaunes et rouges. Il ne pris cependant pas le temps d’admirer la beauté de la nature, il avait d’autres choses à faire.
Il transplana d’abord sur le chemin de Traverse où il acheta chez Mme Guipure une nouvelle paire de gants en cuir, puis alla faire des emplettes sur l’allée des embrumes. Il s’arrêta devant un pub et voulut y entrer, mais se ravisa. Il y avait trop de monde et il avait envie d’être dans un endroit plus calme pour aller boire un verre et réfléchir. Pas au Chaudron Baveur. Puis un petit sourire illumina son visage : il transplana à Pré-au-Lard. C’était loin mais il savait qu’il pourrai y réfléchir. Et il avait de revoir un peu Poudlard, même de loin. Il se dirigea d’abord les Trois Balais, avant de remarquer qu’il y avait du monde, surtout des élèves. Ils avaient bien choisis leur jour pour une sortie ! Maudissant ces maudis gamins et ces idiots de professeurs qui avaient organisé la sortie, il pris la direction de la Tête de Sanglier. Au moins personne ne viendrais le déranger, les morveux ne s’aventuraient pas par là. Il poussa la porte du pub et s’installa à une table près de la fenêtre, aboyant au serveur de lui apporter un verre de whisky pur feu. Ce dernier s’affaira, le pub était quasiment vide et lui apporta son verre en moins de cinq minutes.
Rabastan ne le remercia même pas, occupé à réfléchir sur la manière dont il allait coincer le sorcier, lui faire soutirer des informations et ensuite le tuer pour l’avoir fait courir presque tout le Lincolnshire. C’est pour cela qu’il n’entendit pas la cloche de la porte sonner, annonçant un ou des nouveaux clients.
made by black arrow


❝It gets so lonely being evil. What I'd do to see a smile. Even for a little while. And no one loves you when you're evil. I'm lying though my teeth! Your tears are all the company I need❞ Aurelio Voltaire.©️Summerblue
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Black, alcool et autres désagréments [Rabastan Lestrange et Sirius Black]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rabastan Lestrange
» Sirius Black : le parrain
» Sirius Black - Méfaits accomplis.
» Sirius Black
» New codex black templar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Turner :: Royaume-Uni :: Angleterre :: Pré-Au-Lard :: La Tête De Sanglier-
Sauter vers: